Ecrits du site Internet de Pierre Santschi



                  Note préliminaire :   Le présent site a été mis à jour pour s’adapter aux règles d’édition du recueil de stances "... du Déni béni au labo du Beau " (nom cliquable) commis par l'auteur du présent jouriel. Ainsi s'expliquent les "trous" dans la numérotation des stances de ce site (numéro en haut à droite de chaque stance).
Si le couplet no 414S ne vous retient pas, vous pouvez commander par courriel directement à l'auteur (ecrits.psantschi@gmail.com
) le dit recueil à un prix de faveur (Fr 16.-, frais d'envoi non compris). (Le prix en librairie est de Fr 19.50)

Pour des remarques d'ordre général, pour s'inscrire ou se désinscrire, réagir par courriel à ecrits.psantschi@gmail.com en indiquant sous "sujet" "Remarque générale à propos du site"

 
Pour réagir sur un écrit particulier, cliquer sur "Réagir" ou sur l'assertion donnée à la hauteur de l'écrit incriminé. Si vous n'avez pas d'éditeur local de courriel, adresse: ecrits.psantschi@gmail.com ;  et merci de préciser dans "sujet" le numéro donné en haut à droite de l'écrit.

  Si vous ne connaissez le cadre des « Ecrits »,
Cliquez sur « Conditions », ou ici sur « Auteur »
Afin de disposer, très honoré lecteur,
D'éléments plus précis qui en montrent l'esprit.
Ici le jeu de mots, le calembour, la rime,
La contrepèterie et l'assonance impriment
En la lettre l'esprit qui nous fait exprimer
La trouvaille du vrai par un verbe animé...


                       Retour à la page "Conditions"
                       Retour à la Home page ou "Auteur"                                                                              Corrections faites le 29.03.2021                                                                                                        
























Mis à jour jusqu'à l'écrit no 414 le 01.01.2021












Réagir
par
courriel

voir haut de page


Que penser du bouquin pondu dans l'enthousiasme
D'un auteur rimailleur exhibant ses fantasmes?
Conçu dans le déni de la bêtise humaine,
Il bénit celui-ci dans l'espérance vaine
Que ce troupeau de vers sera, pour la nature,
Un apport constructif, visant que l'inculture
Que cultive l’État pour tondre le pays
Ne soit comme un Vésuve enterrant Pompéi  !!!


414S

201119

3278
















Réagir
par
courriel

voir haut de page



Lâcheté !  N’est-ce pas la vertu cardinale
Des dirigeants rusés des multinationales ?
En poussant leurs pantins des partis politiques,
Ils se cachent, champions d’une spéciale éthique,
Pour remplir leur cagnotte au détriment du Monde…
Mais ne faut-il aussi, sur Terre, des immondes ?

Dans cette ligne voir article pour l’Essor no 1/2021:
L'initiative populaire, vaccin démocratique en danger


413P

200817B

3201














Réagir
par
courriel

voir haut de page


Entre celui qui cherche un sens à l'existence
Et celui qui la vit, qui est le plus heureux?
Est-ce celui qui veut saisir l'insaisissable
Ou celui qui, sans peur, admet les circonstances
En en goûtant le sel, ce qui est bien moins creux
Que de ratiociner sur des notions de sable?


412H

190710B

2830














Réagir
par
courriel

voir haut de page


Rappelons que ce suffixe
Rime avec «Garde-à-vous! Fixes!»
Et nous vient du grec «violence»...
Mère de l’incompétence,
La «cratie» a fait son temps :
Elle a construit son époque.
Maintenant elle est en loques…
Quel système nous attend ?


411P

210101

3320
















Réagir
par
courriel

voir haut de page


À force de trop relativiser
Ou de trop vouloir «mettre en perspective»,
On crée du Plat, et le Beau dérive
Vers de l’assommant qui laisse épuisé…


410HS

200821

3205












Réagir
par
courriel

voir haut de page


Le déni et la certitude ?
Deux faces de la même pièce
Qui est celle de l'attitude
De ce pauvre humain qui acquiesce
À ce qu'on dit être "science",
Mais qui est, surtout, inconscience…


409H

201128

3283
















Mis à jour jusqu'à l'écrit no 408 le 07.04.2020












Réagir
par
courriel

voir haut de page




Que nous soyons un et divers,
Voilà ce qui peut, de mes vers
Ressortir pour nous éclairer,
Nous poussant à ne trop errer
Dans des théories fumeuses
Ou des diversions affameuses,
Nous laissant donc sur notre faim
De l'essentiel et de nos fins...

408H

200217A

3038















Réagir
par
courriel

voir haut de page








L'exemple le meilleur de la nocivité
Est celui démontré par ces économistes
Qui ont, de la croissance, été les fétichistes
Et voient maintenant que n'est illimité
Le nombre de plumards où leur "intelligence"
Pourrait être sauvée avec leur existence...
On peut en dire autant de tous ces PLR,
PDC, UDC, PS, Verts "libéraux"
Dont la mentalité de tristes monte en l'air
Montre de quelle étoffe est faite les héros
Qui, du pouvoir, n'ont su qu'endosser la parure
En n’ayant, pour gérer, qu'une faible carrure
Et ont, par leurs méfaits, poussant la pollution,
Affaibli les humains, "grâce" aux institutions…
Je n'ai pas mis les Verts. Mais font-ils des miracles
Ou ne livrent-ils pas le monde à la débâcle ?


407P


200322

3066

























Mis à jour jusqu'à l'écrit no 406 le 01.01.2019












Réagir
par
courriel

voir haut de page



Peut-on, pour éveiller, en ce début d'année,
Présenter, plein d’espoir, des vœux pour un échec?
Je souhaite, en effet, que malgré tous les chèques
Que palpent ces partis qui sont l’âme damnée

Des destructeurs du monde et de l'honnêteté,
Leur gestion du pouvoir montre avec netteté
Qu'elle ne rime à rien, et que, par leur faillite,
Notre conscience, enfin, à mieux servir, s'invite :

Servir, non cet argent trop souvent promoteur
De nos gestes courants, mais bien la société
Pour y voir prospérer harmonie et beauté,
En respect du cosmos qui est, de nous, porteur.

Au fond, finalement, c'est en fait un succènnel sur Seize04/Dos site perso en travail des le 18  juil 2020/ecrits.htmls
Que je souhaite à tous : c'est celui de l'accès
A notre liberté dans des institutions
Qui, de la bonne foi, font ferme application…


406CP

190101

2659





























Mis à jour jusqu'à l'écrit no 405 le 01.01.2018












       Réagir
Mes vœux sont, pour deux mil dix-huit,
Qu'enfin nous dépassions la fuite
En avant dans l'obscurité,
Pour la vraie sécurité
Que n'accordent pas les fétiches
Dont notre société s'entiche...

Que sortent des bibliothèques
Les propos des " Accords toltèques"  :
« Que nos dits restent impeccables ;
Que notre ego ne nous accable ;
Évitons les suppositions ;
Faisons au mieux dans nos actions !»

405CH



180101B


2304



















Mis à jour jusqu'à l'écrit no 404 le 30.07.2017















Pourquoi donc ai-je écrit ces pamphlets sans issue,
Alors que j'aurais pu choisir, un peu sangsue,
À m'attacher plutôt à chanter MY Lady
Dont le sang généreux, par moi, n'est assez dit?


404M

170409A

2008















Pourquoi les zélateurs de la « laïcité »
Laissent-ils, sans frémir, les têtes de l’État
Rendre un culte effréné à la Sainte Croissance,
Pleines d'aveuglement et de servilité,
Quand cette religion vénère autant les tas
D'or que Mamon lui-même et sa toute-puissance ?


402P

150901B

1429

















Ne peut-on voir, en fait, son corps comme un autrui
Et donc le respecter, sans quoi on le détruit?
Ce n'est un ennemi, c'est même un auxiliaire!
Et ne pas l'accepter, n'est-ce pas le défaire ?


401H

150213A

1204















En endossant, pour renaître,
Les habits du sensoriel,
J'ai imposé à mon être
Les aléas matériels!
Mais un autre choix de vie
Aurait-il comblé l'envie
D'expérimenter les mots,
Et par eux bonheurs et maux,
De subir l'ego, ses transes,
Ses plaisirs et ses outrances?


400H


170414A

2015



















Sans passer par les mots, comment un technicien
Peut-il, d'abord, penser, puis, ensuite, construire
Un appareil donnant une béquille aux siens?
Et s'il n'en use pas, quoi donc pourra l'instruire?

399H

170503C

2039














Le "consensus" n'est-il un totalitarisme
Noyé dans le magma de la langue de bois
Où s'exprime l'ego des tenants du partisme
Qui n'est que division dans un monde aux abois?

398P

170517

2043















L'unité n'est pas le totalitaire,
Car ce dernier VEUT être seul sur Terre !
L'unité requiert la diversité
Sans laquelle rien n'existe en Beauté !


397E

170519C

2054













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 396 le 20.03.2017















Pour fêter le printemps, ce magistral viatique,
Je vous offre, ce jour, très peu de politique
Mais des vers se voulant plutôt philosophiques.
Serviront-ils, à terme, à rafraîchir l'éthique ?..


396HD

170318E

1991















Si nous sommes dotés du pouvoir créateur,
N'est-ce à nous d'amener la peine ou le bonheur ?



395H

160516C

1702














"Oui! La Vie est ce qui nous arrive
Quand on fait d'autres plans! " dit un sage...
Saurons-nous dépasser ce message
Pour saisir qu'il nous montre les rives
De ce lac de défauts persistants
Dans lequel nous nageons dans l'instant
Pour, lors, y aborder par l'amour
Exercé dans la joie et l'humour?


394H

160514

1698














À la suite de mes questions,
Dois-je obtenir une réponse
Ou suffit-il qu'en mon action
Avec plaisir je me défonce
Dans la joie d'être relié
À ceux qui sont mes alliés,
Ceux qui refusent le déni
Et qui pour cela sont bénis?


393H

150927B

1442














Que ce soit Source ou bien Tao,
Qu'apporte le nom qu'on lui donne ?...
L'important est qu'on s'abandonne
À Elle ou Lui, et l'on va haut.


392H

140718B

939














Vie ! C'est un bonheur qu'être à ton diapason,
De vibrer grâce aux sens plus que par la raison
Qui existe pourtant et module, en tension,
Pour le discernement le fruit des sensations !


391H

161017B

1850













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 390 le 31.12.2016















Souhaitons qu'en deux mil dix sept,
Les cinq cents ans de la Réforme
Donnent un renouveau de forme
Aux bons vivants comme aux ascètes
Pour que, déjà sur cette Terre,
Ils se découvrent solidaires...


390D

161230B

1920














Respect!? Qui donc es-tu ? Et que pressens-je en toi
Pour que je pense que, par ton implication,
L'on améliorera toutes les relations
Entre les entités habitant sous ton toit?


389H

161228

1915














Un mot doit être dit pour que son âme éclate
En nos coeurs éblouis par l'image qu'il porte!
Et n'est-ce pas ainsi que, pour tous, il apporte
Par l'écoute un meilleur contact que lettre plate?


388SH

160713E

1762














Légiférer! Est-il une action plus stérile,
Alors que le réel, par ses deux lois subtiles,
Nous rend libres de vivre et d'aimer dans la joie,
Laissant à notre esprit l'exercice des choix
Dans lesquels, en usant des dits de la science,
Nous créons en haussant nos niveaux de conscience?


387PH

161231C

1923













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 385 le 28.09.2016















Peut-on donc ériger en maxime pour d'autres,
Ce qui n'est que pour soi, provenant d'un vécu
Dont on n'a partagé, dans le fond, que l'écu-
-me, et que l'on a reçu du seul sort qui est nôtre ?

(en lisant la vie de Rousseau - « L'ermite amoureux »
- de Lilly Bornand, à la page 138)


385H

130831A

640














Pourquoi ne pas douter du doute de Descartes?
Ne l'a-t-il instauré comme loi cardinale
Afin de l'appliquer, pierre philosophale
À tout notre univers?  Et ainsi l'on écarte
Par orgueil mal placé, le monde transcendant...
Usant du "Dubito...." partout, n'est-on perdant?


384H

150103B

1141














Inconséquent ou, même, incohérent,
Considérant les prêches que je donne,
J'avais tenté (Que ma Muse pardonne !)
De me compter parmi les concurrents
Pour l'obtention d'un prix de poésie,
Ce qui promeut, à mon sens hérésie,
Un classement, grand risque de mépris !
Mais grâce au Ciel, je n'ai pas eu de prix !

Trouvez ici, lecteurs pleins d'indulgence,
Les trois volets de mon inconséquence :
Cinq « vrais » sonnets, et puis huitante vers
Sur un projet qui peut conduire vers
Un changement de « notre » politique
Et un essai sur un art poétique.

Mis en couplets de métriques diverses.
Goûtez-en donc, et qu'en vous se déverse
Tout le plaisir que j'eus à les voir naître !
C'est le vrai prix, dont je suis seul le maître...


Hors série



160928














Dans ce monde où l'avoir a la priorité,
Ses complices l'ego et la cupidité
Viennent pour dégrader nos conditions de vie....
Est-ce vraiment bien là notre profonde envie?


383H

160713B

1759














Ce n'est pas parce que JE réforme mon être
Que la force d'agir vient de mon intérieur.
Elle vient d'au-delà* et ne peut apparaître
Que quand je reconnais cet apport supérieur.

*Dieu, la Source, Allah, le « Père », la « Mère »-nature,
le divin, le Tao, la Conscience universelle, ...


