LANDESSTREIK 1918
Der Zürcher Bankangestelltenstreik vom 30.Sept./1.Okt. 1918
Am 30. September 1918, einem Montagmorgen, traten die Bankangestellten auf dem Platze Zürich in den Ausstand. Sie forderten die Anerkennung ihres Verbandes und Lohnerhöhungen.
Was wie ein damals üblicher Arbeitskonflikt aussieht, war in Tat und Wahrheit ein aufwühlendes sozialpolitisches Ereignis mit erheblichen Folgen. Es verschärfte den seit drei Jahren schwelenden Konflikt zwischen dem rechtsbürgerlichen Lager und der organisierten Arbeiterschaft. Und es führte, einerseits, zum Ausbruch des Landesstreiks im Oktober 1918 und hatte, anderseits, einen bedeutenden Einfluss auf die gesellschaftspolitischen Leitlinien der Zwischenkriegszeit.
Artikel pdf
Siehe auch: H.U. Jost, Den Sozialstaat verhindern. Wie rechtsbürgerliche Kräfte den Generalstreik von 1918 instrumentalisieren, WIDERSPRUCH 2018/1, 129-138.


The Intodruction of Reinforced Concrete in Switzerland (1890-1914): Social and Cultural Aspects,
Construction History Society, CHS Newsletter, Nr. 75, November 2006.
Reinforced Concrete, introduced in all Europe during the late years of the 19th century, has today a well-documented history (see one of the latest publications: Simonnet 2005). Considering this knowledge, my study will, for the essentials, keep to put in perspective the circumstances which favoured the application of this new material in Belle-Époque Switzerland (Schindler Yui 1995) and to a lesser extent those opposed to it.
Article pdf

Angelus Novus — Histoire et société
Je n'aime pas beaucoup la présentation de l'histoire sous forme de carte de visite. Ce n'est qu'un moyen commode de rappeler son existence sans dire en quoi elle consiste. Cependant, pour quand même jouer le jeu des éditeurs, en guise d'introduction, je préfère remplacer la carte de visite par une image: Angelus Novus de Paul Klee. > à lire

Politique culturelle de la Confédération et valeurs nationales
in: B. Crettaz, H.U. Jost, R. Pithon, «Peuples inanimés, avez-vous donc une âme?» Images et identités suisses au XXe siècle, Histoire et société contemporaines 6/87, Lausanne 1987, 19-38 > à lire

AHV-Debakel: Der zweite Akt der Rechtswende
INFOsperber 6. Oktober 2016
Seit Jahrzehnten bekämpft die bürgerliche Politik eine starke AHV und eine wirksame Sozialpolitik.
Ein historischer Rückblick. Von Hans-Ulrich Jost.
> zum Artikel

Reflet culturel de la politique suisse des années 40
In:
Nos monuments d’art et d’histoire 42, 1991, 283-290.
S'il existe une image qui manifeste avec force la mentalité des années 40, c'est probablement celle qui évoque la cérémonie des fêtes de commémoration du 650e anniversaire de la Confédération à Schwyz en 1941. […] L’ambiance était plutôt sombre… > à lire

Aperçus théoriques des relations entre l'État, l'économie et le capital entre 1870 et 1913. Le cas de la Suisse
Exposé présenté au Séminaire de recherches le 30 avril 1980.
Bulletin du Département d’Histoire économique, n° 10, Université de Genève, 1979-1980, p. 21-28.
>à lire

La Suisse, un pays neutre en guerre
Article paru in Pietro Causarano ed.al. (éd), Le XXe siècle des guerres, Paris: Editions de l'Atelier, 2004, 150-157. >à lire

Banques et culture politique: Histoire d'une inféodation
Le système bancaire est à la Suisse ce que les armées sont aux grandes puissances: un instrument du pouvoir et le maître signe de la fierté nationale…
Article paru in Page*2, n° 11, Mai 1997.
>à lire

Die SVP als moderne Prätorianergarde
Die SVP repräsentiert seit einem Jahrhundert jene traditionalistische Rechte der Schweiz, die in immer wieder neuen Formen antidemokratisches, fremdenfeindliches und nicht selten antisemitisches Gedankengut in die Politik einbringt. Gleichzeitig bildet sie mit ihrer Stammwählerschaft eine heimliche Allianz mit den konservativen und einer fortschrittlichen Sozialpolitik ablehnend eingestellten Kräften des helvetischen Finanzplatzes.
Artikel publiziert in Rote Revue 1/2000, 20-23.
> Zum Artikel

