Réponses aux rumeurs, aux mensonges, aux calomnies et aux diffamations sur des musulmans

L'éclaircissement authentique
dans la purification des souillures calomnieuses
forgées par les ignobles
à l'encontre de l'Honorable Savant de l'Islam
Ach-Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy
dit Al-Habachiyy (l'Abyssinien)
et de l'Association des Projets de Bienfaisance Islamique (APBIF ou AICP)

SOMMAIRE
EN ARABE : http://www.ahlussunah.org/Anti_Wahabiah.htm

          Présentation de l'APBIF et de ses opposants
  1. Présentation de l'Association des Projets de Bienfaisance Islamiques (APBIF ou AICP)
  2. Biographie du Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy dit Al-Habachiyy
  3. Les propos du Chaykh ^Abdou l-Lah s'exprimant à propos de sa voie et des paroles des diffamateurs
  4. A propos de la dénomination habaches ou ahbaches
  5. Les diffamateurs et leurs stratégies
  6. Avertissement à tous les diffamateurs et rapporteurs aveugles

    A propos de l'APBIF et ses relations avec la Oummah
     

  7. L'Association des Projets de Bienfaisance Islamiques (APBIF) n'est pas une secte
  8. Les savants de l'Islam ne condamnent pas le Chaykh ^Abdou l-Lah
  9. Les gens de Harare n'appellent pas le Chaykh ^Abdou l-Lah "chaykh al-fitnah" ou "Al-Fattan"
  10. Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'a fait emprisonner aucun musulman dans son pays l'Éthiopie et il est toujours le Moufti de Harar
  11. L'APBIF n'insulte pas les savants de l'Islam
  12. L'APBIF n'interdit pas d'étudier ailleurs que dans ses propres locaux
  13. L'APBIF n'a jamais assassiné ou prôné l'assassinat de qui que ce soit
  14. L'APBIF n'a jamais reculé devant une confrontation publique

    A propos de l'APBIF et de la croyance
     
  15. Les ‘Ach^ariyy ne nient aucun des attributs de Allah cités dans le Qour'an et la Sounnah
  16. Les 'Ach^ariyy n'ont pas réduit les attributs de Allah au nombre de sept ou même de treize
  17. Les 'Ach^ariyy n'ont jamais interprété les attributs de Allah comme les mou^tazilah ou les jahmiyyah
  18. Les pieux prédécesseurs (Salaf) n'ont jamais refusé toute justification rationnelle
  19. Aucun musulman et donc aucun membre de l'APBIF n'ajoute la lettre "lam" au mot « istawa » dans le Qour’an
  20. Aucun étudiants ou savants de l'APBIF n'appelle Allah "l'Ancien"
  21. L'APBIF n'a rien de la croyance des jahmiyyah qui ont dit que le paradis et l'enfer auront une fin
  22. L'APBIF n'est comme les Jabriyyah égarés sur la question de la destinée
  23. L'APBIF n'a pas la croyance de « wahdatou el woujoud »
  24. L'APBIF n'a jamais prétendu, ni aucun soufi véridique, que le saint est meilleur que le Prophète
  25. L'APBIF ne considèrent pas que celui qui demande le paradis est imparfait et incomplet
  26. L'APBIF n'enseigne pas que les œuvres ne rentrent pas dans la foi et que celui qui renie la prière est toujours croyant
  27. L'APBIF n'enseigne pas que le Qour’an provient de Jibril et non de Allah, et n'enseigne pas non plus que le Qour'an est créé
  28. L'APBIF n'a jamais enseigné que Allah n'a pas crée le monde pour une sagesse
  29. Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'insulte pas les compagnons et encore moins les femmes honorées du Prophète
  30. Les musulmans demandent à Allah par le degré des êtres de vertu et ne sont pas polythéistes en le faisant

    A propos de l'APBIF et de la pratique
     
  31. L'APBIF suit bien l'Imam Ach-Chafi^iyy dans le fiqh et la croyance ainsi que les Imams de bonne guidée
  32. Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'autorise pas ce qui est interdit pour les gens de façon claire dans les écoles de l'Islam
  33. Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'a jamais changé la Qiblah au Liban vers le nord
  34. L'APBIF n'a jamais autorisé le port de la croix
  35. L'APBIF n'a jamais enseigné que la prosternation face à une statue n'est qu'un péché et non une association
  36. L'APBIF n'a jamais autorisé l'adultère avec un non-musulman et n'a jamais prétendu que c'est un pêché mineur
  37. L'APBIF n'a jamais autorisé le mariage temporaire
  38. L'APBIF n'a jamais n'a jamais autorisé le délaissement de la zakat
  39. Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'a jamais permis la vente et l'achat d'enfant libre
  40. Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'autorise pas les jeux d'argent et de hasard, l'intérêt bancaire et le vol des non musulmans

    A propos des diffamateurs
     
  41. L'APBIF répliquent avec les preuves claires
  42. Les wahhabites jugent ironique la négation des six directions au sujet de Allah
  43. Voyez comment les wahhabites font référence aux livres falsifiés et aux croyance de la jahiliyyah
  44. Les wahhabites s'obstinent à appeler "Cheikh al Islam" l'égaré Ibnou Taymiyyah
  45. Les wahhabites persistent à faire l'éloge de Ibnou Taymiyyah
  46. Les wahhabites s'obstinent à suivre leur fondateur égaré Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab
  47. Les wahhabites veulent prouver la droiture de leur fondateur par son appartenance aux arabes et à Banou Tamim
  48. Les wahhabites veulent faire croire que le hadith du Najd vise l'Irak pour innocenter leur fondateur qui vient du Najd
  49. Les wahhabites s'obstinent à considérer comme un grand mouhaddith de l'Islam, l'égaré Al-‘Albaniyy
  50. Abjecte la haine des wahhabites contre les soufis véridiques comme les rifa^iyyah, les qadiriyyah ou les naqchabandiyyah
  51. Abjecte la haine des wahhabites contre le Mawlid honoré du Prophète
  52. Les wahhabites prétendent que tous ceux qui disent « Ya Mouhammad », après la mort du Prophète, sont des mécréants

    Contacts
     
  53. Adresses et téléphones
  54. Lien et emails

PRESENTATION DE L'APBIF ET DE SES OPPOSANTS




[Retour au Sommaire]

Présentation de l'Association des Projets de Bienfaisance Islamiques


Introduction :

L’Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France regroupe sous sa bannière une foule de musulmans de nationalités et d’origines diverses et ce, dans plusieurs villes françaises. Elle a pu ainsi, par l’aide de Allah, ouvrir plusieurs centres de ‘Ahlou s-Sounnah à Paris, Saint-Étienne, Saint-Dizier, Montpellier, Nice, Narbonne, Rennes, Toulouse, Nîmes, Marseille, Avignon, Strasbourg, Lyon et Nancy.

La ligne de l’Association :

L’Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France puise sa ligne de conduite du Qour’an, de la Sounnah du Prophète et des avis des savants musulmans reconnus tels que l’Imam Malik, l’Imam Ach-Chafi^iyy, l’Imam Abou Hanifah, et l’Imam Ahmad. Elle suit en cela les pas du savant le spécialiste de la parole prophétique et de la jurisprudence islamique, le Chaykh ^Abdou l-Lah Ach-Chaybiyy Al-^Abdariyy Al-Harariyy connu sous le nom de Al-Habachiyy (l'éthiopien). Le Chaykh ^Abdou l-Lah est un homme vertueux auquel tous les gens de science reconnaissent la piété, le détachement du bas-monde et l’immense connaissance de différentes sciences, notamment la science du Hadith, la science de la croyance, la jurisprudence selon les quatre écoles, les sciences du Qour’an et les sciences de la langue arabe.

Par conséquent, notre association ne suit pas une voie nouvelle ni une idée innovée : elle est bien sur la voie suivie par les millions de musulmans ‘ach^arites. L’Imam Abou l-Haçan Al-‘Ach^ariyy qui a vécu au troisième siècle de l’Hégire et qui est décédé au quatrième était l’Imam de Ahlou s-Sounnah et il est celui qui résuma la croyance des compagnons et des successeurs en l’argumentant par des preuves selon les textes transmis et selon la raison.

Parmi les jugements établis par l’Islam et que nous enseignons aux gens, il y a l’interdiction pour le musulman qui entre dans un pays européen ou dans tout autre pays dont les habitants ne sont pas musulmans, grâce à un accord d’entrée assurant sa sécurité, de nuire aux habitants de ce même pays en les frappant ou en les blessant et de prendre leurs biens, à moins que ces biens lui soient donnés de bon cœur.

Les objectifs de l’Association :

L’A.P.B.I.F. s’efforce en fonction des moyens qui sont les siens de satisfaire aux objectifs suivants :

- diffuser la science de la religion conformément à la voie sunnite, avec sagesse et en prodiguant le bon conseil.
- appeler à la modération dans les opinions et le comportement, et combattre l’extrémisme et l’outrance dans la religion.
- éduquer l’individu et la famille en appelant les musulmans à agir dans l’obéissance à Dieu et à avoir un bon comportement.
- encourager les jeunes à la maîtrise de toute science utile afin qu’ils soient profitables à leur pays et leur société.
- préparer des études scientifiques opportunes sur les besoins des musulmans, leur vie quotidienne et leurs soucis.
- enrichir la bibliothèque musulmane francophone en traduisant les ouvrages bénéfiques et en éditant des périodiques.
- les fêtes religieuses d’une manière moderne et attrayante par égard aux enseignements qu’elles comportent.

Les Activités de l’Association :

L’A.P.B.I.F. gère dans les centres qu’elle dirige des salles pour les cinq prières et la prière du vendredi d’une part et pour le déroulement des conférences et des cours de religion d’autre part. L’Association s’est aussi investie dans le conseil des musulmans désireux d’accomplir le Hajj ou la ^Oumrah ainsi que dans l’organisation des groupes de voyage de pélerins à La Mecque honorée.

Par souci d’assurer pleinement la tâche éducative qui lui incombe et en réponse au souhait des parents d’apprendre à leurs enfants non seulement la récitation du Qour’an, mais aussi les principes purs de la religion et la langue arabe, l’APBIF s’est donnée pour priorité d’ouvrir des écoles les mercredis, samedis et dimanches au sein de ses différents centres et d’assurer les services d’enseignants aptes à assumer cette responsabilité.

