Travail pour les élèves punis en heures d’arrêt ou à la maison.

  1. Copier le texte Pourquoi certains jeunes « pètent les plombs » en entier.
  2. Copier la Charte d’Aalborg (dont voici des extraits)
  3. Répondre à ces questions (2 lignes minimum par réponse) dans l’ordre que tu veux, mais en mettant le numéro (lettre) de la question devant chaque réponse.

a)    Pourquoi, selon toi, faut-il trier les déchets ?

b)    Pourquoi faut-il penser aux générations futures ?

c)    Pourquoi les multinationales du tabac (Philip Morris qui fabrique les Marlboro, Reynolds qui fabrique les Camel…) font-elles travailler des enfants, pourquoi pas des adultes ?

d)    Pourquoi, selon toi, les multinationales du tabac exploitent-elles le travail d’enfants africains, asiatiques ou brésiliens, et non le travail d’enfants européens ou des USA ?

e)    Pourquoi, selon toi, risque-t-on moins d’être attrapé et puni en crevant un pneu de vélo qu’un pneu de scooter ou de voiture ?

f)      Qu’est-ce qu’un hypocrite ?

g)    Pourquoi, penses-tu, que les très petits enfants tombent souvent malades à cause de la pollution alors que ce n’est certainement plus ton cas ni celui des gens de ton âge à présent ?

h)    Quand tu auras 25 ans ou davantage, que penses-tu que tu diras à un jeune de 14 ou 15 ans qui aura « pété un câble » en cassant une chose t’appartenant ?

i)      Pourquoi les voitures à piles à combustibles, quoique ne polluant pas du tout, et fonctionnant déjà, ne sont-elles pas encore commercialisées ?

j)      Pourquoi, selon toi, les remèdes actuels contre la délinquance juvénile ne marchent pas (vu qu’elle est en augmentation) ?

 

Texte. Pourquoi certains jeunes « pètent les plombs ».

 

Tu entends partout que la délinquance juvénile augmente parce que les jeunes ont perdu leurs repères. Ça veut dire quoi, les repères? Et quelles sont les causes de cette perte? Ici, tu vas lire ce que encore jamais aucun adulte n’a osé dire aux adolescents, du moins à ma connaissance.

 

Les repères, ce sont les règles de vie (supposées) acceptées par tout le monde, donc dites et appliquées. Venir propre et habillé(e) en classe ou au travail, ne pas commettre d’inceste ni de cruauté sur les petits enfants, ne pas voler, respecter les règles de la circulation… Les responsables scolaires en ont inventé de nouvelles. En fait, pas vraiment nouvelles : simplement l’application des règles existantes du respect, mais à l’échelle du monde. Les voici : par respect pour les générations futures, il faut pratiquer le développement durable, donc il faut ne pas (plus?) polluer, il faut sauver la forêt tropicale, qui est très gravement menacée, il faut ne plus massacrer des peuples entiers (donc ne pas commettre des génocides), il faut trier les déchets (alu, PET, papier…) et les recycler, il faut respecter partout dans le monde les Droits de l’homme et de l’Enfant, il faut combattre le travail forcé d’enfants qu’on prive ainsi de jeux et d’école, il faut ne pas être raciste. Etc.

 

Comme tu le sais, tous les adultes, à droite comme à gauche, disent qu’il faut penser aux générations futures. Ils ont fait inscrire dans la Constitution fédérale le développement durable. C’est l’article 73 de la Constitution fédérale. Tu as fait un peu de civisme, tu sais, j’espère, ce qu’est la Constitution fédérale de notre pays ; sinon, sache que c’est la loi fondamentale, et il n’y a pas de lois au dessus de la Constitution fédérale.