Argent et valeur
Geld und Wert / Das letzte Tabu. Money and Value / The last taboo. Herausgegeben von der Schweizerischen Nationalbank. Edited by the Swiss National Bank, Zürich : Ed. Oehrli, 2002, 25-26.
> à lire

L’élite suisse de la Seconde guerre mondiale

Article paru sous le titre “Die gesamte «Elite» muss neu durchleuchtet werden”, in Die Weltwoche du 30 janvier 1992 (version française : “Pour un nouvel éclairage sur l'ensemble de l'«élite»”, in la brèche 488, 3/10 avril 1992). > à lire

Sociabilité, faits associatifs et vie politique en Suisse au 19ème siècle
«L'existence de ces sociétés indépendantes de l'État, et qui toutes, cependant, quel que soit leur champ de travail, concourent au bien public, est l'un des caractères les plus intéressants de la vie républicaine, dans laquelle la nation sait trouver en elle-même l'inspiration et l'initiative, sans les attendre de son gouvernement». C'est en ces termes que le Conseiller fédéral Louis Ruchonnet caractérisait vers 1870 le phénomène de la sociabilité en Suisse. En effet, le véritable tissu politique de la Suisse est essentiellement formé par les associations. Cet article donne une vue d'ensemble des sociétés et de la sociabilité de la Suisse du 19e siècle. >à lire

Associationnisme et vie culturelle en Suisse au 19e siècle
Rapport pour le groupe de travail «Social movements and structures», Conférence internationale des Historiens, Montréal, 1er-2 sept. 1995. > à lire

Les sociétés en Suisse au XIXe siècle
Au début du XIXe siècle, la Suisse comptait tout juste 1,7 millions d'habitants. A la fin du siècle, ce nombre a presque doublé pour atteindre le chiffre de 3,3 millions. A cette période, c'est à dire vers 1900, on peut estimer le nombre de sociétés et d'associations à 30'000 au moins. Et ce chiffre ne tient pas compte de toutes les petites organisations ou sous-sections des grandes sociétés qui se sont installées sur le plan local inférieur. >à lire

Geschichtsschreibung und politische Kultur: zur nationalen Gründerhochzeit und deren Folgen
Article paru in Liber. Internationales Jahrbuch für Literatur und Kultur, hg. von Pierre Bourdieu, 2-1988, 127-131. >à lire

L'historiographie du mouvement ouvrier suisse
Article paru in “Histoire sociale et mouvement ouvrier. Un bilan
historiographique 1848-1998”
, sous la dir. de Brigitte Studer & François Vallotton, Lausanne / Zurich : Editions d'en bas / Chronos, 1997, 21-31 >à lire

Spectres, utopistes et patriotes
Karl Marx ne songeait sans doute pas en premier lieu à la Suisse quand il ouvrit, en décembre 1847, son "Manifeste communiste" par ces mots: «Un spectre hante l'Europe: le spectre du communisme.»
Article paru in:
LA BRECHE, N°414 & 415, septembre et octobre 1988 > à lire

A propos de l'histoire des grèves en Suisse
Lorsqu’on parle de mouvements de grève, on imagine souvent que cette forme de conflit social n’a guère à voir avec les pratiques helvétiques. Comme la neutralité et la démocratie directe, l’image d’une Suisse épargnée par les grèves figure même au coeur de l’histoire nationale et patriotique. Il suffit pourtant d’y regarder de plus près, pour découvrir que cette version des faits est pour le moins contestable.
Article paru in: Lettre d'information, Cercle d'études historiques de la Société jurassienne d'émulation, n° 37, décembre 2006
> à lire

Surveiller et punir
Le quadrillage du mouvement ouvrier et du socialisme par la bourgeoisie suisse aux 19e et 20e siècles”,
in
Cents ans de Police politique en Suisse, Lausanne: Ass. pour l'étude de l'histoire du mouvement ouvrier & Editions d'en bas, 1992, 11-29. >à lire

Auf der Suche nach neuen Wegen
Politologische Aspekte zur Geschichte des schweizerischen Bundesstaates
Erschienen in
Der Bund, 11. Juli 1974 > à lire

Staat und Industriekapitalismus
Die Beziehungen von Bund, Bevölkerung und Wirtschaft
Erschienen in Der Bund, 6. Oktober 1976. >à lire

«No money, no Switzerland»
A realistic history of Swiss neutrality
Lecture at the colloquium
090909 NOR GOOD NOR BAD NOR NEUTRAL
Berkeley Center for New Media
September 9, 2009
Neutrality should be placed in the center of concrete history of Switzerland. And in this respect, we have to put attention on money and swiss economy. more>