L’Association s’est attachée à organiser des campings estivaux et des tournois sportifs ainsi que d’autres activités pour les jeunes et les femmes. Elle s’est maintenue durant toutes ces dernières années au premier rang pour l’organisation des repas de rupture du jeûne de Ramadan et la célébration des différentes fêtes religieuses telles que ^Idou l-Fitr ou ^Idou l-‘Ad-ha, la commémoration du voyage nocturne et de l’ascension du Prophète ou encore de sa naissance honorée. L’Association a toujours constitué un soutien pour les musulmans dans ce pays en partageant leurs joies tout comme leurs peines.

La position de l’Association à l’égard de l’extrémisme :

L’Association se démarque totalement de la ligne de ceux qui déclarent mécréante toute la communauté musulmane. Nous ne rendons pas licite l’assassinat des gens qui travaillent au service des gouvernements pour le simple fait qu’ils gouvernent avec des lois humaines et nous ne déclarons pas permis de faire couler le sang des personnes âgées, des femmes et des enfants pour le simple fait qu’ils vivent dans ces pays. Nous sommes innocents de ces groupuscules. Par ailleurs, nous ne sommes dépendants d’aucun pays pour notre financement.

Nous considérons que les événements qui ont eu lieu durant les dernières décennies à travers le monde sont la conséquence d’idées propagées par l’une des têtes pensantes de l’extrémisme et de la déviation, qui déclara mécréants gouvernements et peuples musulmans, adoptant ainsi la pensée dangereuse des khawarij. Les kharijites qui sont apparues voici environ quatorze siècles déclaraient mécréants les compagnons du Prophète .

Quant à nous, nous ne cessons de mettre en garde contre l’expansion de cette idéologie aberrante et destructrice et ses liens suspects, contre cette idéologie qui vise l’émiettement de la société.

L’A.P.B.I.F. prône la modération dans une époque où prédominent hélas l’extrémisme et l’excès.

Les sources de financement de l’A.P.B.I.F. :

Le financement de l’A.P.B.I.F. repose sur les dons de ses membres, de ses élèves, de ses sympathisants, des gens qui lui font confiance et sur ce que donnent les bienfaiteurs.

Ainsi, les prises de positions de l’Association n’ont jamais été assujetties à des tiers. Ses prises de positions ne tiennent compte que de l’intérêt général.

Le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy a déclaré : « Nous ne sommes au service d'aucun Etat afin qu’il nous finance, Dieu le sait plus que tout autre, et celui qui nous attribue le contraire, Dieu le jugera. »

 


[Retour au Sommaire]

Aperçu de la biographie du Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy Al-Habachiyy, que Allah le préserve




Son nom et sa naissance :

Il est l'honorable savant, le modèle des experts en authentification et le doyen de ceux qui examinent scrupuleusement la compatibilité des textes, celui qui est à la tête des savants qui œuvrent pour la religion, l'Imam, le Mouhaddith (savant du hadith), le pieux ascète, le vertueux, celui qui persévère dans l'adoration, celui qui possède les dons éminents, le Chaykh Abou ^Abdi r-Rahman ^Abdou l-Lah fils de Mouhammad fils de Youçouf fils de ^Abdou l-Lah fils de Jami^ Al-Harariyy [1] Ach-Chaybiyy Al-^Abdariyy [2], le Moufti (Jurisconsulte) de Harar. Il est né dans la ville de Harar, aux environs de l'an 1328 de l'Hégire (1910).

Son évolution et ses déplacements :

Il a grandi dans une famille modeste, aimant la science de la religion et les gens de science. Il a donc appris le Qour'an honoré avec mémorisation, psalmodie et maîtrise à l'âge de sept ans, puis il s'est entièrement consacré à puiser dans les océans de la science. Il a ainsi appris par cœur un certain nombre de manuels de base dans différents domaines de la science. Puis il a accordé son attention à la science du Hadith [3] et a ainsi appris par cœur les six livres [4] et d'autres encore, avec leurs chaînes de transmission, à tel point qu'il a été autorisé à donner des avis de jurisprudence et à transmettre le Hadith alors qu'il n'avait pas même dix-huit ans.

Il s'est distingué à travers toutes les régions de l’Ethiopie et de la Somalie en surclassant ses pairs dans la science de la biographie des hommes de la transmission du Hadith et de leurs niveaux respectifs. Il s'est également distingué par la mémorisation des manuels de base et l'approfondissement des sciences de la Sounnah, de la langue, de l'exégèse, de l'héritage et d'autres encore, à tel point qu’il n'est pas de science islamique connue qu'il n'ait étudiée et dans laquelle il ne soit compétent.

Son intelligence et sa mémoire exceptionnelle lui ont permis d'approfondir sa connaissance dans le fiqh [5] Chafi^ite [6], les règles fondamentales de constitution du fiqh selon Ach-Chafi^iyy et les points de différence d’avis dans l'école. C'est également le cas dans le fiqh malikite, hanafite et hanbalite, à tel point qu'il est devenu celui que les gens désignent et recommandent de visiter et auprès de qui les gens des contrées éthiopiennes et somaliennes se rendaient, jusqu'à ce qu'on lui accorde le poste de Moufti de Harar et de ses environs.

Il a appris le fiqh chafi^ite, les règles fondamentales de constitution selon Ach-Chafi^iyy et la grammaire arabe de plusieurs savants et maîtres parmi lesquels il y a le savant et maître le Chaykh Mouhammad Siraj Al-Jabartiyy le Moufti de l’Ethiopie. Il a appris les sciences de la langue arabe entre autres Chaykh et en particulier, du Chaykh Ahmad Al-Basir.

Il a étudié le fiqh des trois autres écoles ainsi que leurs règles fondamentales de constitution de plusieurs savants parmi lesquels il y a le Chaykh Mouhammad Al-^Arabiyy Al-Façiyy. Il a appris la science de l'exégèse du Chaykh Charif Al-Habachiyy, dans sa ville Jimmah, et il a pris la science du Hadith et les sciences attenantes de très nombreux savants. Parmi les plus honorables d'entre eux il y a le Chaykh Abou Bakr Mouhammad Siraj Al-Jabartiyy, Moufti de l’Ethiopie et le Chaykh ^Abdou r-Rahman ^Abdou l-Lah Al-Habachiyy ainsi que d'autres.

Puis il est parti vers La Mecque et ses savants avec lesquels il a fait connaissance. Parmi eux le Chaykh Mouhammad Yaçin Al-Fadaniyy. I1 a aussi fait partie de l'auditoire du Chaykh Mouhammad Al-^Arabiyy At-Tabban. Il a aussi rencontré le Chaykh vertueux, le Mouhaddith et spécialiste de la récitation du Qour'an Ahmad ^Abdou l-Mouttalib, Chaykh des spécialistes des sciences de la lecture du Qour'an à la mosquée de La Mecque. Il a appris de lui les quatorze versions de lecture ainsi que davantage de science du Hadith et il a obtenu de sa part une licence.

Il est parti par la suite à Médine l'Illuminée où il a établi des liens avec ses savants et où il a appris encore du Hadith du Mouhaddith le Chaykh Mouhammad fils de ^Aliyy As-Siddiqiyy Al-Bakriyy Al-Hanafiyy qui l'a autorisé à transmettre le Hadith.

Puis, il s'est dirigé vers Damas. Les habitants de la ville lui ont fait bon accueil, d'autant que venait de décéder le Mouhaddith, le Chaykh Badrou d-Din Al-Haçaniyy, que Allah lui fasse miséricorde. Puis, lorsqu'il a habité Damas, il a appris du Chaykh Mahmoud Fayiz Ad-Dir^ataniyy, le résident à Damas et son spécialiste de la lecture du Qour'an. Puis il s'est déplacé dans le pays du Cham. Sa renommée n'a cessé de croître, les savants du Cham ainsi que les étudiants le fréquentaient assidûment, il a donc fait connaissance avec ses savants et ils ont tiré profit de sa science. Ils ont témoigné de son mérite et ont reconnu son haut degré dans la science. Il est devenu célèbre dans le pays du Cham comme étant « le successeur du Chaykh Badrou d-Din Al-Haçaniyy » et comme étant « le Mouhaddith du pays du Cham ». Par ailleurs, de nombreux savants et spécialistes du fiqh du Cham lui ont rendu hommage, parmi eux le Chaykh Abou l-Yousr ^Abidin, Moufti de la Syrie, le Chaykh Nouh de la Jordanie, le docteur Al-Halwaniyy, Chaykh des spécialistes de la lecture du Qour'an en Syrie. De même le Chaykh ^Outhman Sirajou d-Din de la descendance du Chaykh ^Ala'ou d-Din, maître des Naqchabandiyy en son temps, a fait son éloge et une correspondance fraternelle et scientifique s'est établie entre eux. Ont fait son éloge également le Chaykh ^Abdou l-Karim Al-Bayyariyy, l'enseignant à la mosquée Al-Hadra Al-Kaylaniyyah à Bagdad, le Chaykh Mouhammad Zahid Al-Islambouliyy, le Chaykh Mouhammad Al-Hanafiyy qui est l'un des plus célèbres savants turcs œuvrant actuellement dans ces contrées, les deux Chaykh ^Abdou l-Lah et ^Abdou l-^Aziz Al-Ghoummariyy qui sont les deux Mouhaddith des contrées marocaines, le Chaykh Mouhammad Yaçin Al-Fadaniyy le Mecquois, Chaykh du Hadith et des chaînes de transmission à l'Institut des sciences de religion à La Mecque honorée (Dar Al-^ouloum ad-Diniyyah). De nombreuses autres personnalités lui ont encore rendu hommage.

Il est arrivé à Beyrouth en l'an 1370 de l'Hégire (1950). Il a été l'hôte des plus grands Chaykh de cette ville, tels le Chaykh le Qadi (Juge) Mouhyi d-Din Al-^Ajouz, le Chaykh et Conseiller Mouhammad Ach-Charif. Le Chaykh Baha'ou d-Din Al-Kilaniyy s'est réuni avec le Chaykh ^Abdou l-Lah chez le Chaykh Mouhammad Ach-Charif et il a tiré profit de lui dans la science du Hadith.

Le Chaykh Moukhtar Al-^Alayli, l'ancien responsable de la fatwa, que Allah lui fasse miséricorde, s'est réuni avec le Chaykh ^Abdou l-Lah et a reconnu son mérite et son haut degré dans la science. Il a préparé la prise en charge de son installation à Beyrouth par Dar Al-Fatwa, afin qu'il puisse se déplacer dans les différentes mosquées pour y diriger des assemblées de sciences, et ceci par une autorisation écrite du Chaykh Moukhtar.