 

Comme tu le vois, les adultes disent un tas de choses qu’il ne faut pas faire. Et ils les font quand même. Ils ne respectent pas les limitations de vitesse sur les routes. En voiture, ils sont nombreux à ne respecter ni les cyclistes ni les piétons. (Et jusqu’à tes 14 ans, tu ne pouvais être, en tant que personne autonome, que cycliste ou piéton.) Ils polluent avec leurs véhicules et tuent en masse, avec les gaz d’échappement, en Suisse aussi (900 personnes chaque année), et rendent les petits enfants malades (de rhinite et faux-croups, surtout). Ils t’ont aussi rendu malade quand tu avais moins de 3 ou 4 ans. Ils provoquent le réchauffement climatique et es catastrophes qui en découlent. Tous les 15 jours, ils tuent un enfant sur le chemin de l’école, en Suisse. Ils achètent véhicules et carburant à des multinationales qui détruisent la forêt tropicale et ne respectent pas les droits de l’homme. Ils sont nombreux à acheter des cigarettes, donc leurs produits à des… négriers d’enfants! Car les multinationales du tabac non seulement détruisent aussi la forêt tropicale, mais exploitent le travail forcé d’enfants africains, asiatiques et brésiliens privés de jeux, d’école, même de sommeil, pour la récolte du tabac blond; enfants qui tombent gravement malades.

 

Et on a presque loupé ça: le gouvernement suisse a avoué, mais presque en le cachant, que le développement durable, on ne le pratique pas et que, plus que jamais, les habitants de la Suisse vivent sur le dos des générations futures. Donc volent tes propres futurs enfants. Et comme le développement durable est dans la Constitution, la loi fondamentale, les habitants de ce pays violent la loi la plus importante du pays ! Et toi, on te punit si tu ne respectes pas les règles de l’école… Bizarre !

 

Les repères sur lesquels tu te basais sont donc détruits. Et ce n’est pas toi qui les as détruits.

 

Alors tu nous dis : «Vous, les adultes, vous êtes des hypocrites. Pourquoi moi, comme vous, je ne ferais pas des choses que tout le monde dit qu’il ne faut pas faire mais qu’on fait quand même? Par exemple pourquoi je ne vous injurierais pas? Pourquoi ne pratiquerais-je pas vols, chahut de profs, violence, rackett ? Après tout, c’est moins grave que ce que vous faites : exploiter le travail d’enfants et les rendre malades, tuer des gens par pollution, infliger des maladies respiratoires à des tout petits enfants juste pour un confort de grosses fesses, détruire la forêt tropicale et massacrer ses habitants, pas vrai? Alors avant de me punir, feriez mieux de balayer devant vos portes !» Et voilà, pour toi, ton comportement parfaitement justifié!

 

La violence de ton comportement, comme toutes les violences, ne pourrait se justifier que si :

-          tu ne fais pas de victimes innocentes ;

-          tu es sûr(e) de ne jamais imiter ceux contre qui tu te révoltes (sinon tu serais hypocrite) ;

-          tu ne reçois pas des avantages ou des cadeaux de ceux contre qui tu te révoltes (même chose).

 

C’est vrai : la violence des cours de récréation et chemin de l’école, le rackett, traiter un prof de…, c’est moins grave que de tuer par pollution, etc. Mais tu ne dis pas que si tu pratiques la violence, le rackett, ce n’est pas contre ces méchants adultes hypocrites, mais contre des enfants plus jeunes que toi, innocents de des malheurs. Tu ne dis pas que les premières victimes de tes chahuts en classe sont tes camarades, qui voudraient un bon bulletin scolaire suivi d’une bonne place d’apprentissage, et non le prof chahuté, qui en a vu d’autres. [Les 5 camarades qui ont dû partir de ta classe sont innocents de tes malheurs.] Tu ne dis pas que si tu crèves un pneu, ce sera plus souvent celui d’un vélo que d’une voiture, car c’est tellement plus facile (et moins courageux) et pourtant le vélo ne pollue pas. Tu ne dis pas que si tu achètes des cigarettes, tu te fiches bien de contribuer à l’une des pires formes actuelles de racisme et d’exploitation d’enfants. D’accord, tu ne pollues pas, n’achètes ni voiture ni moto ni essence à ces grands destructeurs de forêt tropicale. Mais tu ne dis pas si c’est parce que tu n’as pas l’argent et n’en as pas encore l’âge, ou si c’est par respect pour la vie. Tu es loin de pouvoir être sûr(e) de ne pas les imiter. Ton comportement est-il finalement vraiment meilleur que celui de tes aînés ? Qu’en penses-tu ?