382H

130105

406













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 368 le 12.09.2016















La LRens* n'est en fait qu'un aspect du complot
Que, sans cesse, l’État, contre les citoyens,
Ourdit pour renforcer la peur comme moyen
D'assurer son pouvoir en ajustant les plots
Que sont lois, parlement, policiers et juristes !
Lors, l’État n'est-il pas le roi des terroristes
Qui, prétendant, par là, tuer sa concurrence,
Dans les faits la célèbre, en prônant la LRens?…

* à refuser le 25 septembre 2016 en votation


381P


160911

1814
















Pour une fois qu'on peut, en bons lanceurs d'alerte,
Protéger notre Terre en voyant ses limites
Sans pour autant chercher à devenir ermites,
Profitons d'accepter l' « Économie verte »,
Qui nous est proposée en ce 25 septembre
Malgré les prédictions des partis qui démembrent
Tout ce qui nous nourrit ! Un OUI plein d'espérance
Pour agir avec sens, maîtrisant nos errances...


380P


160831B

1806














Un pays de goulag, ce n'est pas en ces termes,
Que l’État, par LRens*, veut voir la Suisse, à terme,
Mais c'est bien ce qui sort des dits de Parmelin!
Un NON à ce désir conjurera la peur,
Méthode de pouvoir ! Ça dira aux sapeurs
De la sécurité : « LRens vient du Malin ! »

* À refuser en votation le 25 septembre 2016


379P

160831A

1805














Quand peut-on élever, par nos questionnements,
Nos dits et nos écrits, et nos comportements
Ceux avec qui l'Esprit nous met en relation ?
Nuit-on, lorsqu'on leur fait quelque proposition
Qui choque leur vécu, souvent pris dans l'ornière
De leur éducation qui craignait la lumière ?


376H

160501B

1685













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 375 le 30.07.2016















Ne t'attarde aux défauts de ton gouvernement,
Et propose toujours, avec discernement,
Des chemins permettant d'améliorer les choses,
Plutôt que d'entraver, des errements, les causes…


375HP

141128D

1099














L'amour, et le respect, et le discernement,
Ne seraient-ils pas les facteurs de l'harmonie
Où pourraient se mouvoir tant les gouvernements
Que les individus ? Beaucoup de gens le nient...


374HP

140507B

875














Devons-nous exprimer pour autrui l'intention
Qui sous-tend notre action, voire notre pensée?
Et de passer à l'acte, est-ce pulsion sensée?
Ou le silence est-il la plus sage invention
Qui, retrouvée ainsi, donne sérénité
Et nous fait pénétrer jusqu'en l'éternité?


372H

150415A

1304














Qui, du sceau du secret, couvre l'information,
N'est-il pas, ce faisant, producteur de mensonge ?
Et quelle est donc, dès lors, sa profonde intention?
Désirer faire croire à sa propre importance,
Compliquer le réel en le mettant en songes,
Ou peut-être vouloir masquer son ignorance ?


371H

150723

1403














Pourquoi ne pas penser qu'un orchestre est modèle
Pour une société désirant l'équilibre
Ainsi que l'harmonie entre des humains libres
Et cependant unis par des liens fidèles?


369HP

141006

1043













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 368 le 10.07.2016















Le bien ne fait pas de bruit,
Le bruit ne fait pas de bien… **
Notre muni* veut le fruit
Du bling-bling et de la frime
Sans vouloir voir de combien
Elle augmentera les primes
Des assureurs-maladie
Par de pseudo-mélodies !
Et que penser de l'auteur
De cette bêtise infâme
Méprisant sans état d'âme
Les violentés auditeurs ? ***

* -cipalité de Lausanne, à l'occasion du
** relâchement des normes antibruit, (media du 8.7.2016)
*** solution sous 1750 ( 367PH)


368P

160709A

1749














C'est en haussant le niveau
Par chacun de sa conscience,
Non de la fausse science,
Que mourra le caniveau
Où notre ego s'évertue
À créer ce qui nous tue.


367PH

160709B

1750














Pour soulager, des gens, la souffrance et les maux
En n'étant, dans le fond, qu'imparfaits créateurs,
Ne faut-il accepter d'être sous-optimaux
Dans toutes nos actions, même si, à l'Auteur
De cette incarnation, notre être se réfère ?
(Si nous étions parfaits, rien ne serait à faire…)


366H

160625

1733













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 365 le 25.03.2016















Pour être inconditionnel,
Le revenu personnel
De base dit « R.B.I.* »
Répondra « BIEN »** à son but
Si l'on voit qu'il n'obéit
Pas à de « savants » juristes,
Qui dans leurs textes se butent,
Ni à des économistes
Pris dans le rêve passé :
Croire qu'il n'est pas assez…

* Revenu de base inconditionnel ou, mieux, allocation universelle, à voter le 5 juin 2016 en Suisse
**BIEN = réseau mondial pour le R.B.I. , en anglais Basic Income Earth Network


365P

160203B

1581














Le R.B.I.* plaira aux patrons responsables
Et qui n'ont pas cherché de profits exprimant
Leur mépris du travail, pour la firme rentable,
D'employés dévoués, payés suffisamment.
Mais il sera, c'est sûr, une réelle horreur,
Pour les cadres drogués à la cupidité,
Qui mettront, négriers, le poids qui est le leur
Pour tuer tout espoir qu'il y ait liberté
De choisir son travail selon ses intentions.
Un OUI au R.B.I.* est OUI aux vocations…

* Revenu de base inconditionnel ou, mieux, allocation universelle, à voter le 5 juin 2016 en Suisse


364P

160322B

1638














Lorsque nous pensons que nous n'avons pas le Temps
Et que seulement Dieu en est le possesseur,
Nous oublions toujours que nous l'avons autant
Que Lui, parce que nous, dans ce présent farceur,
Nous avons le passé, ainsi que le futur !
Et intégrer ce fait, selon notre nature
Personnelle pourrait nous rendre bienheureux…
Mais pour s'en réjouir, il faut du malheureux !…


363H

160320

1636














Lorsqu'on fabrique un mot ayant le suffixe "isme",
N'instaure-t-on, ainsi, un nouveau fétichisme
Asservissant l'humain, alors qu'avec "ité",
On montre une ouverture apportant liberté ?


362SH

160207B

1586














« Pour raisons de sécurité !»
Pourquoi ne nous dit-on jamais
Quel drame a été évité
Lorsque, ce prétexte, on émet
Pour justifier l'injustifiable
Condamnation des non-coupables ?


361P

160109B

1556














Personnaliser Dieu!.. D'où vient donc cette envie?
Et quelle qualité donne-t-elle à la vie?
N'est-il pas beaucoup mieux qu'Il garde son mystère,
Fournissant aliment aux chercheurs sur la Terre?


360H

160108C

1553














Est-il vraiment plus dur de donner des notions
De bon sens à quelqu'un dont c'est la profession
De pratiquer le « droit », que de donner à une
Personne de bon sens et qui n'est dans la lune
Quelques notions de « droit » ? Comprenant les dénis,
Elle en voit la limite et point ne les bénit,
Ce qu'un adorateur du texte hors du réel
Ne peut assimiler : congelé dans la lettre
Et oubliant l'esprit, il ne peut que remettre
Son bon sens à la cave et rester virtuel…


359P


150427

1320













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 358 le 01.01.2016















L'évolution,  n'est-ce alternance
Entre action et méditation ?
Grâce à la première, on avance
Dans le terrain... Exploration
Qui nourrit, si l'amour la gère,
La seconde et la vie en Terre !


358H

160101

1544
















355H

151224B

1536














Le mot est, pour l'humain, ce qui porte l'Esprit.
Forme et fond, à la fois, on en paye le prix
Par les imprécisions que, toujours, il comporte,
Obligeant d'échanger pour dégager nos portes.


354SH

151109B

1493














La plus grande qualité
D'une collectivité,
N'est-ce que son unité
Vient de sa capacité
À faire coexister
Amour et diversité?


353P

151228B

1541













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 352 le 3.10.2015















Si vous ne goûtez pas les formulations crues,
C'est que vous préférez, des mythes, les reflets
Aux fortes vérités qui pourraient être crues.
Aussi ne lisez pas, ci-après, mes pamphlets...


352HS

151002

1448














Nous voici, de nouveau, devant des élections,
Ce moyen d'amener l'ego à l'érection,
Lançant des êtres sains en milieu délétère
Où ils iront aider à polluer la Terre,
Trahissant leurs amis, ainsi que leurs valeurs,
Se liant sans mollir à de trop beaux parleurs.

Est-ce le bon moyen d'aider la société?
Ne faudrait-il plutôt d'abord l'humilité,
Se retenant ainsi de viser le pouvoir
Pour se vouer à l'être et non pas à l'avoir
Et ne point proposer à celui qui le veut,
De se trouver élu, le laissant dans le voeu?


351P

150920

1439














Au fond, le candidat qui s'est laissé pourrir,
Pourrissant, ce faisant, la vie de beaucoup
Dans la fonction dont il se sert pour parcourir
Le chemin conduisant à la réélection,
Comprendra-t-il jamais, s'il ne reçoit le coup
Qui pourrait le guérir ? Car, oui, il est malade...
Ce coup, ne pourrait-ce être, en fait, son éviction,
Favorable et pour lui, et pour ses camarades?


350P

150928

1444














Aimer, c'est me sentir bien "avec" MY Lady,
Qu'elle soit au Yukon, qu'elle soit à Lausanne,
Et de laisser ainsi, et mon être, et ses dits,
Célébrer sa splendeur et ce qui en émane
En offrant cette joie à mon coeur si avide
De vibrer en l'aimant… Sans quoi il tourne à vide!


349M

150719

1400














La compétitivité,
N'est-ce pas la qualité
De vouloir être un salaud
Capable de foutre à l'eau
Tout concurrent,  vu gêneur,
En se disant plein d'honneur?
N'est-ce pas plus constructif
D'être coopératif?


348PH

150802A

1414













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 347 le 01.06.2015















Faire payer des gens pour du toc inutile
Dont ils ne veulent pas, est arnaque subtile
Visant à effacer leur désir d'être libres
Et de ne pas, passifs, perdre leur équilibre
En lorgnant la TV. Un NON pour les sauver
S'impose, en juin prochain, sur la LRTV.


347CP

150520B

1338














Le plaisir d'être ici et de lire un bon livre,
Voilà qui fait du bien, et de plus me délivre
Du devoir de penser à réformer le monde.
Merci de me donner ce bonheur qui m'inonde.


346H

141025B

1065














Quand on parle d'un "schtroumpf", objet, personne, instance,
Par un mot que l'on croit bien choisi pour ce faire,
Ne transforme-t-on pas, par là, son existence,
Comme celle du mot, mais aussi leur contraire?


345HS

150509C

1331














Mais qu'est donc le pouvoir, sinon les oripeaux
Dont se pare l'élu pour se voir exister,
Et aux effets desquels il peine à résister
Quand tout le monde dit que c'est sa vraie peau?


343HP

150522B

1343














Même les mots qui sont déployés dans mes vers
Sont habillés de flou, d'où des effets pervers
Potentiels si celui qui consent à les lire
Ne cherche quel esprit j'ai voulu y inscrire....


342S

150408

1295













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 341 le 19.04.2015















Quelle est mon intention, en pamphlétant en vers ?
Est-elle seulement de présenter l'envers
Du décor de façon qu'il en soit plus sensible,
Celui qui ne veut pas dépasser le possible ?
Ou veux-je simplement étaler ma technique,
Mon ego s'enrobant dans du lard poétique ?


341SH

150410G

1303














Bien qu'ayant plusieurs sens, un mot, c'est du binaire !
Mais s'il faut l'accepter, comment le dépasser
Pour trouver le contact avec nos partenaires
En en étant compris sans devoir ressasser,
Et en surfant sur l'onde, analogique, au fond
Plus naturelle et, donc, transmettant mieux le fond.


340S

150405E

1293














Pourquoi le Parlement ou l'appareil d’État
Laissent-ils leur hubris leur inspirer des lois
Qui, contre la nature, ont le sinistre aloi
De désirer nous faire aimer la vendetta,
Prétendant qu'il est bon que l'exquis monopole
De détruire les gens vienne de l'acropole?


339P

150405B

1290














MY Lady, ce matin, je rêve de ton corps,
Et non, comme Vigny, « le soir au fond des bois »,
Qui dit, pour ce moment, « J'aime le son du cor ! »
Et je ne te veux pas telle « biche aux abois ! »


338M

150307C

1239














Ne savez-vous pourquoi "la Gauche" est magnifique
Après avoir conquis le pouvoir sur "la Droite" ?
C'est qu'ayant insufflé aux petits l'espérance,
Elle les trahit, puis s'étonne qu'on critique
Sa triste imitation, hâbleuse et maladroite,
De ceux qu'elle a chassés, augmentant les souffrances...
Mais comment dépasser cette constatation?
Peut être en devenant meilleurs en NOS actions?


337P

150402E

1286














Ma muse eut la question, pour un poisson d'avril:
"Pourquoi ne pas rimer que tes municipaux
Cessaient de regarder, avant tout, leur nombril
Pour admirer le tien, ou pour changer de peau,
Cultivant désormais la saine humilité
Séant à ceux qui ont les clés de la cité?"


336PC

150401

1281














Pourquoi vouloir b(i)aiser les lois de la nature?
Serait-ce que l'on croit que l'on est plus mature
Que ce qui fut créé de toute éternité?
Ne montre-t-on, par là, toute l'inanité
De celui qui se fie à des dogmes, fétiches
Fabriqués par des clercs qui, de leur Moi, s'entichent?