Ses oeuvres et ses livres

La correction des croyances des gens, le combat contre l'irreligion et la répression des dissensions que provoquent les gens qui suivent les mauvaises innovations et les passions, tout ceci l'a empêché de se consacrer entièrement à la composition et l'écriture. Il a laissé malgré cela des écrits et des oeuvres de valeur :

1° As-Siratou l-Moustaqim – Le Chemin de Droiture –dans la science de la croyance, édité.

2° Ad-Dalilou l-Qawim ^ala s-Sirati l-Moustaqim – La Preuve Authentique sur le livre "le Chemin de Droiture" – dans la science de la croyance, édité.

3° Moukhtasarou ^Abdi l-Lahi l-Harariyy Al-Kafilou bi ^ilmi d-Dini d-Darouriyy – Le Résumé de ^Abdou l-Lahi l-Harariyy Garantissant la Connaissance Personnelle Indispensable de la Religion – édité.
Il en existe trois livres : Un d'après l'école Chafi^ites, un d'après l'école Malikites et un d'après l'école Hanafite.

4° Boughyatou t-Talib li Ma^rifati l-^Ilmi d-Diniyyi l- Wajib – Le Souhait de celui qui est en Quête de la Connaissance de la Science Obligatoire de la Religion – édité.
Ce livre a reçu l'approbation et le sceau officiel de l'Université Islamique de Al-Azhar.

5° At-Ta^aqqoubi l-Hathith ^ala man Ta^ana fima Sahha mina l-Hadith - La Riposte Vive Contre Celui Qui a Porté Atteinte à Ce Qui a été Authentifié dans le Hadith, édité.
Il y a répliqué à Al-Albaniyy et a prouvé le faux de ses propos, au point que le Mouhaddith du Maroc, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Ghoummariyy, que Allah lui fasse miséricorde, a dit au sujet de ce livre : "c'est une réplique excellente et parfaite".

6° Nousratou t-Ta^aqqoubi l-Hathith ^ala man Ta^ana fima Sahha mina l-Hadith – Le Renfort du livre "La Riposte Vive Contre Celui Qui a Porté Atteinte à Ce Qui a été Authentifié dans le Hadith" – édité.

7° Charhou l-^Aqidati t-Tahawiyyah – Le Commentaire du Traité de la Croyance de l'Imam At-Tahawiyy –édité.

8° Charhou Matni Abi Chouja^ – Le Commentaire du Manuel de Abou Chouja^ – dans le fiqh chafi^iyy.

9° Charhou s-Sirati l-Moustaqim – Le Commentaire du livre "le Chemin de Droiture" –.

10° Charhou Matni l-^Achmawiyyah – Le Commentaire du Manuel Al-^Achmawiyyah– dans le fiqh malikiyy.

11° Charhou Moutammimati l-'Ajourroumiyyah – Le Commentaire des Compléments de Al'Ajourroumiyyah – dans la grammaire arabe.

12° Charhou l-Bayqouniyyah – Le Commentaire de Al-Bayqouniyyah – dans la Terminologie du Hadith.

13° Sarihou l-Bayan fi r-Raddi ^ala man Khalafa l-Qouran – La Démonstration Claire en Réponse A Qui s'Oppose au Qour'an – édité.

14° Charhou Alfiyyati s-Souyoutiyy - Le commentaire des mille vers de As-Souyoutiyy ; dans la science de la terminologie du Hadith, manuscrit.

15° Un poème dans la croyance en soixante vers environ, manuscrit.

16° Al-Matabilou l-Qafiyyah Charhou l- ^Aqidati n-Naçafiyyah - Le commentaire du Traité de la Croyance de l'Imam An-Naçafiyy, édité.

17° Charhou Alfiyyah z-Zoubad - Le commentaire des mille vers de Az-Zoubad ; dans le fiqh chafi^iyy, manuscrit.

18° Charhou Matni Abi Chouja^ - Le commentaire du Manuel de Abou Chouja^; dans le fiqh chafi^iyy.

19° Al-Malaqatou s-Sounniyyah fi Kachfi dalalati Ahmad Ibni Taymiyyah - Les écrits sunnites pour dévoiler les hérésies de Ahmad ibnou Taymiyah, édité.
Ce livre a reçu l'approbation, entre autres, du Moufti de la Tunisie et du Moufti de l'Inde.

20° Kitabou d-Dourri n-Nadid ; dans les jugements de la récitation, édité.

21° Charhou s-Sifati th-Thalath ^Achar - Le commentaire des treize Attributs, édité.

22° Al-^Aqidatou l-Mounjiyah - La Croyance Salvatrice.

23° Al-Mawlidou ch-Charif – La Naissance Honorée –édité.

24° Charhou Kitab Soullamou t-Tawfiq 'ila Mahabbati l-Lahi ^ala t-Tahqiq - Le commentaire du Live t-Tawfiq 'ila Mahabbati l-Lahi ^ala t-Tahqiq du Chaykh ^Abdou l-Lah Ba^alawi, manuscrit.

25° Charhou t-Tanbih - Le commentaire du Livre At-Tanbih de l'Imam Ach-Chiraziyy, pas encore terminé.

26° Charhou Minhajou t-Toullab - Le commentaire du Livre Minhajou t-Toullab du Chaykh Zakariyya' Al-'Ansariyy, pas encore terminé.



[1] Al-Harariyy : de Harar, région de la corne africaine (Ethiopie) ayant une histoire islamique glorieuse et qui a vu naître sur son sol beaucoup de savants et de saints.

[2] Al-^Abdariyy : de la descendance de ^Abdou d-Dar, qui est une branche de la tribu de Qousayy fils de Kilab, le quatrième arrière-grand-père du Prophète

[3] Hadith -Tradition prophétique - : parole, fait ou événement rapporté du Prophète ou de ses compagnons, que Allah les agrée.

[4] Les six livres sont les recueils de Hadith les plus importants de la Tradition : Al-Boukhariyy, Mouslim, An-Naça'iyy, Abou Dawoud, At-Tirmidhiyy, Ibnou Majah.

[5] Fiqh : science de la jurisprudence des lois de l'Islam.

[6] Chafi^ite : relatif à Ach-Chafi^iyy, le grand savant Qouraychite né en 150 de l'Hégire, l'un des plus illustres jurisconsultes musulmans, que Allah lui fasse miséricorde, il a pris la science de l'Imam Malik à Médine et ce dernier l'a autorisé à donner des avis de jurisprudence alors qu'il n'avait que quinze ans. Puis, il est parti en Irak et il a appris chez les élèves de l'Imam Abou Hanifah. Il a rencontré l'Imam Ahmad que Allah leur fasse miséricorde à tous.

 


[Retour au Sommaire]

Les propos du Chaykh ^Abdou l-Lah s'exprimant à propos de sa voie et des paroles des diffamateurs

Son éminence, le grand Mouhaddith (spécialiste des sciences des traditions prophétiques), l’océan de science ^Abdou l-Lah Al-Harariyy, connu sous le nom de Al-Habachiyy, a dit de ses disciples, que les gens appellent les Habachiyy :

« Nous sommes un groupe de musulmans qui suivons les Salaf (les musulmans des 3 premiers siècles) et les Khalaf (les musulmans d'après les 3 premiers siècles) dans la croyance et dans les lois, nous ne sommes pas parmi les groupes qui ont dévié de la grande majorité [des musulmans] ; nous ne sommes pas Mouchabbihah (assimilationnistes), ni Mou^tazilites (négationistes) , ni Jabrites (fatalistes) , ni Mourji’ah (minimalistes), ni Kharijites (excomuniateurs). Nous sommes Ach^arites, Matouridites et nous enseignons la jurisprudence Chafi^ite. Nous apportons la réplique aux assimilationnistes qui assimilent Allah à Ses créatures, aux Qadarites (c’est-à-dire aux Mou^tazilites) qui renient la prédestination et aux Kharijites qui déclarent mécréants tous les musulmans. En effet ces derniers jugent mécréants les musulmans qui vivent sous l’autorité de gouverneurs jugeant par des lois humaines. Après nous avoir connus par notre mise en garde contre ces groupes déviés, et au lieu de nous confronter par des débats basés sur les preuves légales, ces groupes nous ont combattus par la calomnie pour que les gens nous fuient. Parmi leurs calomnies à notre égard, ils nous ont attribué le fait d’insulter les compagnons du Prophète, de rendre mécréants les savants, d’interdire la consommation du miel, des œufs et du concombre, de rendre licite le contact corps contre corps nus avec les femmes. Ils nous attribuent également et calomnieusement le fait de dire que si la femme s’adossait contre un mur, elle deviendrait de fait divorcée car le mur est masculin, ainsi que d’autres stupidités encore. Celui qui nous connaît réellement pourrait confirmer ce que nous disons. Par contre, celui qui ne nous connaît pas, qu’il sache que nous sommes bien tel que nous nous sommes déclarés, et que la voie que nous suivons est bien celle que nous avons décrite, et c’est au Jour dernier qu’aura lieu le jugement ». Fin de citation.

 


[Retour au Sommaire]

A propos de la dénomination Habaches ou Ahbaches


Son Eminence le Chaykh Houçam Qaraqirah, président de l'Association des Projets de Bienfaisance Islamique, a déclaré que cette dénomination fut inventée par les groupuscules qui tentent de discréditer l'APBIF. Ce terme fut repris par la suite par beaucoup de personne en oubliant son origine. Il est donc préférable de délaisser ce sobriquet péjoratif.