 

Tu sembles ne pas voir que la majorité des adultes ne fument pas, donc n’achètent pas à des négriers d’enfants leurs produits. Tu n’as pas le droit de mettre tous les adultes dans le même sac.

 

Ton comportement braque bien des adultes contre les jeunes à problèmes comme toi. C’est la seule chose que tu obtiens. Ils n’essayent plus de te comprendre. Car ton incivilité agit aussi contre des innocents de ton âge, et ça, ça choque trop. Et ça ira toujours pire. Dans le canton de Saint-Gall, on semble ne penser qu’à la répression : construction d’internats pour des élèves indisciplinés, exclusion de l’école, amende, voire prison pour les parents d’ados qui se conduisent mal. Donc on semble se ficher complètement de pratiquer le « faites ce que je dis, pas ce que je fais » et par là de détruire les repères dont tu as besoin pour grandir. En Suisse romande, un nouvel internat carcéral (= comme une prison) comme  celui de Valmont est prévu pour 2005.

 

Ceux qui veulent punir encore davantage les jeunes indiscipliné(e)s ne sont pas ceux qui disent : « Avant d’exiger des jeunes qu’ils se conduisent bien en classe, nous devons commencer par montrer l’exemple et respecter la Constitution fédérale, et pratiquer le développement durable ». Ceux qui veulent simplement punir les jeunes et rien changer à leur confort sont pour l’instant les plus forts. Et en agissant comme tu le fais, ce qui t’a valu d’être puni(e), tu contribues à ce qu’ils restent les plus forts. Pense à tous ces directeurs de Swissair qui ont coulé cette compagnie et qui reçoivent des primes de licenciement de plusieurs millions de francs. Cela ne t’intéresse-t-il pas que nous puissions contrer ces gens-là ? Pour cela, il faut que le plus possible de jeunes citoyens soient  bien informés. Donc aient reçu une bonne scolarité.

 

Pour finir, bien des élèves de VSO, garçons surtout mais pas seulement, voient leurs meilleures chance de promotion socioprofessionnelle dans la mécanique automobile. Alors dire qu’il faut appliquer le développement durable, ne plus polluer, etc. leur donne l’impression que ceux qui, comme moi, disent cela veulent ruiner leur avenir, sont leur ennemis. Et bien c’est faux. Et pour en être sûr(e), il faut encore une fois être bien informé(e). Ces deux points de vue ne sont pas ennemis. Mais seulement il faut savoir ce que, en tant que jeune et futur(e) citoyen(ne), il faut exiger des adultes. Dans ce domaine, il faut exiger l’abandon de la voiture à essence (ou à diesel, etc. bref la voiture qui marche au pétrole) et son remplacement par la voiture à pile à combustible. Laquelle existe déjà en tant que prototype, ne pollue pas plus qu’un vélo et offre des reprises (presque) digne de la formule 1. Seulement, les lobbies du pétrole ne seront pas contents le jour où ces voitures seront commercialisées. Et bien voilà, il te faut être informé(e) et exiger qu’elles le soient tout de suite. Moi, je l’exige et n’achète plus, ou le moins possible, d’essence, donc roule à vélo.

 

Il n’empêche que les poumons de tes enfants et leur environnement devraient être, pour toi, plus importants que ton éventuelle passion pour l’automobile. Mais pour savoir si cette passion et l’intérêt de tes enfants sont compatibles ou non, il faut être bien informé(e). Donc avoir reçu une bonne scolarité. Cet exemple de l’automobile est, il me semble, le plus parfait exemple pour te montrer que, en chahutant, en fichant en l’air ta scolarité et celle de tes camarades, tu ne pouvais pas faire un plus  mauvais choix. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour s’en rendre compte et prendre une autre décision.