335H

150326B

1278













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 334 le 15.03.2015















Six mille alexandrins pour clamer ma « sagesse »,
Alors qu'il suffirait de la dire en un mot ?
La dire ? Ou bien plutôt, évitant tous les maux,
La mettre en oeuvre par « aimer », avec ivresse ?


334SH

131218/150312

704














Seul le préambule est, dans la Constitution,
Utile car il dit que, du respect, il faut
Pour le faible et pour Dieu. Dans la suite y est faux
Ce qui promeut la peur et les contradictions.


333P

15.3.15E

1262














« In hoc signo vinces »
Entendit Constantin* !
L'actuel Constantin
Pense-t-il que vingt caisses
Du pinard de Giroud
Peut convaincre Guy Roux°
De coacher l'FC Sion
Avant son éviction?…

*l'empereur romain imposant le christianisme (312 PCN)
° Ex-entraîneur-fétiche de l'AJ Auxerre


332C

150310

1250














Le serment* ? N'est-ce pas un blabla qu'on débite
Surtout si l'on le prête aux images taillées
Que sont ces lois qu'on a tellement détaillées
Qu'elles servent surtout l'espoir qui nous habite
Que nous y trouverons l'adverbe assez puissant
Pour n'en pas appliquer l'esprit qu'on y pressent?
*Matthieu 5:37


331PH

150303B

1231














Ô triste « État de droit »,
État de servitude,
Tu n'es vraiment pas droit
En créant l'habitude
Qu'on s'en remette à toi !
De fait le seul vrai toit,
N'est-ce pas la Justice,
Non tes textes factices ?


330P

150228D

1229














Culture de la peur, du manque et du péché,
Voilà qui est le sang de nos gouvernements
Auxquels le « droit » fournit le plus sûr armement
Pour détruire les gens et pour en dessécher
Le coeur et l'intellect. Etonnante fonction !
Qui donc saura, un jour, dépasser son action ?


328P

150212

1203













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 327 le 17.02.2015















Bravo, les Verts vaudois, d'avoir la cohérence
D'appliquer à soi-même, enfin, la décroissance,
L'une de vos valeurs! Car portant sur la liste
Un repoussoir qui a, devant les Lausannois,
Montré qu'il alignait, sur un bâton, les noix*,
Vous évitez, ainsi, d'être électoralistes! ....

*  Taoua, Place de la Sallaz, JOJ, Bellerive, Métamorphose, Aéroport en ville, Bétonnage Tuilière, "Densification" outrancière, …


327PC

150215F

1212














Les Verts vaudois sont-ils devenus masochistes
En voulant générer bien plus d'abstentionnistes?
Ou bien, de Sarkozy, fervents admirateurs,
Tels l'UMP qui le décrit "fédérateur",
Veulent-ils oublier qu'à Lausanne, les Verts,
Grâce au "sauveur" prévu, ont eu pertes sévères*?

*  perte de 9% au Conseil communal, puis perte de 33% au Grand Conseil aux élections 2011/12


326PC

150215G

1213














Qui donc peut percevoir en sa totalité
Le fond et l'essentiel de la réalité?
On n'en voit qu'un morceau. C'est notre "vérité",
Message qu'on transmet, mais toujours limité!


325H

150202C

1190













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 324 le 09.02.2015















Taxer les watts malsains ! Est-il meilleur programme
Pour les institutions ? D'autant que ça remplace
La tueuse d'emplois, la TVA qui place
Le bureaucrate en haut et l'actif dans les flammes
Par prolifération d'un tas de paperasse!
Votons OUI, le 8 mars, pour qu'on s'en débarrasse!

324PC

150129F

1182














L'énergie arrogante et sale est à taxer,
En permettant la fin de cette TVA,
Impôt antisocial, funeste et désaxé
Qui, des politiciens, subit les aléas.
Par un OUI, le 8 mars, un vote responsable,
On offre à ce pays un futur plus vivable...


321PC

150130

1183














Ah! MY Lady, ton existence
Est pour moi base de l'essence
Du bonheur, même en ton absence.
Et qu'est donc alors ta présence?


320M

150203B

1192














Pourquoi donc les savants dégradent-ils leur âme,
En vendant leurs travaux à de vils souteneurs
Qui détournent le sens, de façon plus qu’infâme,
De l'offre du Très-Haut, détruisant la teneur
Du Beau qui, révélé, pouvait, au genre humain,
Offrir plus de bonheur? Honte sans lendemain!


319H

130701B

628














Il a vendu partout, sans scrupule, des armes!
Après ce défilé* où il montre des larmes
De crocodile, est-il possible que l’État
Ne se comporte plus en pompier pyromane
S'appuyant sur la peur, engrais du terrorisme ?
Pourrait-il décider de remettre en état
Ces attitudes qui, d'un esprit sage, émanent,
L'écoute, le respect, dépassant l'extrémisme?

*après attentat Charlie Hebdo, le 11.1.2015


317PC

150111B

1155














Y a-t-il des moyens d'acculer à l'éthique
L'âne qui n'a pas soif, le* bête politique ?
La non-réélection est-elle un cataclysme
Suffisant pour qu'enfin s'efface son autisme ?

*ou « la »


316P

141123F

1090














Mis à jour jusqu'à l'écrit no 315 le 24.12.2014















Réagir


Voici donc revenu le temps du doux mélange
De joie haute et d'argent, moment où l'on mêle anges,
Vendeurs, tristesse et voeux. À vous, lecteurs fidèles,
Je souhaite santé, car si l'on fait fi d'elle,
Oublieux du merci, son retrait pourrait suivre.
N'est-elle pas, d'ailleurs, une grâce pour vivre?


315CH

141223B

1127














Réagir


Ne nous battons-nous pas, d'abord, sur des paroles,
Ou sur des opinions, et très peu sur des faits ?
Ne pourrait-on, plutôt, confier à Éole,
Le soin de dissiper, de ces mots, les méfaits ?


314SH

141224

1128














Réagir


On peut se demander
Si, parfois, cohérence
Est un terme amendé
Pour dire co-errance…


313SH

141123A

1085














Réagir


La  « densification » ?
C'est la concentration !
Pour ça il est des camps…
On voudrait savoir quand
Les slogans infantiles
Émis par nos édiles    
Pour la faire avaler       
Se verront remballés…   


312P


141124


1091














Réagir



Ma muse, as-tu un genre ? Ou alors se combinent
En toi mâle vertu et douceur féminine ?


311SH

141127C

1095















Réagir


Mauvaise foi, n'es-tu le fond du juridisme,
Étant celle par qui les mots sont détournés
Pour servir le salaud, lui évitant la cangue ?
Mais grâce à ce détour, la fin de l’illettrisme
Pourrait se profiler, nous faisant nous tourner
Vers un enseignement bien meilleur, de la langue...


310H

141213

1118














Réagir


Paradoxalement, le produit de l’État,
C'est l'incivilité ! Par ses génuflexions
Devant peur et argent, il a pour résultat
Que les gens, face à lui, abdiquent réflexion,
Respect de leur parole et amour pour autrui.
Il va, vandalisant le monde qu'il détruit.


309P

141211A

1113
















Réagir


Qu'importe l'arythmie, au coeur, si notre sang
Continue à porter, dans la mesure utile,
Aux profondeurs du corps ce que lui-même sent
Comme des aliments qui le rendent fertile.


308D

141207

1106













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 305 le 19.11.2014
















Réagir


Il nous faut, aujourd'hui, voter sur ECOPOP.
On sait qu'en cas de NON, les forces de l'argent
Renforceront encor l'exploitation des gens,
Détruisant la nature et mettant en syncope
Les réformes en cours, alors qu'un OUI sonore
Ne sera pas suivi, car notre État s'honore
De ne pas obéir aux voeux de l'électeur
Quand celui-ci lui dit: "Deviens un correcteur
Des excès de l'ego et de l'avidité,
Te souvenant de ta responsabilité!"


305CP


141028B


1068













Réagir


Ne sont-ce les questions
Qui, offrant suggestions,
Sont les réponse sages
Et les meilleurs messages ?


304HS

141015B

1054













Réagir


Quand le droit voudra bien se soumettre à l'éthique,
Alors on goûtera vraiment la politique,
Et l'on pourra, dès lors, célébrer les juristes
Qui sauront, des moins forts, se montrer secouristes !


303P

141113B

1081














Réagir


Le charmant détracteur des tenants d'ECOPOP
Ne cède-t-il lui-même au goût compulsionnel
Pour la croissance avec ses effets criminels ?
Ne constate-t-il pas que, par là, notre Europe
Joue au vilain oiseau qui, salissant son nid,
Veut croître à l'infini dans un monde fini ?


302CP

141026

1066













Réagir


Après deux mois d'absence en lesquels, de ma muse,
J'ai reçu quelques vers, qui, pour certains, m'amusent,
Je m'en reviens vers vous, électeurs, électrices.
Ceux que j’émets ici plairont-ils aux lectrices ?
Ou devrai-je subir le mépris, la fureur
Des contempteurs aimant souligner les erreurs?


301CP

141118

1083













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 300 le 17.09.2014














Réagir


Pour fêter le 300,
Je veux chanter le Beau,
Ineffable et puissant,
Plus fort que le tombeau !


300H

140915B

1028













Réagir


Questionner, n'est-ce pas marcher,
Stimulant ainsi le dialogue ?
Affirmer, n'est-ce trait d'archer
Transperçant, pauvre monologue ?


298HS

140810F

976













Réagir


L'amour sans le gendarme est le commencement
De la sagesse et ce n'est pas la peur qui peut
Ramener sur la Terre et dans l’humanité
Un peu plus de bonheur. Cet ensemencement
Donne des fruits de joie dont provient peu à peu
Une vie meilleure et la sérénité...


297HP

140807B

961













Réagir


Le "savoir" n'est-il pas qu'un genre d'opinion
Qu'on balance en des mots se disant vérité ?
Ne serait-il, au fond, beaucoup moins Cro-Magnon
D'admettre qu'il est loin de la réalité ?


296H

140727A

951













Réagir


MY Lady, le pouvoir que tu as sur mon coeur,
Ne vient-il pas du fait qu'au fond, tu ne l'exerces
Pratiquement jamais, car hélas tu ne verses
Que peu, dans tes propos, les besoins ou la peur
Que je pourrais régler pour avoir ton amour ?
Et ainsi vivons-nous sans partager nos jours...


295M

140718E

942














Réagir


Guerre, n'es-tu pas rien que l'accord de personnes
Voulant se massacrer sous de divers prétextes
Avancés pour cacher cette pulsion de mort
Habitant en chacun ? Faut-il donc que résonnent
Les cris des innocents condamnés par des textes
Énoncés par des sourds ne disant rien que « Mord ! »


292HP


140715A

932













Réagir


Nos dénis doivent-ils, au fond, être nos maîtres?
Le malheur ne vient-il de nos refus d'admettre
Que nous sommes surtout, avant tout, ignorants?
Et que l'ignorance est la source des errants?


291H

140714B

930













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 290 le 19.08.2014














Réagir


Je ne suis pas un fan de Facebook ou Twitter,
Et n'y délègue pas mes textes sentencieux.
Mais si, dans mes écrits, vous voyez du précieux,
Rien ne vous interdit d'être publicitaire,
Disant à vos « amis » dans vos « sociaux » réseaux
Qu'en mes stances l'on peut picorer comme oiseau.


290SD

130207

443













Réagir


Le trou noir n'est-il pas le comble de l'amour ?
Car attirant en lui, irrésistiblement,
L'énergie existant, tel un immense aimant,
Il fusionne en son sein tous les produits du mour*°.

*En vraie physique moderne, toute production, issue de la pensée et de son expression fait partie de l'univers
°"mour", en vaudois, est l'organe de la parole


289H

130201A

433













Réagir


Ce soir, les mots me saoulent, et je ne puis relire
Ces sonnets que pourtant j'avais avec plaisir
Sculptés pour MY Lady, écrasant mon désir
Par des vers exprimant mon amoureux délire.


288M

130117B

419













Réagir


Aucune institution recevant le pouvoir
Ne devrait l'exercer sans contrôle immédiat
Par des non-désirants*, des actes qu'on doit voir,
Et surtout sans céder aux rêves des media.

* citoyens non-candidats aux fonctions dirigeantes


286P

121222B

377













Réagir


A force de créer des textes juridiques,
On ne fait qu'enterrer davantage l'éthique ;
Et le sommet du tout est la jurisprudence
Que personne ne lit, mais que l'on* nous balance...

* les tribunaux


285P

121214 I

358













Réagir


Entre mes crises mystiques
Et mes jeux arithmétiques*           
Se glisse la politique
Qui m'est parfois émétique.
    * sudoku


284H

120402

029













Réagir


L'univers est un flux d'amour qui se transmet
Et dont chacun oriente, à son gré, le courant.
Et vouloir le stocker nous rend plutôt mourant
Alors que l'activer tout bonheur nous permet.


283H

120324A

018













Réagir


Plutôt que de garder le ton du persifleur,
Ayons plutôt celui de l'abeille sur fleur
Qui bruisse gentiment et prépare le miel
En gagnant ainsi plus que l'excréteur de fiel.


282H

120321

012













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 281 le 30.07.2014














Réagir


Moi qui dis, de l'esprit, vouloir la primauté,
N'est-ce paradoxal qu'à la forme des vers,
Rime et rythme associés, j'adapte les sévères
Exigences de la spiritualité ?