Note : On retrouve cette dénomination sous différentes orthographes : ahbaches ahbache ahbach abache abaches ahbash ahbachs ahbashe ahbashes habash habashe habbaches habbachis habbash habashes habache habaches habachi habachis habashi habashis habbashis ahbashi habashies ahbashis habachiy habachiyy habashiyy habachite habachites  habashite habashites abachites habachides habachide ahbachite abbache abbaches ahbachisme habachisme ahbachi abachi habachs habashs

 


[Retour au Sommaire]

Les diffamateurs et leurs stratégies  [1]

Le chef wahhabite Ibnou Baz [2] a donné une fatwa en 1986 dans laquelle il déclare : " Il est donc obligatoire (...) de s'abstenir de les écouter " (c'est à dire les musulmans de l'APBIF). Ibnou Baz a donc imité la méprisable méthode des idolâtres qui calomniaient le Messager de Allah et qui disaient aux gens "surtout ne l'écouter pas!". Les wahhabites ont donc mis en place une infâme stratégie de propagande diffamatoire de grande envergure à l'encontre de Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy et de l'APBIF, ceci à renfort de pétrodollars saoudiens, en essayant de faire croire aux musulmans que la voie de l'APBIF serait issue d'idées nouvelles et hérétiques alors qu'en réalité son enseignement est strictement conforme à la voie suivie par plus d'un milliard de sunnites. Voyant que l'odieuse propagande de diffamation fonctionnait et que les gens y croyaient aveuglement sans vérifier, d'autres groupes déviants ont adopté cette lâche manoeuvre afin de tenter de discréditer et calomnier sans scrupule le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy et l'APBIF. Parmi ces autres groupes, on peut citer la secte des qoutbistes [3] connu chez les gens sous le nom de parti des frères-musulmans. Cette propagande de calomnies immonde et remplie de haine dure depuis 20 ans et a causé énormément de fitnah (discorde) au sein de la Oummah (communauté) musulmane, ce qui n'a pour autant pas découragé le Chaykh ^Abdou l-Lah  et l'APBIF qui, par la Clémence et l'Aide de Allah, continue son travail au service de l'Islam et de la science avec beaucoup de succès. Les musulmans qui recherchent sincèrement la vérité ont vu l'ignoble stratégie wahhabite clairement dévoilée.


[1] Attitude des savants de l'Islam face aux égarés

[2] Il fut leader spirituel de la secte wahhabites (connu chez les gens sous le nom des dit "salafis") jusqu'à sa mort en 1999. Pour en savoir plus sur le wahhabisme et les adeptes de la religion wahhabites : WAHHABITES ; IBN BAZ

[3] Pour en savoir plus sur cette secte : SAYYID QOUTB ; QARDAWI

 


[Retour au Sommaire]

Avertissement à tous les diffamateurs et rapporteurs aveugles


La diffamation ou calomnie est le propos mensonger attribué à une personne. Cela fait partie des très graves pêchés et le calomniateur mérite l'enfer.

Le Prophète sallallahou ^alayhi salam a dit ce qui signifie : « Le calomniateur n'entrera pas au Paradis (parmi les premiers) » [rapporté par Al-Boukhariyy et Mouslim]

Le Prophète sallallahou ^alayhi salam a dit ce qui signifie : « ...si cela n'est pas en lui, tu l'as certes calomnié » [rapporté par Mouslim].

Allah ta^ala dit ce qui signifie : " N'obéis pas à ceux qui crient en mensonge, Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu'ils transigent avec toi. Et n'obéis à aucun grand jureur, méprisable, grand diffamateur, qui va en colportant pour semer la discorde, grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur, au coeur dur, et en plus de cela bâtard. " [sourat Al-Qalam / 8-13]

Le Messager de Allah sallallahou ^alayhi wa sallam a dit ce qui signifie : « N'entre pas au paradis (parmi les premiers) celui qui rapporte les propos pour semer la discorde ». [Rapporté par Al-Boukhariyy]

Le Prophète sallallahou ^alayhi wa sallam a aussi dit ce qui signifie: « Il suffit comme mensonge de rapporter tout ce que l'on entend. » [Rapporté par Mouslim]

De même, le Chaykh est certainement un waliyy (saint) et ceux qui s'attaquent à lui ont oublié que le Messager de Allah a dit ce qui signifie : « Celui qui prend pour ennemi l’un de Mes waliyy, Je lui annonce un châtiment. ». [rapporté par Al-Boukhariyy]

Que ceux qui ont propagé les mensonges, la calomnie et la discorde, se repentent. Tandis que ceux qui s'obstinent à suivre les rumeurs aveuglement, qu'ils soient avertis qu'ils méritent le Châtiment de Allah.

Quant à ceux qui se demandent comment les wahhabites osent propager les calomnies, c'est parce que leurs maîtres ont déclaré que la diffamation est permise contre tous ceux qui s'opposent à eux. Que Allah guide ces lâches ou qu'Il les fasse disparaître.

 


A PROPOS DE L'APBIF ET DE SES RELATIONS AVEC LA OUMMAH




[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'Association des Projets de Bienfaisance Islamiques n'est pas une secte.

Bien au contraire, elle suit la voie des centaines de millions de musulmans, c'est-à-dire de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah [1]: les chafi^iyy, les malikiyy, les hanafiyy et les hanbaliyy pour leur majorité. Elle enseigne par transmission orale [2] les livres des savants musulmans, avec des chaînes de transmission ininterrompues jusqu'aux compagnons du Prophète. Sa voie remonte donc sans interruption sur quatorze siècles contrairement à celle des wahhabites dont le fondateur Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab a vécu il y a deux siècles et demi, dont le leader spirituel Ibnou Taymiyyah a vécu il y a huit siècles et dont les précurseurs anthropomorphistes et khawarij ont été dénoncés par les savants du Salaf universellement reconnus de l'Islam comme Abou Mansour Al-Baghdadiyy At-Tamimiyy et Abou Ja^far At-Tahawiyy.

Pour preuve de son implication à la tête de Ahlou s-Sounnah, sachez que l'APBIF a passé le 17 octobre 1999 un accord avec l'Université Islamique de Al-'Azhar signé par leurs présidents respectifs, à savoir  le Docteur Ahmad ^Oumar Hachim et son excellence le Chaykh Houçamou d-Din Qaraqirah pour une collaboration dans les domaines de la science religieuse et les domaines culturels en vue de la délivrance d'un diplôme commun. [3]

Le Président de la réputé Université Islamique " Al-Azhar" en Egypte, Docteur Ahmad ^Oumar Hachim a dit :

« L’Université "Al-Azhar" tient à la consolidation des liens d’amitié et d’entre-aide avec les savants éminents qui ont astreint leur vie au service de la religion et à l’intérêt de la communauté, comme c'est le cas du Mouhaddith, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy, illustre par sa science et sa piété ».

Il a dit cela suite à la visite rendue au Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy dans sa maison à Beyrouth, et ceci lors d’un voyage de trois jours effectué au Liban, accompagné du Directeur général des affaires culturelles et scientifiques de l’Université "Al-Azhar", le Docteur Mouhammad Salih. Voyage au cours duquel ils ont pris connaissance des écoles et institutions de l’Association des Projets de Bienfaisance Islamique, (association faisant office pour les élèves du Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Habachiyy).


Par ailleurs, le Docteur Hachim a dit : « Certes, l’Association des Projets de Bienfaisance est considérée comme une tour de science et une citadelle pour la connaissance, dont a besoin notre communauté », et il a dit aussi : « Nous considérons cet accord comme une section de l’Université "Al-Azhar" au Liban ».

Voici des photos de l'accord entre l'Association des Projets de Bienfaisance Islamique et l'Université Islamique de "Al-Azhar", sur lesquelles on peut voir Docteur ^Oumar Hachim signant l'accord entre "Al-Azhar" et "Jam^iatoul Machari^ Al-Khayriyyah Al-Islamiyyah" (APBIF) en présence des savants, de même on y voit Docteur ^Oumar Hachim visitant le Chaykh ^Abou l-Lah, les écoles et les instituts de l'Association des Projets de Bienfaisance Islamique (APBIF)


Cliquez sur l'image
(Chaykh Houçam Qaraqirah à gauche et Docteur ^Oumar Hachim à côté signant l'accord)

 



[1] Pour en savoir plus sur les Sunnites

[2] La Sounnah authentique est d'apprendre la religion par transmission orale, cliquez ici pour en savoir plus

[3] Il y a des documents (fatwa) falsifiés de Al-Azhar forgées par les wahhabites qui circulent sur Internet, et qui prétend que Al-Azhar s'opposerait à l'APBIF. Ce document, en arabe, est dépourvu du cachet officiel et du numéro de référence, ce qui prouve que c'est un document falsifié, car toutes les fatawa de Al-Azhar sont signées avec un cachet officiel et pourvue un numéro de référence.


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les savants de l'Islam ne condamnent pas le Chaykh ^Abdou l-Lah

Bien au contraire ! C'est le conseil plutôt le comité des dirigeants de la secte wahhabite d'Arabie Saoudite qui a forgé les mensonges en prétendant parler au nom des musulmans. En vérité, les savants de l'Islam du monde entier soutiennent le Chaykh ^Abdou l-Lah.

Voici un extrait de parmi les éloges des savants, Chaykh et autres dignitaires au sujet du Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy Al-Habachiyy :

SOMALIE :

Le chargé d’affaire somalien en Syrie, M. Haçan Mouça Tari, a dit à son sujet :
« O héros, toi qui as fait face à l’un des tyrans de la terre le nommé Haylé Sélassié, qui a défié la prison et la terreur, qui a œuvré à enseigner aux jeunes et à former de grands savants, qui t’es déplacé d’un pays à l’autre jusqu’au pays de Cham. En fait, ce n'est pas à cause d’un défaut en toi, ni par faiblesse de ta part dans la confrontation contre les injustes que tu as quitté ton pays Harar, contrairement aux clairons de ceux qui ont diffamé ta personne et ta conduite sage et pionnière des musulmans lorsque tu étais à Harar et lorsque tu t’es installé au Liban ».


SYRIE :

° Le Moufti de la province de Ar-Riqqah en Syrie, le Chaykh Mouhammad As-Sayyid Ahmad, a écrit une lettre dans laquelle il a dit :
« Allah ta^ala dit ce qui signifie : « Les saints (waliyy) n’ont rien à craindre et n’ont pas à être attristés » Parmi les savants de notre époque, il y a le jurisconsulte et spécialiste de la Tradition prophétique, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy Al-Habachiyy, que Allah le préserve et le garde. Il s’est attaché à la protection de la croyance sunnite et à la défense de la Loi islamique. Nous ne témoignons à son sujet que du bien et de la vertu. Il fait partie de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah, il est Ach^arite de croyance, Chafi^ite en ce qui concerne l’école de jurisprudence, Rifa^ite en ce qui concerne la Tariqah (la voie soufi). Il a pris la voie des grands dignitaires religieux de la communauté islamique, tels que les quatre Imams et autres, en ce qui concerne le fait d’ordonner le bien, d’interdire le mal et de combattre les gens de l’égarement. Ses livres constituent un héritage important et un bienfait général pour les générations actuelles et futures. Les Gens du bien et du mérite parmi les saints, les savants, les mouftis et les vertueux, l’aiment et témoignent à son sujet qu’il est le plus compétent des spécialistes de la science de la croyance, qu’il est le doyen des mouftis, et qu’il est le prééminent parmi les savants pieux. Il est comme une montagne inébranlable et il est très versé dans la science de la croyance, de la jurisprudence et de la Tradition prophétique. Il est le bien-aimé de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah qui sont de ce fait ses soutiens ; alors que les gens égarés, les déviés, ceux qui sèment la zizanie, et ceux qui succombent aux tentations, le prennent pour ennemi. Ainsi, son cas nous rappelle les héros de la communauté, tels que l’Imam Abou l-Haçan Al-‘Ach^ariyy et le Sultan Salahou d-Din Al-‘Ayyoubiyy ; en cela, il est le successeur du grand spécialiste de la Tradition prophétique Badrou d-Din Al-Haçaniyy, que Allah lui fasse miséricorde, et louange à Allah par la grâce de Qui les bonnes œuvres seront complétées ».

° Le Chaykh des spécialistes de la lecture du Qour’an à Houms, ^Abdou l-^Aziz ^Ouyounou s-Soud Al-Himsiyy, a dit :
« Le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy est digne de confiance en ce qu'il transmet, honnête dans ce qu'il retient par cœur et expert dans l'école de jurisprudence Chafi^ite, que Allah fasse que nous puissions tirer profit de ses sciences ».


DAGHISTAN :

Le Moufti du Daghistan, M. Ahmad fils du savant Soulayman Darwich, a dit à son sujet :
« ^Abdou l-Lah Al-Habachiyy est assurément le Chaykh des Chaykh, Allah lui a ouvert les portes des sciences utiles. On n'atteint en effet ce degré dans la science que par la grâce de Allah Qui favorise l'accès à ce bien ». Il l’a décrit, aussi, par : « Le savant, le puits de science, le Hafidh et le Moujahid [1] »


TURQUIE :

Le Moufti de la ville turque Izmir, le Chaykh Youçouf Mahmoud At-Tachch, a dit :
« Il n’y a pas aujourd’hui quelqu’un de plus savant dans la science du Hadith que le spécialiste de la Tradition prophétique, le Chaykh ^Abdou l-Lah ».


INDE :

° Le Moufti de l’Inde, le Chaykh Mouhammad Akhtar Ar-Radawiyy Al-‘Azhariyy, a dit :
« Certes, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy est un savant éminent, un grand critique averti et un puits de science, nous le considérons, surtout dans les pays arabes, comme étant l’Imam de Ahlou-s-Sounnah wa-l-jama^ah »

° Le Juge de la province de "Yalal", doyen de la faculté "As-Sayyid Madaniyy" et guide de l’"Association des savants de Ahlou-s-Sounnah wal-Jama^ah dans l’ensemble de l’Inde", le Chaykh ^Abdou r-Rahman Kanj Koya Tankal Al-Boukhariyy, a dit :
« J’ai été très heureux de connaître le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy au travers de ses ouvrages et de ses disciples. Ainsi, j’ai pu me rendre compte personnellement de l'éminence de cet homme ; j’ai trouvé en lui le savant érudit, le Mouhaddith, dont il est rare de trouver le pareil, et le jurisconsulte Moujaddid[2] qui combat la bid^ah (la mauvaise innovation) et qui soutient la Sounnah ».


PAKISTAN :

° Mouhammad Dhafar, Dar Al-^Ouloum Al-Jadihah, ^Alam Kird Douloud, à Karatchi au Pakistan a dit :
« La louange est à Allah Celui Qui honore et Qui rabaisse et que l'honneur et l'élévation en degré ainsi que la préservation de sa communauté soient accordés à notre bien-aimé, à notre éminent Mouhammad fils de ^Abdou l-Lah, le Dernier des messagers et le Maître des pieux. Le très grand savant le Hafidh, le Mouhaddith, l'éducateur, l'homme de mérite, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy plus connu sous le nom de Al-Habachiyy est sur la voie de vérité et de droiture sur laquelle étaient les compagnons du Messager de Allah, les Salafs vertueux et les Khalafs, que Allah les agrée tous. C'est un grand Imam, quelqu'un qui donne beaucoup d'argument en faveur de la religion. Il est pieux, pur, véridique, sincère, j'invoque Allah pour qu'Il lui donne la bonne santé, la vigueur pour poursuivre et donner la victoire à la vérité, pour défendre cette vérité malgré la perturbation des déviés corrupteurs. »

° Dans une lettre adressée par l'Université "An-Nidhamiyyah Ar-Radawiyyah" au Pakistan, et co-signée par le président de l'Université, le Moufti Mouhammad ^Abdou l-Qayyoum Al-Qadiriyy Al-Hazarawiyy, par le Chaykh du Hadith à l'Université Mouhammad ^Abdou l-Hakim Charaf Al-Qadiriyy et par le Président du département de la langue persane à l'Université Mouhammad Manchatabis Qousouri, on lit :
« Le Mouhaddith de notre époque, le Hafidh, celui qui a appris les sciences du Qour'an par chaînes de transmission et celui qui les enseigne, le pieux, l'ascète et celui qui maîtrise la science des attributs de Allah, son éminence, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy que Allah le préserve, nous avons entendu au sujet des grands efforts qu'il fournit pour la revivification de la Sounnah prophétique, pour la rectification des croyances, pour le combat des gens déviés et pour l'éradication des mauvaises innovations et des passions ; nous avions donc acquis la certitude qu'il fait partie du groupe des gens au sujet duquel le Prophète a annoncé la bonne nouvelle et a dit, ce qui signifie : « Ne craignant le blâme de personne, une partie de ma communauté ne cesse d'être forte sur la vérité ». Que Allah lui accorde une longévité, de l'honneur et Qu'Il répande sur nous de ses abondances de biens et de bénédictions. Que Allah donne victoire à ses aides et à ses élèves, Qu'Il soutienne ses soldats et Qu'Il mette en déroute ses ennemis ».


INDONESIE :

Le Président de l’Université et de l’Institut islamique "Az-Ziyadah" à Jakarta en Indonésie, Habib Al-Miçawiyy, a dit :
« J’ai pris connaissance des livres du Mouhaddith, le Chaykh respectable ^Abdou l-Lah Al-Harariyy Ach-Chaybiyy, que Allah le préserve, surtout les livres "Al-Maqalatou s-Sounniyyah" et "Sarihou l-Bayan", j’ai trouvé en lui un savant, un jurisconsulte, versé dans la science et le Hadith, je témoigne qu’il est unique à son époque et son ère et qu’il est le Moujaddid [2] de ce siècle ».


EMIRATS ARABES UNIS :

Le Ministre des affaires islamiques et des waqf, Mouhammad fils de Ahmad fils du Chaykh Haçan Al-Khazrajiyy, a dit dans une lettre :
« Pour faire connaître son éminence, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Habachiyy, je peux dire que c’est un savant, jurisconsulte, d’école de jurisprudence Chafi^ite, Ach^arite de voie et de discipline ».


LIBAN :

Le Moufti des régions de "Rachia" et du "Biqa^ occidental" au Liban, le Chaykh Ahmad ^Abdou r-Ra’ouf Al-Qadiriyy, a dit :
« Son éminence, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy est un savant et grand spécialiste du Hadith ; ma rencontre avec lui remonte à un temps lointain, au début des années cinquante. Les grands Chaykh venaient le voir pour acquérir la science auprès de lui et ils ont témoigné qu’il est un grand savant ; un savant sincère et modeste ».


EGYPTE :

° Le Président de l’Université "Al-Azhar", le Docteur Ahmad ^Oumar Hachim a dit :
« L’Université "Al-Azhar" tient à la consolidation des liens d’amitié et d’entre-aide avec les savants éminents qui ont astreint leur vie au service de la religion et à l’intérêt de la communauté, comme c'est le cas du Mouhaddith, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy, illustre par sa science et sa piété ». Il a également dit : « Certes, l’Association des Projets de Bienfaisance est considérée comme une tour de science et une citadelle pour la connaissance, dont a besoin notre communauté ».

° Hajj ^Abdou l-Qadir a dit :
« La louange est à Allah, Celui Qui a fait que les gens de la vérité constituent la majeure partie de cette communauté et Qui a illuminé le cœur pour suivre la vérité et combattre ceux qui ont fait preuve d'orgueil. Que l'honneur, l'élévation ainsi que la préservation de sa communauté de ce qu'il craint pour elle soient accordés à l'intercesseur de la communauté, ainsi qu'à sa famille, à ses compagnons et à ceux qui les ont suivis en revivifiant la Sounnah et en conservant la Chari^ah. Les livres At-Ta^aqqoubou et Nousratou de notre auteur le Chaykh le grand savant, l'honneur des gens de Ahlou s-Sounnah wa l-Jama^ah, le Chaykh, le Hafidh ^Abdou l-Lah Ach-Chaybiyy, que Allah le protège et que Allah nous accorde le plaisir de lui accorder une longue vie, ces livres comptent parmi les grâces de Allah ta^ala envers nous. En effet, grâce à ces deux livres, Allah nous a dévoilé la stupidité et la naïveté de Al-'Albaniyy, ses contradictions et son aliénation à ses passions, son peu de connaissances dans les significations du hadith et qu'il n'y a rien à prendre en considération dans ses déclarations de sahih ou de da^if des hadith du Messager . En effet, juger sûr ou faible un hadith relève de la compétence du Hafidh. Mais d'où viendrait que lui, Al-'Albaniyy aurait ce grand degré ? Que Allah rétribue notre Chaykh ^Abdou l-Lah Ach-Chaybiyy de la meilleure des rétributions et qu'Il réalise en sa faveur tout ce qu'il désire dans l'au-delà et dans ce bas-monde. Allah est certes sur toutes choses tout puissant et Il peut nous exaucer. 'Amin. »

MAROC :

Le Mouhaddith des contrées marocaines, le Chaykh ^Abdou l-^Aziz Al-Ghoummariyy a dit à son sujet :
« Le Chaykh ^Abdou l-Lah est juste (^adl) [3]… Il a des ouvrages dignes de considération et des livres utiles dans l’explication des lois de Allah pour les musulmans, qui montrent bien qu’il fait partie des religieux qui ont une grandeur d'âme et qui œuvrent pour la religion de Allah. Il n’est donc pas permis, après tout cela, qu’on le calomnie dans sa religion, qu’on le discrédite dans sa croyance ou qu’on récuse sa justesse ».