281SH

140713

913













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 280 le 21.07.2014















Quand on se croit forcé de montrer son pouvoir,
N'est-ce pas, dans les faits, qu'il s'est désintégré?
Lâcher ses oripeaux, n'est-ce faire savoir
Qu'on a enfin compris que les prérogatives
Déléguées de droit, ne le sont, de plein gré,
Qu'à des gens vrais et sûrs évitant les dérives.


280P

140520

884














Être juriste, au fond, n'est-ce pas être esclave,
De la lettre, et, par là, d'une suite de mots
Dont l'esprit est figé ? N'est-ce ainsi que les maux
Sont créés par le « droit » ? N'est-ce ainsi que se lavent
De Pilate, les mains, devant les déraisons
Des egos déchaînés pris dans des oraisons ?


278HP

140529

891














Comment peut-on vouloir garder plus de x ans
Les habits du pouvoir dans le champ politique
Alors qu'on a pu voir qu'on y perd son éthique,
Son âme et ses amis, devenant méprisant ?
 

277P

140531F

897














Lorsqu'on dit, d'un puissant, « Oh ! Là, là qu'il est bête ! »,
N'insulte-t-on, par là, ces pauvres animaux
Qui n'ont pas le pouvoir de créer tous les maux
Que commet le puissant qui n'en fait qu'à sa tête ?


275HP

130417

539














Pourquoi favoriser les fusions de communes ?
Est-il bon d'affaiblir encor l'esprit civique
Pour que carpe et lapin devant l'Etat abdiquent
Et se retrouvent, lors, en la fosse commune ?


274P

120829A

245














Quand un peuple se révolte
Le plus grand de ses problèmes
Est d'engranger la récolte
Sans police qui préserve
Le pouvoir de ses emblèmes.
Sinon, la mort, il conserve...


273P

140609

905














À quoi peut-il servir de produire un cerveau*,
Ou au plus une image, ou représentation
De son utilité, ou une imitation
De son fonctionnement ? Est-ce que cela vaut
Les millions gaspillés pour que de vrais cerveaux
Prennent tout ce temps pour se créer des rivaux ?

*HBP = Human Brain Project


272P

140710C

923













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 271 le 01.06.2014














Réagir


MY Lady, voudrais-tu que, de mon narcissisme, 
Jaillisse le désir de voir mes vers connus,
Et, plutôt que leurs pieds, soit plutôt mis à nu
Leur versificateur visant à l'utopisme ?
Mais tu peux y aider, disant sur « Facebouque »
Qu'en lisant mes pamphlets, le bonheur on embouque.
 

271MH

140411A

831













Réagir

 
Apparaître peut-il signifier « être à part »
Et soudain se montrer grâce aux sens maîtrisés ?
Tout existerait donc, et donc électrisé
Par la Source il advient et devient notre part*.
 
* et devient partie de nous  - ou nous appartient.


270H

120520

102













Réagir


Quand on dit qu'on s'exprime « au nom d' » une entité,
N'est-ce pas que l'on voit, avec humilité,
Que l'on n'en saisit pas, au fond, la vraie essence,
Puisque c'est de son nom, sans en savoir le sens,
Qu'on use pour tenter d'imposer notre vue ?
N'est-ce alors un abus, d'où peut une imprévue
Conséquence surgir ? Ainsi nous rappelons
Que nous ne sommes pas ce que nous appelons !
 

269HP

140330B

813













Réagir

 
Toute nouvelle loi fait régresser l'éthique,
Remplaçant par un texte abstrait notre conscience.
Mais pourquoi donc, alors, le monde politique
Croit-il qu'en rédigeant il règle les problèmes
Oubliant à la fois l'amour et le bon sens?
Mais peut-être en est-il ainsi de mes poèmes?
 

268HP

131124A

680













Réagir

 
L'affirmation qui dit : « Tout ceci est légal... »
N'est-elle pas l'aveu : « Ceci n'est pas moral ! » ?
Et l'on voudrait alors que l'on se satisfasse
D'actions qui ne sont que sauvetage de face ?
 

267PH

130502

547













Réagir


MY Lady, tu m'as dit : « Cultive ton jardin,
Tel Candide ». J'approuve en alignant mes vers,
Lombrics fertilisant le « net », me rendant vers
Ce but digne des moines du Saint Bernardin...
 

266MH

140409A

826














Réagir

 
Existe-t-il plus grand plaisir
Que d' « amuser le narratif » ?
C'est ce que l'on pourrait saisir
Quand on entend un plumitif,
Journaliste de la TV
Montrer son Q I motivé
À nous livrer cette formule
Qui, la profondeur, véhicule...
 

265S

140402

819














Réagir

 
Utilisés sans retenue,
Certains mots perdent tout leur sens
Et la Vérité toute nue
Dans son puits cache l'indécence
De ces abus. Donc "terroriste",
Par exemple, ou bien "populiste"
Finissent par discréditer
Ceux qui viennent les débiter...


264HS

140515

880













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 263 le 14.04.2014
















Réagir


Taoua était mauvais pour tous les Lausannois,
Même ceux abusés par les procédés lâches
Du mensonge et du fric et des municipaux
A la double casquette et aux propos sournois.
Ceux-ci ont trop usé de moyens qui nous fâchent:
Ils ont trop méprisé, arborant des drapeaux
De ceux qui ont besoin de logements décents.
Ils ont aussi trahi pour Bouygues_à cent pour cent...
Nous aimons le vrai beau, respectant notre ville
Et pour cela luttons, et de façon civile,
Afin que les moyens qui furent exploités
N'infectent plus les faits de ces "autorités."


263P


140413


835













Réagir


Sans Moi, me dit Dieu, tu n'existes pas.
Sans toi, me dit Dieu, Je n'existe pas...
Réciprocité dont surgit la vie
Et dont notre ego sans cesse dévie.


262H

140321C

799














Réagir


Goulag, Guantanamo, produits des deux mamelles
Qui pnourrissent l'État : l'une est le socialisme 
En son but accompli ; l'autre est l'impérialisme
Qui se dit défenseur des libertés formelles.
L'un et l'autre rêvant de subjuguer le monde,
Sont de l'humain, chacun, une facette immonde.
 

261P

140321A

797













Réagir


L'érecteur de Taoua, en nous cachant le ciel,
Nous lance son mépris, fort, pour le potentiel
Qu'est l'ouverture offerte à la vue, essentiel
Dont, sans lui, l'être humain n'est qu'un être partiel !
 

260P

140319C

794














Réagir


Ne faisons-nous, du temps, la force
Qui nous pousse à nous agiter?
Ne pouvons-nous pas éviter
De mordre trop fort à l'amorce
Du « faire » à tort et à travers
Plutôt que d'être grand ouverts ?


259H

140319A

792













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 258 le 30.03.2014















Réagir


Passer par un quatrain et par sa concision
Enlève à son sujet un peu de précision,
Mais de ce fait accorde à notre réflexion
Le plaisir d'y chercher l'or de sa* complexion.
 
*celle du sujet


258SH

120527

118














Réagir


Sardine ou bien fourmi, entasser dans des tours
Ou dans du « densifié », c'est nier la nature
Et son foisonnement. Ne jouons-nous un tour
Pendable à nos voisins, en voulant, immatures,
Leur imposer ainsi une promiscuité
Dont personne ne peut prouver l'innocuité ?
 

256P

140317B

790














Réagir


La structure d'Etat ? N'est-ce pur biotope
Pour celui qui ne sait oser la liberté,
Et qui, lorsqu’il s'y trouve, exalte sa fierté
A montrer son mépris pour le peuple qu'il dope
Par un discours gluant sur la sécurité,
Pour éradiquer la responsabilité?
 

255P

140307

780














Réagir


A enlaidir les lieux en entassant les gens
Par "densification", piteux dynamitage
D'un cadre familier, ne se fait-on l'agent
Du renvoi de la ville au profit du mitage,
Celui de la campagne et celui de l'esprit
De ceux qu'on a trompés ou qui n'ont rien compris ?


254P

140213

762















Réagir


MY Lady, quand le ciel, levant son sémaphore,
Donnera le signal du retour de nos âmes
Ou sur Terre, ou ailleurs, nous nous réjouirons,
Car alors, retrouvés, nous pourrons, gais* et forts
Enfin nous enlacer. Lors en ce jour, Ma Dame,
Nos êtres tout entiers dans l'amour vibreront.
 
*peut-être en effet que l'un/e aura changé de sexe ?
 

253M

140210

748














Réagir


Lorsque le mot hésite à jaillir de ma plume,
C'est que ma muse, alors, ne peut pas, sur l'enclume
Que mon cerveau procure à mes faibles neurones
Forger facilement des stances qui étonnent
Afin que le discours soit aussi percutant
Que ce qu'il porte en lui. Et que faire ? On attend...
 

252SH

140110

729














Réagir


Cupidité, mépris, corruption, égotisme,
Que soutient de nos jours l'excès de juridisme !
Oui ! Mais oui ! C'est bien vrai ! C'est bien un incendie* !
Vous ne me croyez pas ? Alors je vous dédie
Les décombres fumants qu'ils vont accumuler
Puisque vous souhaitez que le tout soit brûlé !
 

251PH

140115

725













Réagir


En nous syntonisant avec l'Intention pure,
N'accueillons-nous ainsi la Source qui nourrit
Et qui nous fait alors concrétiser l'épure
Qui veille au fond de nous, nous aime et nous sourit ?
 

250H

121214A

350















Réagir


Plutôt que d'espérer que les souffrances diurnes
Se résolvent grâce à l'invocation des urnes*
Ne faut-il pas choisir des solutions nocturnes
Que nous trouvons, priant, concentrés dans nos turnes ?
 
* votation = décompte des massues
 

249PH

121222C

378













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 245 le 28.01.2014














Pas d'accord?


Le poème, toujours, n'est qu'approximation,
Car chacun de ses mots admet tant d'acceptions
Qu'il est en fait nuage, et, contraint par la rime,
Il ajoute du flou dans tout ce qu'il exprime...

(En lisant Alain Rey : « Des pensées et des mots »)


244SH

140106

728













Pas d'accord?


Les oligarques du parti
Abusent sans trop de scrupules
Du pouvoir que leur impartit
Le discernement minuscule
De la base plus attentive
A ses aises qu'à leur dérives...


243P

140125

729













Pas d'accord?


Montrer des tours depuis non pas le ras du sol,
Mais d'un hélicoptère est preuve de laideur
Non seulement des tours, mais d'une pauvre éthique.
Mais qui donc, à ce point, fait perdre la boussole
A ces municipaux si manipulateurs
Qu'on devrait les bouter hors du champ politique?

(24H du 31.12.13, sur tour de Chavannes)


242P

131231E

725













Pas d'accord?


MY Lady, laisse-moi, tout platoniquement,
T'aimer pour le bonheur de savoir que je t'aime,
Et que je puis ainsi dire dans mes poèmes
Que j'arrive à t'aimer sans être ton amant...


241M

131123D

678













Pas d'accord?


En fait le mot de quérulence
N'est-il insulte que balancent
Des juges dont l'incompétence
Et l'ego refusent qu'on tance
Ceux de leurs jugements iniques
Qui hélas ne sont pas uniques?
Ces juges ne veulent savoir
Que la Justice est le devoir
D'examiner sans préjugé
Les faits nouveaux pour en juger...


240P

131105D

670













Pas d'accord?


Pouvons-nous comparer douleur et ignorance ?
L'humaine condition ne peut les expulser...
Mais ne peut-elle alors, par les deux, impulser
La quête de la paix et de la connaissance ?


239H

131026A

663













Pas d'accord?


L'immense absurdité de l'appareil des Verts
N'est-elle pas d'avoir, comme urgent objectif,
L'accession au pouvoir, suivant le « gauche-droite »,
En adoptant ainsi un réflexe pervers ?
Ne devient-il coupable, avec ce geste hâtif,
De tuer ses valeurs de façon peu adroite ?


238P

131011B

658













Pas d'accord?


Est-ce jamais « l'État » qui prend la décision ?
N'est-ce pas un humain dont la branlante éthique
Se sert, pour son ego, du couvert étatique
Afin d'user les gens, citoyenne vision !


237P

386

121224B













Pas d'accord?


L'esprit ne souffle dans mes vers
Que quand le lecteur en transmet
De bonne foi ce qui s'avère
De mes valeurs être au sommet.


236H

126

120612













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 235 le 19.12.2013














Pas d'accord?


La Parole étant Dieu*, tout abus de langage
Ne visant à aimer est le viol du divin.
Est-il alors besoin de devenir devin
Pour comprendre qu'on tue avec ce mésusage ?
 
*Évangile de Jean, I,1


235H

657

131011A













Pas d'accord?


Ne suis-je donc que mon corps,
Ou n'est-il qu'un appendice
De mon être, ou un décor
Ou bien peut-être un indice
De ce mystère divin
Qui est, de l'esprit, levain ?
 

233H

667

131104A













Pas d'accord?


MY Lady, si j'en crois des sagesses récentes *,
Je ne devrais jamais songer à concevoir
Que mon bonheur provient d'entendre ou bien de voir
Que tu dépends de moi, amie éblouissante...
 
* Anthony de Mello, « Quand la conscience s'éveille »


232M

688

131129C













Pas d'accord?


Faut-il donc entasser, en tours* sans qualités
Des gens sans s'assurer que le sol ménagé 
Permet que l'on produise, alors, en quantité
Suffisante de quoi leur donner à manger.
 
*par exemple le mur Taoua
 

231P

691

131201C













Pas d'accord?


Faut-il se demander "QUI suis-je?" ou bien "QUE suis-je?"
"Qui" n'est finalement qu'un ensemble de lettres
Alors que l'on pourrait chercher CE qu'est notre être
Et dans l'action poser cette question "Que puis-je?"  


230H

694

131204













Pas d'accord?




Laissez* donc la tension, la paix, même le trouble
Prendre bien soin d'eux-mêmes et devenez donc double,
Regardant ces gêneurs se gêner à leur aise !
Alors dans le bonheur, il n'est rien qui vous lèse...
 
*En lisant Anthony de Mello


229H

696

131207













Pas d'accord?


Y a-t-il un parti non soumis à la peur
D'analyser vraiment les questions juridiques
Et le fonctionnement de l'"État de (non)-droit" ?
Quel est donc l'intérêt à aimer la torpeur
Qui fait que l'électeur, dans le champ politique,
Accepte sans effort que l'envers soit l'endroit ?


228P

702

131218













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 227 le 23.06.2013














Réagir


De fait le grammairien est le mètre du monde !
En fixant la façon dont le monde s'exprime,
Il force à s'aligner, en oubliant les ondes,
Sur un texte figé, et le monde déprime...


227SH

606

130614B













Réagir


Il n'est point de mission: elle implique une fin!
Il n'est que transmission, que l'on exerce afin
De permettre toujours que soit renouvelé
Le contact entre nous*, où Dieu est révélé.

*nous les humains


226H

035

120405













Réagir


Je m'occupe de toi, tu es mon occupante,
MY Lady qui conquis le château que je suis.
Et nous vivons ensemble, et ainsi l'on se suit
Dans la vie où, à deux, nous gravissons la pente.


225M

049

120418













Réagir


« Personne n'est parfait! » dit « Certains l'aiment chaud »*,
Mais personne, non plus, n'est irrécupérable.
Seul le prix à payer peut être comparable
Au crime qui, parfois, les conduit au cachot...

*film de Billy Wilder, 1959


223H

615

130616C













Réagir


Le savant qui ne sait se montrer vrai poète
En négligeant le Beau, manquera la Sagesse
Que lui auraient donné_e lumres complètes
Des faits de l'Univers... D'où son monde en détresse...


222H

609
130614E















Mis à jour jusqu'à l'écrit no 221 le 06.06.2013














Réagir


On peut remercier la pluie* qui s'obstine
A noyer ce printemps, tout en lâchant, du vert,
Une surabondance éclairant nos rétines.
Le soleil reviendra, et s'enfuira l'hiver...

*mai 2013 arrosé


221D

593

130531B













Réagir


« N'influe-t-on déjà, par le choix du vocable
Appliqué à l'objet que l'on veut expliquer,
Sur le comportement de l'objet impliqué ? »
Se dit le physicien. Et ce trouble l'accable,
Car alors il devient composant du système,
Obligé de s'en voir créateur par baptême !
Il dépasse dès lors la physique quantique
Et doit au Créateur de la Loi son cantique...


220H

590

130529A















Réagir


Pourquoi ne pas promouvoir l'étharchie*,
La gouvernance où la joie en l'éthique
Fait fonctionner un monde politique
Où le respect (absent dans l'anarchie)
Est au pouvoir, en attendant l'amour,
Qui permettra la mort d'abus du mour** ?

*gouvernement par le fonctionnement de l'éthique
** mour = (en vaudois) bouche, gueule, et, par extension, parlotte, bavardage


219P

583

130525A













Réagir


Le reproche au rimeur d'avoir, dans ses écrits,
Le respect de la rime et du rythme, serait
D'un goût aussi douteux que celui qu'on ferait
Au sculpteur de tailler le matériau  prescrit
Par celui qui, en fin, serait destinataire
De l'oeuvre qu'il aurait sculptée pour lui plaire.


217S

585

130525C













Réagir


Ayant favorisé la mégalomanie
Et le bling-bling de sa municipalité,
Lausanne va devoir subir les avanies
De la dette et du fisc, triste réalité.


216P

582

130524B














Réagir


Le rimailleur peut-il éviter l'anathème
Quand celui-ci s'adresse à un comportement
Qui semble dénoter le mépris du puissant
Pour le petit qui croit que le dit puissant aime
Appliquer l'équité? À cet aveuglement
Où l'on voit le puissant se montrer impuissant
À comprendre qu'il peut ne pas s'identifier
Au dit comportement, que doit-on sacrifier?

* à l'occasion d'un échange à propos de l'institution judiciaire


215HP

580

130523













Réagir


Plus on est haut, plus on a peur,
Et quand, du pouvoir, le vertige
Nous fait vaciller sur la tige
Qui soutient le frêle bonheur
De se sentir nombril du monde,
Ne risque-t-on pas d'être immonde ?


214H

579

130521













Réagir


Dieu ne se communique pas.
Il EST, ou il se manifeste.
Et chacun peut mettre ses pas
Sur Lui comme un vrai palimpseste.

(En lisant « Le mental des cellules » - Satprem)


213H

218

120803A













Réagir


Progressivement, remplacer l'éthique
Par l'extension des textes juridiques
Et rendant, par là, l'humain lymphatique
Est-ce bien le but de la politique ?


212P

214

120731D













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 211 le 14.05.2013














Réagir


« Ayez peur », dit l’État, « je me charge du reste ! » *
« Aimez », dit la nature, « avec discernement,
Et vous serez alors délivrés de la peste
Qu'est la terreur qui sert votre gouvernement ! »

* En écho d'Edwy Plenel


211P

548

130504













Réagir


Au lieu d'exister par son « être »,
On s'agite dans le « paraître »
Cultivant le superficiel,
Rêvant qu'il mènera au ciel...


210H

127

120612














Réagir


Qui donc respectes-tu                  Ou alors, que crains-tu ?
Ou, mieux, qui aimes-tu               Ou, pire, que sais-tu
En formant ce projet ?                  Si tu ne le soutiens ?
Y a-t-il des objets                          Oublies-tu les tiens ?
Méritant qu'on torture                    N'es-tu plus le porteur
Des gens et la nature ?                 Des voeux des électeurs ?


209P


556

130507















Réagir


Lorsque le Maître échange avec son auditoire,
Le poète est tout seul devant son écritoire,
Sa muse le guidant sans qu'il y ait réponse,
Du moins sur le moment... Alors, il se défonce...


208SH

557

130508













Réagir


Pourquoi est-ce le vers, rime et rythme à la fois
Qui offre la substance au discours de la foi
Qu'exprime le poète en lançant son message ?
S'y laissant enfermer, en ressort-il plus sage ?


207S

561

130509D














Réagir


L'architecte m'a dit* : « pour promouvoir Taoua**,
Il faut cacher le lac, masquer le paysage
Naturel et cesser d'admirer la Savoie ! »
Seul l'architecte est grand ! Et après son passage,
Il ne reste à l'humain que le froid du béton
Et l'ego du tueur suivi par des moutons...

* Textuel !   ** projet de mur mégalomaniaque lausannois


206PC

563

130509F













Réagir


Le rituel du vote est l'enfant du délire
Qui saisit l'être humain lorsqu’il pense qu'élire
Garantit que l'élu saura se montrer digne
Du carcan que consacre un numérique insigne.


205P

565

130510A













Réagir


Quand l’État fait des lois portant obligations,
Devons-nous l'avaler sans faire d'objections ?
Et pourquoi n'appliquer à l'administration
Les oukases fondant sa justification ?


204P

570

130511B













Réagir


Être poète, au fond, n'est-ce pas dépouiller
Les mots de ces apprêts qui les ont fait rouiller,
Devenant serviteurs d'habitudes sinistres,
De juristes véreux, et de pourris ministres ?

En lisant Fabrice Midal : « Pourquoi la poésie ? »


203SH

550

130505B













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 202 le 25.04.2013















Réagir


Finalement penser qu'il est inéluctable,
Le chemin conduisant notre démocratie,
Vers le règne de ceux qui, par dessous-de-table,
Corrompent les pouvoirs et leurs bureaucraties,
N'est-ce pas leur offrir la clé de la prison
Où ils nous mettent quand nous leur donnons raison ?


202P

542

130424














Réagir


Un « mouvement » n'est-il secte électoraliste
Quand il se fait « parti » ? Lors, trop de carriérismes
Sont alors adoubés quand l'appareil émet
Des signaux ambigus. Et l'on voit sur ses listes
Des gens fort peu troublés lorsque l'écologisme
Oublie le respect... Au c..., il se les* met !!!

* les gens, les listes, le respect ...


201P

543

130425













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 200 le 22.04.2013














Réagir


Vérité, Vie et Voie, ainsi que World Wide Web,
Sont éléments porteurs du monde de ce temps.
Si l'on veut bien le voir, partant de l'état bouèbe*,
C'est par eux que viendra un tout nouveau printemps.
 
* avec des yeux d'enfant (bouèbe en patois vaudois)


200H

508

130320















Réagir


Que peut-on dire de l' « élu »* ?
N'est-ce pas celui qui est lu ** ?
Par ses agissements, lisible,
Ne montre-t-il l'être invisible
Qui s'ébroue en chaque vivant 
Et peut aimer en les vivant ?
Si l'on n'y trouve cohérence,
N'en distingue-t-on, lors, l'errance ?
 
*politique ou médiatique
** qu'on lit ou dont on lit les oeuvres


199PH

541

130421














Réagir


Mais pourquoi donc la poutre installée en mon oeil
Est-elle un alibi qui fait mettre en cercueil
La paille qui, du vôtre, a l'effet d'obscurcir
La représentation des multiples souffrances
Que vos comportements, qu'on pourrait éclaircir,
Infligent sans répit à des gens sans défense ?
 

197H

521

130331B














Réagir


Ne s'avise-t-on pas que « procès d'intention »
N'exprime, dans le fond, que la pauvre invention
De celui qui, alors qu'il est percé à jour,
Ne peut plus rien trouver pour pouvoir excuser
Les méfaits dont il sait qu'il peut être accusé ?
Ne voit-il pas que l'on ne peut tromper toujours ?
 

196PH

534

130407B













Réagir



Quand on chante l'inoubliable
« Commandante Che Guevara »,
N'oublie-t-on pas l'effroyable
Bain de sang qui fit son aura ?
 

195P

540

130419















Réagir


Mais « aimer », dans le fond, serait-ce laisser libre
Celle ou celui avec qui j'ai bon équilibre
Dans l'échange de mots, de biens et de sourires,
Afin que son bonheur s'exprime dans le rire ?
Ne se retrouve-t-on, dans cet « amour », esclave*
De cette liberté* qui devient une entrave
A l'habitude que d'autres pensent pour nous ?
Lors, comment ressentir la fonction des nounous ? 
 
* Abus de paradoxe ?


194H

510

130321B













Réagir


Diplomatiquement, cacher la m... au chat,
C'est faire perdurer un monde de crachats
Lancés avec ardeur comme si vérités ...
Depuis quand le mensonge offre-t-il qualité ?


193H

512
130324A













Réagir


Descartes, de son temps, voulait penser pour être*.
Certes, penser est bien, quand il aide à aimer.
Mais sans ce but final, on est peu animé,
Et la chair devient triste**, et l'on peut disparaître...
 
*Cogito, ergo sum
**  ayant «lu tous les livres»  (Mallarmé)


192H

507

130315














Réagir


« Tous pourris! », ou « Tous purs! », est exagération.
Mais on peut constater que les majorités
Abritent bien des gens tout prêts à profiter
Des cadeaux servis par la capitulation
De leur sens des valeurs. Dès lors, en politique,
Leur exemple peut-il restaurer une éthique ?  


191P

535

130407C















Réagir


Être reconnaissant*, dit l'étymologie,
C'est savoir simplement discerner ce qui est,
Et c'est alors, ainsi, ne pas être inqui et,
Mais confier sa vie, en toute écologie,
A la Source de tout, qui a tout préparé
Pour que nous ne soyons jamais désemparés.
 
*plein de gratitude ou de savoir retrouvé
 

190H

513

130324B













Réagir


Tant que le citoyen choisit d'identifier
Sa collectivité à son gouvernement, 
Ne fait-il pas glisser vers le surarmement
Aussi bien son pays que d'autres, terrifiés ?


189HP

531
130405A













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 188 le 12.03.2013















Réagir


Si leur foi est vraiment si forte,
Pourquoi referment-ils* la porte
Pour la procédure élective**?
N'auraient-ils une aide effective
De Dieu si, par tirage au sort,
Ils Lui confiaient le ressort
Pour nommer un réformateur
Qui soit, de l'Esprit, promoteur?
 
*les cardinaux en conclave dès le 12 mars 2013
** II Samuel, chap. 24 et I Chroniques, chap. 21  sur les décomptes


188HC


503

130311C













Réagir

 
Contre le cumul légaliste
Auquel procèdent les juristes,
Un Minder serait fort précieux,
Nous poussant à prendre les armes
Avant que coulent trop de larmes
Des victimes du droit vicieux.
 

187P


502
130311B













Réagir


Le vote OUI ou NON n'est qu'échange de gnons
Nous faisant détester les porteurs d'opinion
S'opposant à la nôtre. Il construit le clivage
Gauche-droite qui n'est que relent d'un autre âge.
 

185PH

274
121006













Réagir



Ne nous dégradons-nous en usant des savoirs
Pour en faire moyen d'augmenter nos avoirs
Sans en donner le fruit à ceux qui nous entourent?
Les brevets ne sont-ils, du diable, un des « bons » tours?


184H

352
121214C













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 183 le 28.02.2013














Réagir



Le cheval*, sur lequel on ment,
S'en faisant fric, indécemment,
Faut-il s'en effarer vraiment,
Alors que dans nos aliments
Sont de chimiques « condiments »,
Poisons cachés complaisamment?