Le Moufti Mouhammad Ayyoub An-Na^imiyy, Université Na^imiyyah, a dit :
« Mon cœur a été fortement sensible, ma poitrine s'est fortement réjouie et mon cœur s'est illuminé par le service que le Grand savant, le Mouhaddith, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Harariyy plus connu sous le nom de Al-Habachiyy porte à la communauté. J'ai pu lire ses livres, son excellent livre As-Siratou l-Moustaqim à plusieurs reprises et j'ai constaté que c'est un livre qui constitue un rappel de nos Salaf vertueux. J'invoque Allah ^azza wa jall qu'Il fasse que son œuvre soit récompensée et que les savants ainsi que le commun des gens de l'islam puissent profiter de ses bénédictions. 'Amin. As-salamou ^alaykoum. »


Ces témoignages ne sont qu'une goutte d’eau de la mer parmi les attestations de son honorabilité, que Allah le préserve et le soutienne par Son aide et Son agrément.


[1] Moujahid : combattant. Le Chaykh ^Abdou l-Lah a en effet lutté contre le tyran, le nommé Haylé Sélassié en Ethiopie et il lutte sans relâche contre les groupes déviés de tout bord. Ces derniers, à l'instar des Wahhabites avec tout leur financement et le partit dit "des frères musulmans" avec ses organisations, ses ramifications internationales, ses soutiens et toutes leurs armes savent bien à qui ils ont affaire. Certes Allah appuie et soutient Ses waliyy.

[2] Moujaddid : Grand savant que Allah fait apparaître pour chaque siècle pour rectifier les croyances, lutter contre les groupes égarés et l'innovation dans la croyance. Il est nécessaire que le Moujaddid soit vivant au début du siècle. Le Prophète a dit, ce qui signifie : « Allah fera apparaître pour cette communauté, à la tête de chaque cent ans quelqu'un qui lui revivifiera sa religion » rapporté par Abou Dawoud.

[3] Juste (^adl) : c'est le musulman qui évite les grands péchés, qui ne persiste pas sur les petits péchés et qui observe les bonnes manières dignes de ses pairs. Ainsi, et bien que ce ne soit pas interdit, ce n'est pas digne d'un juge islamique de manger en marchant dans la rue.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les gens de Harare (région de l'Ethiopie) n'appellent pas le Chaykh ^Abdou l-Lah "chaykh al-fitnah" ou "Al-Fattan".
(fitnah = zizanie, discorde)

Bien au contraire ! Ce sont les wahhabites qui l'appellent ainsi et non les musulmans et les savants de l'Islam de cette région qui ont enseigné et désigné le chaykh ^Abdou l-Lah moufti de Harare alors qu'il n'avait pas encore dix-huit ans. La considération et le respect que portent les gens de ce pays envers le Chaykh ^Abdou l-Lah sont évidents jusqu'à nos jours. Ce sont bien les wahhabites qui l'insultent en le traitant de gourou alors que le chaykh ^Abdou l-Lah a maintenant dépassé les quatre-vingt-dix ans !

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'a fait emprisonner aucun musulman dans son pays l'Ethiopie. Il est toujours le Moufti (savant jurisconsulte) de Harare (en Ethiopie) depuis qu'il a l'âge de dix sept ans et demi, que Allah le préserve.

Bien au contraire! Il a bel et bien fait enfermer les missionnaires wahhabites venus perturber la croyance des musulmans. Ceci en défense et protection de l'Islam contre cette secte qui commençait à s'infiltrer en pays musulman dès cette époque. C'est au contraire le dénommé Haylé Sélassié [1] qui a fait emprisonner le chaykh ^Abdou l-Lah, c'est une chose bien connue chez les gens du pays.

Le Prophète a décrit ces hordes de jeunes naïfs qui éprouveraient les musulmans en annonçant, entres-autres, qu'ils se raseraient le crâne. Le moufti chafi^iyy de La Mecque [2] au siècle dernier, face aux atrocités commises par les wahhabites a dit : « Il n'avait jamais été rapporté jusque-là qu'un groupe d'égarés se soient rasé le crâne. » Or le fondateur du wahhabisme Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab ordonnait à ses adeptes de se raser le crâne, aux hommes comme aux femmes !


[1] Tyran qui a dirigé l'Ethiopie durant plusieurs décennies, oppressant le peuple éthiopiens et usant des richesses pour assouvir sa mégalomanie pendant que son peuple était dans un misère profonde.

[2] Chaykh Ahmad bin Zayni Dahlan était Moufti de la Mecque au temps de l'apparition des wahhabites, il a écrit un livre très connu sur la dissension des wahhabites appelé "Fitnatou l-wahhabiyyah" (la dissension des wahhabites) ainsi que le livre "'Oumara'ou l-Baladi l-Haram" dont voici un extrait

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les membre de l'APBIF n'insultent pas les savants de l'Islam !


Bien au contraire ! Ils enseignent le respect des savants de tout temps et dont la majorité sont des 'Ach^ariyy [1]. Ils s'enseignent également qu'il existe des usurpateurs qui sont en apparence musulmans mais qui en réalité détournent les gens de l'Islam par leurs mauvaises innovations, comme ce fut le cas de Ibnou Taymiyyah et de son fidèle discipline Ibnou l-Qayyim Al-Jawziyyah. Ibnou Taymiyyah a contredit l'Unanimité des savants sur 70 questions de la croyance et de la législation islamique ! D'ailleurs l'ensemble des juges et des savants de son époque (jusqu'à aujourd'hui) l'ont reconnu mécréant, et c'est pour cela qu'il fut emprisonné par unanimité des savants et des gouverneurs jusqu'à son décès.

Ce sont plutôt les wahhabites qui persistent dans le dénigrement des compagnons et des savants en traitant les 'Ach^ariyy de secte égarée ! L'éminent compagnon, l'Imam ^Aliyy (que Dieu l'agrée) a dit ce qui signifie: "On ne demande pas où pour Celui qui a crée les où". Les wahhabites traitent d'égaré celui qui dit cette phrase, en donc par conséquent l'Imam ^Aliyy ! Les wahhabites citent parfois des compagnons et des savants uniquement pour essayer de donner une crédibilité à leurs livres. Si l'on regarde leurs textes, les noms de Ibnou Taymiyyah, Ibnou l-Qayyim Al-Jawziyyah et Mouhammad Ibnou ^Abdi l-wahhab sont les seules références citées dans presque tous les chapitres de leurs livres. Les wahhabites n'ont de réel respect que pour Ibnou Taymiyyah et la poignée d'égarés qui l'ont suivi.


[1] Pour voir quelques noms de savants Ach^ariyy

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'interdit pas d'étudier ailleurs que dans ses propres locaux.

Bien au contraire, le Chaykh ^Abdou l-Lah Al-Habachiyy envoie ses élèves prendre la science et les autorisations de transmettre auprès des savants sunnites des pays d'Islam, au Maghreb ou au Machreq. Ainsi la plupart des chaykh de l'Association APBIF sont diplômés de Al-'Azhar.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'a jamais assassiné ou prôné l'assassinat de qui que ce soit

Bien au contraire ! L'APBIF enseigne qu'il est un devoir de respecter le pacte de sécurité qui lie les musulman avec les non musulmans, et que tuer une âme injustement est le plus grave pêché après la mécréance.

Ce sont plutôt les wahhabites fanatiques de Ibnou Taymiyyah qui ont  lâchement assassiné en 1995 le président de l'APBIF, le Chaykh Nizar Al-Halabiyy [1] (que Allah lui fasse miséricorde). Tous les coupables n'ont pas été arrêtés et condamnés, mais le jour dernier, ils n'échapperont pas au Jugement de Allah.


[1] En mémoire du Chaykh Nizar Al-Halabi, cliquez ici

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'a jamais reculé devant une confrontation publique avec les leaders wahhabites ou leurs soutiens qoutbistes, entres autres.

Bien au contraire, combien de fois les savants de l'APBIF n'ont-ils pas demandé une confrontation publique avec Al-Qardawiyy [1], en direct même sur la chaîne de télévision Al-Jazirah.

Les confrontations qui ont déjà eu lieu ont montré la navrante indigence morale et spirituelle de leurs leaders, comme ^Abdou r-Rahman Dimachqiyyah [2]. Les enregistrements vidéo sont disponibles.

Pour d'autres confrontations, les savants de l'APBIF proposent aux wahhabites et autres qoutbistes un débat quand ils le veulent dans un lieu gratuit au public et neutre.


[1] Pour en savoir plus sur Al-Qardawiyy, personnage dangereux et gourou actuel de la secte qoutbiste

[2] La plupart des calomnies portées à l'encontre de l'APBIF provienne de lui. ^Abdou r-Rahman Dimachqiyyah est originaire de Liban; C'est un wahhabite bien connu des services de police car il lui a été interdit de visite à sa mère pour l'avoir tabassé. Il a aussi été renvoyé de Al-Azhar pour ses déviances homosexuelles, à écouter : En Arabe ; En Anglais
Il est intéressant de noter que ^Abdou r-Rahman Dimachqiyyah ne se rend plus au Danemark, ni au Suède, ni en Australie, pays où sa doctrine (wahhabite) absurde et ses propos mensongers furent dévoilés lors de confrontations avec des savants musulmans.


 


A PROPOS DE L'APBIF ET DE LA CROYANCE




[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les ‘Ach^ariyy ne nient aucun des attributs de Allah cités dans le Qour'an et la Sounnah.

Bien au contraire, les `Ach^ariyy [1] confirment que Allah a un "yad" qui n'est pas tel que nos "yad" c'est-à-dire qu'il n'est pas un organe, ils confirment que Allah a un "wajh" qui n'est pas tel que notre "wajh" c'est-à-dire que Son "wajh" n'est pas une face ou un visage. Le vocabulaire arabe est beaucoup plus riche que les wahhabites le laisse entendre, c'est bien le leur qui est très pauvre.

Les wahhabites quant à eux, cachent leur tachbih, leur assimilation de Allah à Ses créatures derrière l’ambiguïté des termes arabes. Mais leur mécréance est clairement dévoilée en français puisqu'ils confirment qu'ils adorent un corps qui a un visage, deux yeux, deux mains, un seul pied, un rire, une colère! N'est-ce pas que ce qu'ils adorent est tel que le commun des hommes : composé, limité et changeant ? Or Allah : rien n'est tel que Lui. [2] Il ne change pas [3]. S'il changeait, il serait tel que nous. S'il était limité, Il serait tel que nous. S'il était composé, il serait tel que nous. Dieu rien n'est tel que Lui!


[1] Pour en savoir plus sur les Ach^ariyy

[2] Pour en savoir plus sur la croyance musulmane

[3] C'est ce que confirme le Prophète Ibrahim et  qui est cité dans le verset 76 de la sourat Al-An^am

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les 'Ach^ariyy n'ont pas réduit les attributs de Allah au nombre de sept ou même de treize.


Bien au contraire ! Les 'Ach^ariyy confirment que Allah n'est pas limité et que Ses attributs ne sont pas dénombrables. Les savants de l'Islam ont simplement dit que parmi les attributs de Allah, treize sont obligatoires à connaître pour tout musulman :
l'existence, l'unicité, l'exemption de début, l'exemption de fin,le non besoin, la puissance, la science, la volonté, la vie, la vue, l'ouïe, la parole et l'exemption de toute ressemblance avec les créatures. [1]


[1] Pour en savoir plus sur les 13 Attributs

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les 'Ach^ariyy qui forment l'immense majorité des savants de l'Islam n'ont jamais été appelés négationnistes et n'ont jamais interprété les attributs de Allah comme les mou^tazilah ou les jahmiyyah.


Bien au contraire ! Ils ont dénoncé le négationnisme de ceux qui ont renié l'attribut de la parole à Allah ou tous Ses attributs comme les mou^tazilah et ils n'ont pas manqué de dénoncer l'égarement de Jahm Ibnou Safwan, le fondateur de la secte des jahmiyyah.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les pieux prédécesseurs n'ont jamais refusé toute justification rationnelle. [1]


Bien au contraire ! L'Imam Abou Hanifah a dit dans son livre Al-Wasiyyah : « S'il avait eu besoin de s'asseoir et de s'établir, alors avant la création du Trône [d'après leur façon de penser] où aurait été Allah ? » Ceci est une justification rationnelle claire de sa part.


[1] Questions réponses sur le sujet

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Aucun musulman et donc aucun membre de l'APBIF n'ajoute la lettre "lam" au mot « istawa » dans le Qour’an.

Bien au contraire, l'APBIF enseigne que celui qui ajoute par entêtement une seule lettre au Qour'an qui n'en fait pas partie par unanimité est sorti de l'Islam. La vérité est seulement que parmi les quinze sens du mot "istawa"  dans la langue arabe, et parmi les sens qui sont dignes de Allah ta^ala, il y a le sens de "istawla" à savoir "qahara" qui signifie : "dominer par Sa toute-puissance".  C'est d'ailleurs ainsi que le compagnon du Prophète ^Aliyy Ibnou Abi Talib a expliqué le sens de "istawa" : « Certes Allah a créé le trône comme manifestation de Sa toute-puissance et Il ne l'a pas pris comme endroit pour Lui-même » Rapporté par Abou Mansour Al-Baghdadiyy.

Les wahhabites eux confirment qu'ils adorent un corps qui s'élève et s'installe sur le trône, contredisant la règle des musulmans : Quoi que tu imagines en ton esprit, Allah en est différent [1]. Ce n'est donc pas Allah qu'ils adorent mais bien un corps qui occupe un volume, qui se déplace, qu'ils imaginent monter et s'installer !


[1] Cliquez sur le liens suivant pour lire la parole du Prophète, les paroles des compagnons et des savants du salaf comme du khalaf concernant Allah et Son exemption de l'endroit 

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Aucun étudiants ou savants de l'APBIF n'appelle Allah "l'Ancien"

Bien au contraire, ils enseignent que "qadim" signifie ancien pour les créatures car le temps passe sur les créatures alors que Al-Qadim signifie Al-'Azaliyy c'est-à-dire l'Eternel exempt de début pour le Créateur Qui a créé le temps et Qui n'en dépend pas.

Les wahhabites eux disent exactement comme dans la dite bible : que Dieu se met en colère et s'installe sur le trône, alors que Allah ne change pas d'un état à un autre, gloire à Lui Qui change les créatures alors que Lui Il ne change pas ! Et voici la parole de At-Tahawiyy dans son traité de croyance unanimement célèbre au sujet de Allah : (Qadimoun bila btida’) : « Eternel sans début ». Et voici la parole de l'Imam An-Naçafiyy dans son traité de la croyance qui a fait partie de l'enseignement des Hanafites et de l'Université de Al-'Azhar pendant des siècles : (wa l-Mouhdithou fil-^alami houwa l-Lahou ta^ala l-Wahidou l-Qadim) : « Celui Qui a fait exister l'Univers, c'est Allah exempté d'imperfection, l'Unique, l'Eternel exempt de début ». Et Az-Zabidiyy dans le commentaire de Al-'Ihya' de Al-Ghazaliy a rapporté de Ibnou ^Abbas qu'il a dit de Allah : "Al-Qadim", de plus il a rapporté que les savants sont unanimes sur la permission d'employer ce nom pour Allah.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'a rien de la croyance des jahmiyyah qui ont dit que le paradis et l'enfer auront une fin.


Bien au contraire ! C'est Ibnou Taymiyyah qui a affirmé que l'enfer aurait une fin, contredisant quarante 'ayah du Qour'an, entre autre mécréance de sa part, comme cela a été rapporté de lui par son élève aussi égaré, Ibnou l-Qayyim dans son livre Hadi l-'Arwah.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'est pas comme les Jabriyyah égarés sur la question de la destinée.


Bien au contraire ! L'APBIF dénonce les jabriyyah qui croient à la contrainte absolue et au fatalisme c'est-à-dire que l'homme n'a pas de volonté. Mais comment ces calomniateurs renient-ils, eux, que c'est Allah Qui guide qui Il veut et Qui égare qui Il veut ? Comment renient-ils la parole : « Il n'est de préservation et de force que par Allah ? » Comment renient-ils la ‘ayah 21 de sourat An-Nour qui signifie : « Si ce n'était une grâce de la part de Allah et Sa miséricorde, aucun d'entre vous n'aurait été guidé » ? N'ont-ils pas su que la mécréance et la bonne guidée sont toutes deux des créatures de Allah ?

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Celui qui a diffusé cette calomnie : "La principale croyance des Habaches se résume à ce que l'on appelle « wahdatou el woujoud »" a du se tromper d'adresse ou se tromper de tract. Bref il y a une grosse méprise qui fera bien rire tous ceux qui connaissent un peu l'APBIF ! Les preuves contre cette mauvaise croyance foisonnent dans les textes du Chaykh ^Abdou l-Lah, notamment contre la mécréance de Al-Hallaj qui a dit qu'il était Dieu.

L'APBIF confirme la parole de Al-Jounayd que la foi, c'est de faire l'absolue distinction entre Celui Qui est exempt de début et les créatures qui entrent en existence. Que dire de ceux qui font une totale assimilation entre l'univers et Dieu ? D'autre part, des savants Hanafiyy ont montré que Mouhyi d-Din Ibnou ^Arabiyy est exempt de cette croyance et que tout cela a été ajouté par les ennemis de l'Islam dans ses livres. Ibnou ^Arabiyy avait la croyance de l'exemption de Allah de l'endroit et du comment, il était effectivement un grand saint et un chaykh de l'Islam. Il est cependant totalement exempt de ce que les faux soufis lui attribuent comme mauvaise croyance et il est innocent des calomnies des wahhabites à son sujet comme de croire que le Messager de Allah serait la coupole de l'univers et autres fadaises.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'ont jamais prétendu, ni aucun soufi véridique, que le saint [1] est meilleur que le Prophète.


Bien au contraire ! L'APBIF confirme que le Prophète Mouhammad est la meilleure des créatures et que Allah a distingué tous les prophètes par rapport au reste des créatures. L'APBIF est innocente des délires des faux soufis que les wahhabites leur attribuent calomnieusement.


[1] Pour en savoir plus sur les Saints (Waliyy - Awliyah)

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF ne considère pas que celui qui demande le paradis est imparfait et incomplet.


Bien au contraire ! L'APBIF enseigne les beaux dou^a' de demande du paradis et d'épargnement de l'enfer : (Rabbana 'atina fi d-dounya haçanah wa fi l-'akhirati haçanah wa qina ^adhaba n-nar) : « Notre Seigneur, accorde-nous dans ce monde un bienfait et dans l'au-delà un bienfait et préserve-nous du châtiment de l'enfer ». L'APBIF enseigne que celui qui sera plongé même un instant en enfer en oubliera tous les plaisirs du bas monde.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'enseigne pas que les œuvres ne rentrent pas dans la foi et que celui qui renie la prière est toujours croyant.

Bien au contraire ! L'APBIF confirme comme tous les musulmans que celui qui renie l'obligation de la prière ou du jeûne, de la zakat ou du pèlerinage est mécréant. L'APBIF confirme d'autre part que celui qui ne renie pas les obligations mais les abandonne par paresse commet de grands péchés. Il a toujours la foi mais sa foi n'est pas complète. L'APBIF confirme également que celui qui applique une autre loi que l'Islam commet un grand péché dont la gravité se rapproche de celle de la mécréance et qu'il est mécréant s'il croit que c'est permis ou s'il croit que c'est mieux ou équivalent à la chari^ah.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'enseigne pas que le Qour’an provient de Jibril et non de Allah, et n'enseigne pas non plus que le Qour'an est créé.


Bien au contraire ! L'APBIF enseigne que le mot « Qour'an » a deux sens : L'un désignant la parole de Allah [1] qui est éternelle sans début et sans fin et qui n'a aucune ressemblance avec la parole des créatures. L'autre sens désignant les mots arabes qui commencent et prennent fin et sont donc créés, qui sont l'expression révélée de la parole éternelle de Allah et qui ont été transmis par la voix de notre maître Jibril ^alayhi s-salam comme cela est mentionné par exemple dans la Sourat At-Takwir verset 19. L'APBIF confirme la parole de l'Imam Ahmad qui a interdit de dire dans l'absolu que le Qour'an est créé même s'il est clair que le Qour'an que l'on œuvre pour le réciter est créé. Les piteuses créatures wahhabites qui diffusent ces calomnies en citant la page 591 d'un livre qui n'en a que 282 feraient bien de se réviser.