* « scandale » alimentaire de février 2013


183CP

478
130228













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 182 le 27.02.2013














Réagir


Quelle est la langue qui, pour exprimer un fait,
Est la plus adaptée à en donner l'essence ?
Parfois c'est le français qui précise le sens,
Et les maths, quelquefois, sont de meilleurs prophètes.


182HS

430
130130A













Réagir


Quand on écrit des lois, c'est pour les transgresser.
Parler de leur esprit n'est qu'une incantation.
Et pourtant leur essence est une obligation
Morale sur laquelle on vit pour progresser...


181P

454
130211A













Réagir


Celui qui accapare, ou pouvoir, ou argent,
Le fait évidemment au détriment de gens...
Plus ceux-ci sont nombreux et plus il les spolie,
Plus son plaisir s'accroît : sadisme ou bien folie ?


180PH

477
130227














Réagir


Un vers doit être dit: il est moins bon quand lu,
Car l'oreille saisit la musique profonde
Qui met de l'harmonie entre tous les élus
Qui veulent le bonheur sur la Terre et sur l'Onde*...

* onde = le transporteur de la création


179S

476
130226C













Réagir


Voilà ce qu'est notre Constitution :
Un ramassis bourré d'attributions
Et qui, truffé de ses contradictions
Est créateur de bien trop d'afflictions.
 

178P

464
130219














Réagir


Lorsque vous dites « si », au lieu de dire « quand »,
Vous mettez dans la vie une once de marché ;
Et ainsi vous créez ce qui vous fait marcher*,
A savoir commercer et délaisser le camp
De ceux qui, sans avoir posé de conditions,
Reçoivent sans effort le fruit de leurs actions.

*faire marcher = tromper ET faire avancer


177H


462
130217A













Réagir


Comment donc supporter la cruelle ironie
De voir qu'en prolongeant l'actuelle agonie
Du monde en réparant les failles qu'il révèle,
Nous retardons l'essor d'une bonne nouvelle ?


175H

227
120806B













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 174 le 11.02.2013














Réagir


Quand je crois ou je sais, et que je le profère,
Ne suis-je pas déjà sous l'emprise du doute,
Et n'ai-je pas, ainsi, déjà quitté la route,
Au lieu de simplement chercher*, aimer et faire ?

*prier ?


174H

452
130210













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 173 le 09.02.2013















Réagir


Il est, chez les moutons, quelques moutons élus
Qui, s'inspirant d'Orwell*, se sentent plus égaux
Que les autres moutons. Mais hélas leur ego
Fait qu'en la bergerie ils se montrent goulus
Comme loups faisant croire aux moutons que leurs chaînes
Sont gage de bonheur. Mais le font-ils sans gêne ?

* Animal farm


173HP


411

130111B













Réagir


Tenter, douter ou essayer,
Sont verbes de velléitaires,
Et non de réels volontaires
Réussissant sans faséyer.


172H

432
130131













Réagir


Les mots n'offrent jamais que des analogies ;
Car lorsqu'on creuse à fond leur étymologie,
On voit qu'à leur naissance, ils partent du décrit
Qui lui-même n'était qu'une forme de cri...


171SH

433
130201B













Réagir


Au lieu d'exister par son « être »,
On s'agite dans le « paraître »,
Cultivant le superficiel,
Rêvant qu'il mènera au ciel...


170H

127
120612













Réagir


A vouloir corriger les défauts d'un système
On en maintient l'essence. Et de le replâtrer
Conduit son concepteur à trop l'idolâtrer
Plutôt que d'en créer un meilleur que l'on aime.


169H

013
120321













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 168 le 28.01.2013














Retour
haut
de page



Qu'ils sont experts, ces dirigeants
Choisis pour leur cupidité
Puisque croit « économiesuisse »*
Qu'adorer se goinfrer d'argent
Est gage de la qualité
D'un travail honorant la Suisse...

* dans sa campagne contre l'initiative Minder sur les magouilles (Abzockerei)


168PC

423
130124B













Retour
haut
de page



Chefs d' « économiesuisse », et vous, de « santésuisse »
Et vous, d' « avenirsuisse », en vos nobles services,
Maculant le mot « suisse », aimez-vous que le vice
Qu'est la cupidité*, subsiste en vertu suisse ?

* Comme dans votre combat contre l'initiative Minder


167PC

426
130126












Retour
haut
de page



Quand les chefs sont cachés, en toute lâcheté,
Par le nom d'une firme ou d'une institution
Ou d'un « communiquant » en gesticulation,
Cet écran n'est-il pas preuve d'indignité?


166PH

427
130127












Retour
haut
de page



Quand donc mettra-t-on fin à l'abus de langage
Qui fait qu'on dit « La Suisse », au lieu des personnages
Qui, au gouvernement, couvrant le copinage,
Font que les citoyens vont perdre tout courage ?


165PH

428
130128













Retour
haut
de page



On peut, dans des sizains, dire l'indignation
Qu'on ressent vis-à-vis de ces indignités
Qui révèlent de nous, cette cupidité
Imprégnant bien souvent le but de nos actions*.
Mais que fait notre esprit pour réveiller ce qui
En nous est de divin, pour nous refaire exquis ?

* en bourse comme en comportement...


164H

425
130125













Retour
haut
de page



Dans l'antiquité, Mithridate,
Grand roi, se goinfrait de poisons.
De nos jours on est démocrate:
Grâce aux pharmas, c'est à foison
Que le peuple entier est nourri
Par des aliments fort pourris...


163D

418
130117













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 162 le 21.01.2013













Retour
haut
de page



Ce qu'on confie à l'autre, on en perd le contrôle ;
La spécialisation en est le corollaire
Et notre liberté, ainsi, se perd dans l'air ;
Puis l'on devient mouton. Est-ce bien notre rôle ?


162H

413
130112A













Retour
haut
de page



Oyons Sharapova, blonde bien balancée,
Au tennis aérien, à la taille élancée,
Mais dont le cri puissant*, quand la balle est lancée
Provoque en nos tympans de terribles lancées...

* Non celui d'Edvard Munch...


161D

421
130120B













Retour
haut
de page



Forcené pour forcené*,
Quand donc sera condamné
Le bureaucrate étatique
Dupant par force publique?

* à l'occasion du procès du citoyen de Bienne poussé à bout et finissant, hélas, par tuer.


160P

415
130113B












Retour
haut
de page



Le lecteur offusqué par les analogies
Mises dans ce jouriel peut bien sûr le quitter.
Mais ne sera-ce point qu'il veut se conforter
Dans des dits provenant de la démagogie?
 

159S

414
130113A












Retour
haut
de page



Plutôt que de savoir être un politicien,
C'est à dire être, au fond, un réel humaniste,
On cherche à s'emparer de ce qui n'est pas sien,
Ne devenant ainsi qu'un pur propagandiste.


158P

111
120524












Retour
haut
de page



Ne sait-on distinguer l'ignorance voulue,
Celle que veut l'État en gardant ses secrets
Et, cultivant la peur, émettant ses décrets,
Du refus personnel que notre âme évolue?


157P

050
120419A













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 156 le 08.01.2013













Retour
haut
de page



Il est, dans ces écrits, des quatrains qui proposent
Au lecteur attentif de sortir de lui-même.
Mais il en est aussi qui, peu ou prou, s'opposent
Par leur formulation à offrir du « Je t'aime ! ».


156

389
121226B












Retour
haut
de page



La perfection d'un mot, c'est son imperfection
Nous forçant à chercher ce que l'autre, engagé,
Veut nous faire comprendre afin de partager
Son univers pour que soyons en connexion...


155


393
121228C












Retour
haut
de page



Le "communicateur" est payé pour mentir,
Masquant la lâcheté de son rétributeur!
Il nique le commun, et sans se départir
D'un monstrueux culot, de vent se fait porteur.


154


398
121230C













Retour
haut
de page



Ah! Les "sacs officiels du concept régional" !
Comme nous fait rêver cette expression choisie
Pour nous faire avaler, par ordures moisies,
Un impôt* promu par un "élu" national...

* La "taxe de base" pour la taxation des déchets, "justifiée" par l'"optimisation" bureaucratique


153


404
130104A













Retour
haut
de page



L'appareil religieux pensant qu'en censurant
Les propos décrivant sa peur de la critique
De son comportement, il protège son dieu,
Ne fait que rabaisser lui-même, au demeurant,
Ce qu'il dit révérer. Appareil hérétique,
Il nie le pouvoir du véritable Dieu...


152


405
130104B













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 150 le 31.12.2012













Retour
haut
de page



Pourquoi donc limiter nos voeux à deux mil treize?
Ceux qu'on aime aujourd'hui n'auront-ils pas toujours
Le droit d'être portés par la vibrante braise
Qu'une pulsion d'amour ranime en tout séjour ?


150


392
121228B













Retour
haut
de page



Aucun texte énoncé par l'officialité
Ne devrait exister sans que la signature
D'un humain portant sa responsabilité
En orne le papier, montrant qu'il* est mature.

* le texte, le document, ou le signataire ?


149


387
121224C












Retour
haut
de page



Chercher « comment ça marche ? », ou « Qu'est vraiment la loi
Qui régit l'univers? », n'est-ce de bon aloi
Quand nous le transformons en action pour les autres?
Le chercheur ne fait-il, lors, son bonheur du nôtre?


147

351
121214B














Retour
haut
de page



Faut-il que mon* discours, plutôt qu'à la personne
Ayant commis un acte apportant du malheur
S'adresse à son action ? Cela aura-t-il l'heur
De corriger le tir ou, vide qui résonne**,
Ne fera-t-il alors qu'augmenter les tourments?
Ne pourrait-il, plutôt, offrir autre élément ?

* ton     **raisonne


146



362
121214L













Retour
haut
de page



Bloquer, au parlement, la « position du groupe »,
C'est transgresser ce point de la Constitution
Qui dit qu'on ne doit pas voter sous instruction.*
Devez-vous, députés, d'ailleurs, n'être que troupe ?

*Constitution fédérale suisse : article 161


145


374
121221D













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 144 le 24.12.2012













Retour
haut
de page



Si vous ne faites rien, les ayant adaptées
A votre inspiration par elles suscitée,
Des paroles qui sont mises dans mes écrits
C'est votre décision, car rien n'y est prescrit.


143


373
121221C













Retour
haut
de page



Tirer sur des enfants, est-ce plus détestable
Que de leur infliger, par images TV,
Le spectacle édifiant de « jeux » abominables
Où on les accoutume à souiller l'élevé ?

* suite à la tuerie à l'école de Newtown


142


381
121223B













Retour
haut
de page



Où est donc le problème ? Est-ce celui des armes*
Ou celui d'un système érigeant en valeur
D'infliger aux petits, mépris, peur et malheur,
Et, mentant sur ce fait, d'accentuer les larmes ?

* autre suite à la tuerie à l'école de Newtown


141


380
121223A












Retour
haut
de page



Les lécheurs du tyran sont les plus dangereux :
Leur terreur les conduit, le pouvoir les corrompt
Et ils sont plus nombreux à vouloir des dos ronds
Que le tyran qui, seul, n'est, au fond, qu'un peureux.


140


225
120806B













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 139 le 13.12.2012














Retour
haut
de page



La compassion* est-elle limitée
A n'escorter que la seule souffrance ?
N'est-elle pas tout autant invitée
A partager aussi la jouissance ?

*Étymologie de passion : mouvement de l'âme en bien ou en mal


139


039
120409












Retour
haut
de page



Peur, ô plus sûr moyen d'accomplir des bêtises
Tu dois te remplacer par le discernement
Qui te donne pouvoir d'éviter les tourments
Par le savoir qui fait régresser les hantises.


138


112
120524












Retour
haut
de page



Que rapporte le doute ? Il est rétroviseur !
On peut le remplacer par la constatation
Sans feinte de ce que montre la création,
Et de là se profile un choix dans le viseur...


135


343
121209A













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 133 le 04.12.2012















Fin du monde le 21.12.2012 ? ... vu de Sirius (4.12.2012)

[...]
"Vous dites très souvent, mais sans y réfléchir :
« Là, on va dans le mur! » Dans les faits vous y êtes,
Dans le mur, et le jour du 21 décembre,
Vous verrez simplement qu'il vous faut infléchir..."
[...]

On obtient le texte intégral au chapitre SI-fin de
"Du Déni béni au labo du Beau" en cliquant ici


133







121204













Retour
haut
de page



Pourquoi se battre, alors qu'on pourrait écouter
La parole qui dit qu'il est plusieurs demeures
Dans la maison du Père*, et qu'ainsi on ne meurt
Ni on ne fait mourir le prochain redouté?

* Evangile de Jean, chap. 14, verset 2


132



121201B













Retour
haut
de page



Plutôt que de pousser aux fusions de communes,
Et pour que sa muni* soit beaucoup moins comme une
Entité dominant les bourgs circonvoisins,
L'État ne pourrait-il, jouant les argousins,
Fractionner le chef-lieu en dix à vingt communes
De taille limitant, des élus, les tribunes?

*cipalité


131





121129B












Retour
haut
de page



Est-ce en légiférant qu'on résout les problèmes?
Certes ce sont emplois que l'on crée au prétoire,
Mais qui ont pour effet de rehausser l'emblème
De la peur dont, sur nous, l'État veut le pouvoir.


130



121129A













Retour
haut
de page



Le radar routier*, c'est la pompe à fric
Qui ne résout rien, pas plus que le flic,
Sauf si ce dernier, en béton solide,
Est couché pour que crèvent les bolides.

* Contre les chauffards à Allaman 23.11.2012


128



121123B












Retour
haut
de page



La mort, dernier moyen d'échapper à l'État,
Maintenant qu'il n'est plus, ici, d'île déserte
Où l'on pouvait s'enfuir, faisant la découverte
D'un lieu sans bureaucrate aimant qu'on soit bêta...


127



121120D













Retour
haut
de page



Cacher la merde au chat en donnant la moyenne*
Sans indiquer aussi quelle est la dispersion,
C'est façon de mentir ! Est-ce avec intention
Ou n'est-ce qu'ignorance et pensée à l'ancienne ?

* par exemple fortune moyenne par habitant


126



121120C












Retour
haut
de page



Le « réalisme » auquel on croit, sur le terrain,
Qu'il faut se conformer, n'est souvent que laxisme.
N'est-ce pas, dans le fond, céder aux souverains
Menteurs dont les excès vont jusqu'au paroxysme ?


125


121120B













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 124 le 21.11.2012















Retour
haut
de page



Minder* est combattu par la cupidité
De patrons assistés par la fiscalité
Qui montre le niveau de notre parlement
Confit dans la passion de ses égarements.

* père de l'initiative contre les revenus éhontés


124



121119A












Retour
haut
de page



Quand n'admettrons-nous plus que le symbole «Suisse»
Reste prostitué par les parlementaires
Laissant l' «Économie» mettre plus bas que terre
Les gens qui, autrement, seraient fiers d'«être» suisses ?


123



121118A













Retour
haut
de page



Les « maquereaux des cimes blanches »*
Ont fait des petits en Lavaux.
Que faire pour que se déclenche
En vigne un peu plus de cerveau ?

* Maurice Chappaz - Franz Weber, même combat


122



121117












Retour
haut
de page



Au prétoire, la procédure
N'est plus qu'un rite qui perdure
Et dont le but est oublié.
Elle ne sert plus qu'à lier...


121


121114D













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 120 le 16.11.2012















Retour
haut
de page



La Vie, c'est la Voix* Visant la Vérité,
C'est Vue Voyant les Verisimilitudes**,
Vibrant en Voyageant avec la Volonté
De Valider ses Voeux même en Vicissitudes.

*Évangile de Jean, I,1
** Karl Popper


120



121114B












Retour
haut
de page



MY Lady, toi qui lis les élucubrations
Mises dans mon jouriel, pourquoi donc attends-tu
Pour faire retentir, dans toutes leurs vertus,
En mon corps, grâce au tien, de douces vibrations?


119


121114C













Retour
haut
de page



N'est-il pas amusant qu'il soit doté de pieds,
Le vers qui se tortille en exprimant l'esprit ?
A-musant* ? Certes non : la muse, par ce biais,
Le rend, de plus, ailé, ce qui en fait le prix !

*a privatif, c'est à dire le privant de muse...


118



121114A














Retour
haut
de page



L'Etat s'étant couché devant le bankstérisme,
Peut-on lui déléguer*, contre le gangstérisme,
Le pouvoir de défendre, un peu, les pauvres gens,
Quand, de la tricherie**, il se montre l'agent ?

* En réaction aux propos de conseillers d'Etat devant la création de milices citoyennes (à Aire par exemple)
** « forfaits » fiscaux par exemple


116



121112













Retour
haut
de page



La parole ne peut qu'être approximative,
Chacun la traduisant selon tous les fantasmes
Qui meublent son vécu. Mais ce qui nous motive,
C'est qu'elle nous permet de vibrants enthousiasmes.


115



121111A













Mis à jour jusqu'à l'écrit no 114 le 06.11.2012
















Réagir


Combien l'EERV compte-t-elle vraiment
De réels adhérents*? Ne lit-on dans la Bible**
Que David fut puni pour avoir, insensible
Aux propos de Joab, fait un recensement?

*controverse du 6.11.2012 entre l'administration fédérale et
l'Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV)
** II Samuel, chapitre 24 et I Chroniques, chapitre 21


114



121106D















Réagir


Crispée sur son fric et sur tous ses secrets,
« La Droite »* veut rester la seule détentrice
Du pouvoir alors que « La Gauche »* et ses décrets
Rêvent d'avoir l'impact de cette prédatrice...

* Opacité financement des partis et dogme de l'Etat parfait


113



121106C















Réagir


Compétitivité* ! Pauvre mot sans issue
Qui ne fait que laisser la société déçue
De ses chefs exercés qui lui font avaler
De leur ego les fruits, durs, mais bien emballés.

* inspiré par rapport Gallois paru ces jours


112



121106B















Réagir


Compétitivité *! N'est-ce pas déraison
Que de faire penser que la comparaison
Promeut la qualité, alors que de ce mot
Surgit la frustration, mère de bien des maux ?

* inspiré par rapport Gallois paru ces jours


111



121106A















Réagir


La « collégialité »*,
C'est la loi du mensonge,
Tuant la qualité
Pour sublimer le songe.

* à la vaudoise


110



121104















Réagir


La collégialité, telle qu'on la pratique*,
N'est-elle pas surtout magouille et félonie,
Bafouant les valeurs, alors qu'elle le nie,
Sous le sceau du secret? Oh ! Que c'est pragmatique !

* Dans le canton de Vaud. Débat Gd Conseil du 30.10.2012


109



121014B















ouais !


Est-il à moitié plein ? Est-il à moitié vide ?
Cela importe peu : c'est cinquante pour cent.
N'est-il pas plus fécond qu'actif et impavide,
On choisisse d'oeuvrer, de là, à 100% ?


107



121022A















Réagir


Fée de la Pelly*, reine du Flon sauvage,
MY Lady qui agis en guide ou présidente,
J'aime à chanter ton charme, au delà des clivages !
A toi, tous ces quatrains qui meublent mon attente !

*Affluent du fleuve Yukon


106



121022B















Réagir


Le paradoxe veut que l'amour ne fonctionne
Que sous la condition d'être inconditionnel !
En le vivant vraiment, est-ce que l'on actionne
Notre côté divin multidimensionnel ?


105



121029D














Connu


L'argent est un bon serviteur,
Mais c'est un détestable maître.
C'est plus qu'un danger que permettre
Que de notre âme il soit moteur.


104



120616A



















Réagir


Poèmes et écrits...  lus de Sirius (20.10.2012)

Tes vers sont bien tournés. Et certains font tiquer...
[...]
Vous avez bien raison !
                                      Ai-je vraiment « raison » ?
N'ai-je pas plutôt coeur, ce qui est déraison.
Mais n'ai-je pas un jour choisi les choses folles
Pour confondre le « sage »**, au delà des paroles.
[...]
** Paul: 1ère épitre aux Corinthiens, 1:27

On obtient le texte intégral au chapitre SI-cri de
"Du Déni béni au labo du Beau" en cliquant ici


103









121020A














Ouais


Le fait de cultiver à tout crin l'optimisme
Ou de céder sans cesse au froid du pessimisme
Ne sont-ils pas porteurs de cet aveuglement
Qui nous fait délaisser, trop, le discernement ?


102


120731C














Réagir


MY Lady, projeter mon amour vers ton être,
N'est-ce pas la façon qui te le fait connaître
Sans qu'il soit intrusif et qui te laisse libre
D'un beau jour accepter qu'aussi pour moi tu vibres ?...


101


121020B














Hééé


Légiférer sur le sacré,
Est-il plus énorme bêtise ?
Et pourtant le font les Eglises.
Ainsi l'Esprit est massacré.


100



121015D














Oui !


Finalement la loi n'existe
Que pour favoriser le crime:
Dans les faits elle donne prime
A ce que blâme l'humaniste.


099



121015C














Aargh


Le péché originel,
C'est croire qu'il en est un.
De ce penser importun
Vient un mal sempiternel.


098



121015A















Hum !


Même le bankstérisme est beau, car il démontre
Comme est beau le chemin de ceux qui l'abandonnent.
Et il en est ainsi de tout ce que Dieu donne :
Lorsque c'est laid c'est que, son amour, il nous montre.


097



121015B














Réagir


Chaque Maître nous dit: «  Sache donc qui tu es! »
Ne dit-il pas plutôt «  Sache donc qui tu hais,
Pour cesser de haïr et te mettre à aimer,
Pour l'autre ayant bon choix des mots que tu émets ? »


096



121014A














nenni


En usant du slogan de « collégialité »
N'esquivons-nous pas la responsabilité
Écrasant nos « valeurs » sous l'infidélité
Aux amis qui nous ont cédé l'autorité?


095



120829C














ouais !


Considérer qu'on est, par un autre, insulté,
N'est qu'imagination de celui qui reçoit
Ce qu'on appelle insulte et qui, au fond, déçoit
L'insulteur qui, nié, s'est lui même occulté...


094


121002














nenni


Écraser son prochain sous l'argutie c'est
« Avoir raison de lui ». Est-ce avoir LA raison
Que d'en user ainsi ? N'est-ce mauvais procès
Que d'un échange sain fuir en péroraison?


093



121007A














oui ?


Existe-t-il des mots pour dire la façon
Dont Dieu se "schtroumpfe" en moi? Il en est le maçon,
Il en est le mortier et le metteur en vie,
S'organisant ainsi que le veut son envie...


092



120806E














ouah !


« Le Pouvoir » a tout fait pour être un stupéfiant
Abrutissant le peuple. Et les média l'enchaînent...
Faut-il s'étonner que les gens « aient la haine »
De ces gouvernements qui les rendent méfiants ?


091



120903B















Réagir


Flatter un Vert qui n'est plus ce qu'il a été,
N'est-ce pas dégrader l'image du parti?
Ne vaudrait-il pas mieux, tant qu'il n'est pas parti,
Corriger les erreurs de la « majorité* » ?

* Majorité municipale lausannoise  = 14% de l'électorat, 86% des sièges !
 (Suite à texte de la page 2 de 24H du 28 septembre 2012)


090



120928A















Réagir


La langue est à la fois parfaite et imparfaite.
Imparfaite en cela que son imperfection
Force son transmetteur à être en réflexion,
Et parfaite en cela qu'elle reste imparfaite.


089



120622C















Réagir


Faire fondre est l'effet des fusions de communes:
Mort au dévouement, à l'esprit de civisme,
Pour donner libre cours à l'obtus centralisme
Qui nous conduira tous à la fosse commune.


088


120924A















Réagir


La « théorie du complot »
N'est-ce pas un slogan dont usent
Ceux qui, de leur pouvoir, abusent
Pour mettre les gens sur les plots ?


087



120902















Réagir


Dans le budget d'Etat*, la part mise au social
Ne montre-t-elle pas que les vrais assistés
Sont ceux qui, exploitant l'employé, commercial
Ou autre, l'ont voué à ne pas subsister ? ...

* Budget 2013 Vaud : 28.76% pour le social = question  aux  employeurs


086



120928B















Réagir


L'érection d'une tour, symbole ithyphallique,
Ne devient-elle pas, on le vit à Babel,
Facteur de division, création de rebelles,
Pour la satisfaction de goûts pharaoniques ?


085



120920
















Réagir


MY Lady, nous devions, en ce mois de septembre,
Partager un festin*. Mais l'automne s'entame
Et rien n'est défini. Cela douche ma flamme
Qui brûlait de te voir. Sera-ce avant décembre ?

*Ou un café...


084



120922











Réagir

Les Verts ne pourraient-ils un critère ajouter
Aux critères connus LONG TERME, QUALITÉ,
DÉCENTRALISATION et SOLIDARITÉ
Et à DIVERSITÉ, la GÉNÉROSITÉ ?


083



120909















Réagir


Tant qu'État et grands media, ces deux imposteurs complices,
Assimilent sans pudeur leur entité à « la Suisse »,
Synecdoque conduisant aux pires confusionnismes,
N'incitent-ils pas les gens à servir l'abstentionnisme ?


082



120908
















Réagir


Décompter des suffrages,
Est-ce la solution
Pour trouver des gens sages
Gérant les ambitions ?

( Notre-Dame de Monts, Vendée )


081



120831


















Réagir


A l'instar du photon, et particule, et onde,
L'être humain n'est-il pas, et corps, et relation,
Où les mots et les sens relaient, en ce monde,
Vers la Source l'amour mis en sa création ?
On se singularise en se donnant un nom
Auquel on s'assimile et qui n'est que renom*...

*apparence, étiquette


079





120919B















Réagir


Lorsqu'un élu des Verts trahit l'esprit des Chartes,
Est-ce en niant ce fait qu'on l'aide à restaurer
L'entente avec les siens ? Les dégâts instaurés
En sont-ils réparés afin qu'on ne l'écarte ?


078



120919A
















Réagir


Alors que la compétition
Vise à tuer le « partenaire »,
Au contraire, l'émulation
Nous fait chérir notre « adversaire » !

(Solutré 6 juin 2012)


077



120606A















Réagir


On peut toujours offrir, on ne doit imposer,
Car la contrainte que l'on met sur le prochain
Retombe sur nous tous et nous laisse exposés
Dans des temps éloignés ou dans des temps prochains.


076



120522B

















Réagir


L'addiction à la chasse aux drogues illégales
N'est-elle pas la peur que les drogues légales*
Ne perdent des clients ? Ou que l'effort là mis
Ne se déplace vers les banksters? Nos amis ?

*alcool, tabac


074




120822A



















Réagir


La Saint-Barthélemy* ! Comment donc la pulsion
Qui permit cette horreur peut-elle être tournée
En volonté d'amour ? Combien de convulsions
L'humain subira-t-il en de telles journées
Avant de voir que la spiritualité
Ne peut se transformer en la brutalité ?**

*Massacre des protestants français le 24.8.1572
** sizain écrit le 24.8.2012


073







120824B















Réagir


Comment peut-on gérer la collectivité
En prétendant vouloir la voir forte et unie
Si, de l'information, on la rend démunie
Par le secret gardé avec rapacité?


072



120820B

















Réagir


Devons-nous, du soleil, refuser la lumière,
Sous prétexte qu'il luit, aussi, pour les méchants ?
Qui peut nous empêcher, pour enrichir nos chants*,
D'orienter ses photons vers les valeurs premières ?

* ou champs?


071





120807A


























Réagir


Surpopulation...  vu de Sirius (9.8.2012)

Pourquoi vous plaignez-vous de surpopulation ?
Serait-ce parce que c'est la révélation
Qu'en refusant de voir qu'elle est la conséquence
De vos aveuglements vous êtes son essence ?
Serait-ce le signal qu'en prônant la « croissance »
Sans vouloir la brider, vous haussez la fréquence
De vos avidités,
De vos cupidités,
De l'accaparement,
Donc des dérèglements ?

Pour l'heure c'est le choix de votre société.
N'est-ce à chacun de vous de le réorienter ?


070














120809















Réagir


Lorsqu'un ancien nous dit nos quatre vérités,
Notre action n'est, hélas, pas de nous corriger,
Mais de chercher d'abord à le discréditer
Pour que restent vivants les dénis érigés*.

* = mis en statues, statufiés, sacralisés


069




120805















Réagir


La liberté, qu'on croit qu'on nous accorde
Est celle que, pour soi chacun limite.
Et la prison, c'est lorsque l'on imite
Par flemme ou peur, l'habitus de la horde.

(Dürrenmatt: "Les Suisses sont geôliers de leur propre prison")


068



120414




























Réagir



La "séparation des pouvoirs" *,
N'est-ce une illusion que l'on tisse
Avec des arguments factices
Pour n'arriver qu'à décevoir ?

Ne pourrait-on concevoir
Que seule une gestion métisse
Des trois pouvoirs rendrait justice
Au citoyen qui voudrait voir

Des autorités bien plus sages
Appliquant plutôt un dosage
Au lieu de ce dogme archaïque

Que l'on nomme séparation.
Serait-ce donc révolution
Que de devenir pragmatique ?

* Montesquieu trahi !


067
















120803















Réagir


Percevoir, dans les mots, le sens qui nous surprend,
Mais qui s'y est créé durant l'évolution,
Voilà ce que, pour moi, pondre des vers m'apprend,
Le son* rimant m'offrant parfois révélation.

*Peut-être celui qui alimente l'âne...
(Reprise - "révélation" plutôt que "révolution" - du quatrain 003)


066



120803















Réagir


Lorsqu'on pond une loi, c'est qu'un homme a failli.
Et l'on croit que l'on peut, par un texte intrusif,
Empêcher l'ignorant, l'asocial, l'impulsif*
De molester autrui. Ainsi meurt le pays.

* ou   Obliger l'ignorant, l'asocial, l'impulsif
         À respecter autrui. Ainsi meurt le pays.


065P

120801

216

compl. du
21.7.14















Réagir


Le grand nombre est débile, et « Small is beautiful »*
Comment ne voit-on pas que céder à la foule,
C'est démolir l'esprit, tuer la qualité
Pour que domine, hélas, la seule quantité ?

* 1973, d'Ernst Friedrich Schumacher


064




120727B




























Réagir


Est-ce parce qu’un Vert est à l’exécutif
Que son verbe devient aussitôt Vérité
Que l’on doit révérer avec humilité ?
Ne faut-il, au contraire, être dubitatif

Quand il cherche à mater ceux du législatif
En assénant ses mots avec autorité ?
Subissant le poids de la "collégialité",
Il se cabre parfois, devient vindicatif

Car il voit qu’est très dur de tenir le serment
Qu’il a prêté d’agir pour l’environnement.
Si, de cette impuissance, on peut avoir pitié,

Il ne faut, cependant, pas subir les mensonges
Dont il se croit forcé de stimuler nos songes.
Si nous le contestons, c’est signe d’amitié…


063
















080110















Réagir


Lorsque François priait, dans son couvent d'Assise,
Pour Soeur Eau, Frère Feu et, qui sait, Frère Atome,
N'était-ce pas alors pour donner une assise
À un monde perdu par son goût des scotomes* ?

*Sa propension à s'aveugler


062



120726A















Réagir


« Qualité pour agir »? De cette obscénité
Favorisant le crime et l'illégalité
Le prétoire est complice et devrait signaler
Que ses effets en sont un grand laisser-aller...


061



120726B














Engagement politique...  vu de Sirius (13.5.04 et 27.1.07)

[...]
Que ce soit en « parti », ou bien en « mouvement »,
Finalement le fond est bien plus important.
Comme nous l’avons dit c’est le comportement
Et l’esprit qui l’imprègne, en cœur, au cours du temps,
Qui doit être étalon de l’action politique
Si vous voulez choisir un fructueux viatique.
[...]

( on obtient le texte intégral en html en cliquant ici )
( cliquer pour le texte intégral en pdf - 24.4 kB )


060








040513















Réagir


Quand le mot s'est chargé d'effluves repoussantes
Au nez de trop de gens, il faut le laisser choir
Et trouver pour le sens qu'il lui fallait avoir
Un mot qui prend alors des vertus renaissantes.


059



120509A














Réagir


Le vrai pouvoir est celui qui circule,
Qui se partage et qui sait écouter.
Et quand en lui, on se laisse encroûter,
On se pollue et la Cause recule.


058



120422D
















Réagir




Discerner, discerner, discerner,
C'est la clé du bonheur sur la terre,
Même si ça nous rend solitaire
Qui ainsi ne peut être berné*.       

*ou borné, donc pas libre...

057



120420D














Immigration et renvois de "NEM"... vu de Sirius (22.08.2004)

[...]
Si l’hospitalité est accueil magnifique,
Il ne peut l’être que pour un temps provisoire.
On ne peut s’incruster sans créer des histoires
Et générer ainsi des conflits politiques...
[...]

( on obtient le texte intégral en html en cliquant ici )

( cliquer pour le texte intégral en pdf - 22.8 kB )


056







040822















Réagir


Sur chacun des « écrits », j'invite à « Réagir »,
Et ceci en laissant un mot sur Internet.
Qu'est important, au fond ?  Qu'une lecture honnête
Fasse écho en son cercle et incite à l' « Agir »  ? ...


055



120724C















Réagir


De quoi donc une tour est-elle emblématique*,
Sinon d'un gros ego d'architectes "modestes"
Ou de politiciens auxquels de grandes vestes
Devraient être taillées' en sanction fort logique ?

* Dédié à un cadre urbaniste suite à 24H du 13.7.2012


054



120724D















Réagir


De quoi donc une tour est-elle emblématique*?
D'un phallus défaillant manquant d'un substitut
Ou d'un orgueil qui croit qu'être bon politique
C'est imposer à tous un monstre mal foutu?

* Dédié à un cadre urbaniste suite à 24H du 13.7.2012

053



120724E

















L'"Emploi"...     vu de Sirius  (09.06.2004 et 24.07.2012)

[...]
Disserter sur l’emploi, c’est nier l’employé
Qui, bien qu’il soit humain, est vu comme machine
A produire des biens diffusés sans mesure.
On le voit démembré, vidé, lassé, noyé, ...
[...]
On obtient le texte intégral au chapitre SI-em de
"Du Déni béni au labo du Beau" en cliquant ici


052






040609















Réagir



Ne nous attardons plus sur les maux du pouvoir
Et goûtons, au matin, le plaisir de savoir
Admirer le Léman, son ciel et sa lumière,
Que ce soit d'un palais, ou de notre chaumière...


051



120722B















Réagir


Lorsque la Loi se voit, un "beau" jour, mise en lettres,
Elle meurt et n'est plus qu'un sépulcre blanchi,
Mais que ne blanchit pas celui qui s'en croit maître,
Pensant, de son esprit, s'être ainsi affranchi.


050



120722C















Réagir


Les lois sont des conserves
De mots que les cons servent,
Démolissant l'esprit.
Et au mot tu es pris !


049



120712














Gauche-droite en politique... vu de Sirius (8.07.2004 et 21.07.2012)
 
[...]
Mais si les Verts ne veulent pas être la tête,
C’est cul qu’ils deviendront ! Et finie la conquête
D’un environnement qui soit encor vivable
Et d’une évolution qui se montre durable.

On obtient le texte intégral au chapitre SI-gadr de
"Du Déni béni au labo du Beau" en cliquant ici



048







040708















Réagir


Les quatrains transportés sur la nef de la Toile*
Sont autant de coffrets qui offrent des étoiles
À qui les veut ouvrir pour en saisir le sens.
À celui qui s'y met** s'en révèle l'essence.

** s'y insère, s'y investit    *Internet


047



120513B

















Réagir


Je ne possède pas la verve d'un Khayyam
Ou celle d'un Rûmi. Mais j'aime percevoir
En marchant sur leurs pas* une part de leur âme
Qui fait mettre en des vers les rythmes du savoir.

* (et en posant mes « pieds »)


046



120720B















Réagir


L'entité qui dit « Je ne veux pas le savoir »
Montre-t-elle vraiment qu'elle veut l'ignorance
Qui sied au minéral pris dans l'indifférence
Face à l'être assoiffé réclamant l'abreuvoir ?


045



120720A
































Réagir


Le Musée des Beaux-Arts n'est-il pas mieux en ville?
Merci à l'électeur sensible à sa complainte (12.9.2008)



Entendant qu’il devrait souiller le paysage,
Le MBA gémit : son biotope est la ville.
Car c’est bien en ses murs que l’architecte habile
Pourra l’abriter mieux, pour un prix bien plus sage

Que celui dont les flots chargeraient son usage.
Et il ne comprend pas pourquoi ces gens l’exilent,
Le mettant en un lieu que sa masse mutile
Et ainsi, du pays, défigurent l’image.

« Mais pourquoi veulent-ils, disant que c’est culture,
A un bord libre à tous, mettre une fermeture
Dont des peintres, nombreux, ont montré la nature ?

Peuple des électeurs, donne une sépulture
A tant d’aveuglement, tant de désinvolture !
Laisse donc Bellerive, aime son ouverture… »


044




















080912














        L'"Economie"...     vu de Sirius
  (12.05.2004 et 18.07.2012)

L’ « économie », ici, n’est au fond que croyance
Aveugle et sans passion en la toute-puissance
De la consommation et de la prédation
Pour donner le bonheur sans faire concession
A l’amour, à l’humain,...

On obtient le texte intégral au chapitre SI-éc de
"Du Déni béni au labo du Beau" en cliquant ici



043






040512















Réagir


Ne peut supporter ces écrits
Que celle ou celui dont l'esprit
Veut bien se remettre en question,
Accueillant toute suggestion.


042



120423















Réagir


Le sens,       direction, but, raison d'être
L'essence    principe de base (surtout pour l'automaniaque !!!)
Les sens      moyens de perception
Le cens.       moyen de perception, impôt, partage avec la société


041



120422A














       Energie…     vu de Sirius  (19.06.2004 et 15.07.2012)

Ne comprenez-vous pas, impossibles mortels,
Que l’énergie est feu, nuage et arc-en-ciel ?
Feu, puisqu’elle consume avec autorité
Les décombres fumants de l’antériorité.
Elle passe, et, passant, ......

On obtient le texte intégral au chapitre SI-én de
"Du Déni béni au labo du Beau" en cliquant ici


040






040619















Réagir


Pourquoi faut-il que nos "autorités"
Promeuvent tant luxe et cupidité,
Jouant sur peur et sur compétition ?
En sort-il donc la coopération ?


039



120703















Réagir


Faut-il vraiment accorder des forfaits
A l'acheteur pour qu'il ne soit plus maître
De son gâchis, que condamne le mètre**.
Jusqu'à quel point ne sont-ils pas forfaits* ?

* forfaits (fiscaux notamment) = forfaitures
** mètre = mesure (étymologiquement) !


038




120419C














Nous chantions autrefois "Le peuple des bergers
Est libre sur sa terre..." Or les temps ont changé:
Nous sommes devenus "le peuple des moutons*
Qui massacre sa terre...", et nous nous déroutons...

Une démarque existe, et vous la découvrez
Si vous cliquez ici
pour en saisir l'ouvré...

*Clin d'oeil à Rémy Cosandey, auteur de la formule.


037




120714















Réagir


Pour diffuser les vers susurrés par ma muse,
J'ai choisi Internet. Est-ce un bien que je m'use
A les offrir à tous, espérant qu'ils amusent
Les laids comme les beaux par leurs rimes camuses?


036



120708A



























Réagir


Oui, MY lady, ton corps est un nouveau rivage
Vers la beauté duquel mon être est attiré.
Il veut y accoster, navire, et voir tiré
Sa coque sur sa grève, à la fin du voyage

Que son coeur accomplit pour le grand nettoyage
De tout ce qui n'est pas un amour épuré.
C'est son mât de hunier qui, vers lui, arboré
Suite aux attraits charmeurs dont tu fais étalage,

Se pointe en éclaireur vers cette anse accueillante
Qui s'offre en présentant sa forme émoustillante.
Qu'elle soit havre que sa proue qui te chaut

Aborde avec souplesse et sans courants adverses
Avant que de sa cale une onde se déverse
Afin d'ensemencer ton sable vif et chaud !


035
















120401















Réagir