[1] Pour en savoir plus sur l'Attribut de la Parole de Allah

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les diffamateurs ont diffusé ceci (sic) : "Al-Habachi croit qu'ALLAH n'a pas créé le monde pour une sagesse, ni a envoyé les messagers pour une sagesse et que celui qui lie un acte d'ALLAH avec la sagesse est mouchrik (Polythéiste)" fin de citation. Que dire d'autre que c'est de la calomnie pure et simple ? Que c'est ignoble, bien entendu, comme tout le reste de leurs mensonges.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'insulte pas les compagnons et encore moins les femmes honorées du Prophète. [1]

Bien au contraire ! Il enseigne l'amour des compagnons, qu'ils soient mouhajiroun ou 'ansar même s'il cite les grands péchés que certains d'entre eux ont commis au grand jour, afin de confirmer qui était dans son droit parmi eux. Il enseigne qu'il est un devoir de respecter le pacte envers l’Imam, surtout s'il s'agit d'un Calife Bien Guidé. Et concernant Mou^awiyah, l'APBIF ne dit que ce que les savants sunnites ont dit, à savoir qu'il était injuste parce qu'il a combattu l'Imam ^Aliyy, que sa soif de pouvoir et de domination a provoqué la mort de 70'000 musulmans, qu'il a innové en attribuant le Califat par descendance à son fils Yazid qui plus est était un alcoolique, qu'il a commis un grave injustice en obligeant les gens à insulter l'Imam ^Aliyy durant les prêches, ainsi que d'autres injustices. Le statut de compagnon de Mou^wiyyah ne le décharge pas de ses injustices manifestes et les lois de l'Islam s'applique aussi à lui.


[1] Quelques récits sur les compagnons et femme du Prophète

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les musulmans demandent à Allah par le degré des êtres de vertu et ne sont pas polythéistes en le faisant.


Bien au contraire ! Les musulmans croient que Allah est le seul Créateur de toute chose et n'ont jamais cru qu'un prophète, un saint ou une tombe crée quoi que ce soit. Ils croient que ce sont autant de causes pour le bien tout comme le médicament est une cause de guérison alors que c'est Allah le Créateur de la guérison.
Demander à Allah par le degré d'un prophète ou d'un saint ne revient pas à adorer ce prophète ou ce saint qui sont des créatures honorées de Allah. C'est le Prophète lui-même qui a enseigné à demander par son degré. [1]

Que veulent ces wahhabites ?! Le hadith de l'aveugle est confirmé dans At-Tirmidhiy, tant ce qui s'est passé du temps du Prophète que du temps de ^Outhman que Allah l'agrée, après la mort du Prophète. Ibnou Hajar l'a confirmé, Ibnou Kathir lui-même l'a confirmé.
Que veulent-ils de plus ?! Aucun musulman des Salaf et des Khalaf n'a critiqué le tawassoul jusqu'à lbnou Taymiyyah, précédemment cité qui a dit que l'enfer aurait une fin, et ce n'est pas la seule mécréance confirmée de sa part. Les wahhabites ne veulent que priver les musulmans de la bénédiction des prophètes et des saints. Pour les wahhabites, les centaines de millions de musulmans qui font le tawassoul depuis les compagnons jusqu'à nos jours sont des associateurs polythéistes mécréants !


[1] Pour en savoir plus sur le tawassoul et le tabarrouk

 


A PROPOS DE L'APBIF ET DE LA PRATIQUE




[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF suit bien l'Imam Ach-Chafi^iyy dans le fiqh et la croyance ainsi que les Imams de bonne guidée.


Wahhabites, apportez les preuves du contraire si vous en avez !

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'autorise pas ce qui est interdit pour les gens de façon claire dans les écoles de l'Islam.


 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'a jamais changé la Qiblah au Liban vers le nord !

Bien au contraire ! D'où vient ce mensonge saugrenu ? Ce sont au contraire les wahhabites et leurs soutiens qoutbistes qui ont changé la qiblah aux Etats-Unis vers le nord en prétendant que la ligne la plus courte suivie par les avions c'était cela la qiblah ! Alors qu'à l'unanimité des musulmans depuis qu'ils sont en Amérique du Nord, La Mecque se trouve au sud-est des USA, ce qui est confirmé par l'ensemble des universités américaines et par quiconque réfléchit un peu! [1]


[1] Pour en savoir plus sur le sujet  et  www.qiblah.us
 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'a jamais autorisé le port de la croix !

Bien au contraire ! Qu'est-ce que ce mensonge ignoble ?!

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'a jamais enseigné que la prosternation face à une statue n'est qu'un péché et non une association.


Bien au contraire ! La preuve contraire est manifeste dans le chapitre sur l'apostasie du livre "Al-Moukhtasar"  du Chaykh ^Abdou l-Lah ! : « la deuxième sorte, [la mécréance par] les actes : comme une prosternation pour une idole ».

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !


L'APBIF n'a jamais autorisé l'adultère avec un non-musulman et n'a jamais prétendu que c'est un pêché mineur

Bien au contraire ! L'APBIF enseigne que l'adultère et la fornication font partie des grands pêchés, que cela soit avec un musulman ou non, et que celui qui ne s'en repent pas s'expose au châtiment de l'enfer.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'a jamais autorisé le mariage temporaire

Bien au contraire ! L'APBIF enseigne que cette pratique a été abrogée et interdite par le Prophète, et que cette interdiction se trouve dans de plusieurs hadith.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

L'APBIF n'a jamais autorisé le délaissement de la zakat [1]

Bien au contraire ! Malgré que la plupart des grands savants parmi les salafs ont décrété qu'il n'y a pas de zakat à payer sur les pièces et papiers monnaie, l'APBIF enseigne que l'Imam Abou Hanifah a dit qu'il était aussi un devoir de payer la zakat sur les pièces et papiers monnaie.


[1] Cours concernant la zakat

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Les wahhabites propagent à qui veut les entendre que le Chaykh ^Abdou l-Lah permet la vente et l'achat d'enfant libre.
C'est l'achat par l'enfant qui a atteint la distinction qui est permis ! Avec l'autorisation de son tuteur selon l'école de l'Imam Ahmad. Ceci figure dans le Moukhtasar.

 


[Retour au Sommaire]

CALOMNIE !

Le Chaykh ^Abdou l-Lah n'autorise pas les jeux d'argent et de hasard, l'intérêt bancaire et le vol des non musulmans.
Bien au contraire ! Et cela est clairement mentionné dans ses livres.

 


A PROPOS DES DIFFAMATEURS




[Retour au Sommaire]

Nous disons à tous ceux que les dollars et l'apparente rigueur ont poussés vers les wahhabites : [1]

RALLIEZ-VOUS A UNE PAROLE COMMUNE ENTE NOUS ET VOUS.
ALLAH TA^ALA DIT : (Layça kamithlihi chay’) ce qui signifie : « Rien n'est tel que Lui » Il n'a donc pas un visage, ni une ou deux mains, ni un pied, ni une colère, ni un rire. II n'a pas un visage qui n'est pas tel que le nôtre ni un visage du tout.

RALLIEZ-VOUS PLUTOT A LA PAROLE DE L'IMAM AL-BOUKHARIYY qui a dit dans son Sahih, chapitre "l'interprétation du Qour'an" ; (wajhahou : 'ay moulkahou) ce qui signifie : « Son wajh c'est-à-dire : Sa souveraineté ».

RALLIEZ-VOUS PLUTOT A LA PAROLE DE L'IMAM ABOU MANSOUR AL-AZHARIYY rapportée par Ibnou l-Jawziyy qui a dit dans Daf^ou Choubahi t-Tachbih : « On dit dans la langue arabe : un "rijl" de criquets c'est-à-dire un groupe de criquets » . Le "rijl" que Allah ta^ala mettra en enfer sera le dernier groupe de mécréants qu'Il y fera entrer et qui complétera le nombre des habitants de l'enfer. Voilà la croyance des musulmans, elle n'a rien de fantaisiste. Ce qui est fantaisiste c'est de dire que Dieu a un pied !
Frères et sœurs ! Secouez-vous et ne soyez pas à la queue avec les wahhabites

RALLIEZ-VOUS PLUTOT A LA PAROLE DE L'IMAM ^ALIYY, que Allah l'agrée et honore davantage son visage :
« Certes Allah a créé le trône comme manifestation de Sa toute-puissance et Il ne l'a pas pris comme endroit pour Lui-même ».

RALLIEZ-VOUS PLUTOT A LA PAROLE DE L'IMAM IBNOU HAJAR AL-^ASQALANIYY qui a dit dans Fathou l-Bari : «L'Imam Al-Boukhariyy a interprété ad-dahik par « la miséricorde »; quant à moi je dis que "l'agrément" est plus proche du véritable sens ». "Dahaka l-Lah" signifie que Allah a accordé Sa miséricorde, ou plus proche du sens: qu'Il a agréé.

RALLIEZ-VOUS PLUTOT A LA PAROLE DE L'IMAM NOTRE CHAYKH ^ABDOU L-LAH : « (yaghdabou l-Lah) c'est-à-dire : « Allah fera parvenir des manifestations de Son châtiment ». Voilà la croyance des musulmans. Allah a pour attribut "al-ghadab" par lequel Il fait parvenir le châtiment à qui le mérite, mais ce sont les manifestations de cet attribut qui entrent en existence. Ainsi on ne dit pas que Allah se met en colère car c'est un changement d'état et le changement d'état est un attribut des créatures.

RALLIEZ-VOUS PLUTOT A LA PAROLE DE L'IMAM DU SALAF AT-TAHAWIYY qui a dit: «Celui qui qualifie Allah par une des qualités des humains, il est devenu mécréant ». Or le visage, la main, le pied, le changement sont des qualités des humains !


[1] Attitude des savants de l'Islam face aux égarés  

50 questions-réponses sur la croyance

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Les wahhabites jugent ironique la négation des six directions
au sujet de Allah alors que l'Imam At-Tahawiyy [1] a dit : « Les six directions ne Le délimitent pas contrairement à toutes les créatures ». Veulent-ils se moquer du hadith du Prophète qui a dit : (kana l-Lahou wa lam yakoun chay'oun ghayrouhou) ce qui signifie: : « Allah est de toute éternité et rien n'est de toute éternité autre que Lui » ?!


[1] Le salaf, L'Imam At-Tahawiyy (que Dieu l'agrée) a écrit un célèbre traité sur la croyance sunnite reconnu par l'essemble de la communauté depuis plus de 1000 ans ! Cliquez sur le lien suivant pour le lire

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Voyez comment les wahhabites font référence aux livres falsifiés et aux croyance de la jahiliyyah pour justifier leur mauvaise croyance que Dieu serait au dessus des cieux et élevé au-dessus de Son trône majestueux !
C'est Ibnou Taymiyyah qui leur a montré cette voie. N'ont-ils pas su que le Prophète a été envoyé pour corriger les mauvaises croyances ?! N'ont-ils pas entendu le dou^a' que nous a enseigné le Prophète, dans lequel il a dit ce qui signifie : « Tu es Adh-Dhahir et rien n'est au-dessus de Toi et Tu es Al-Batin et rien n'est en dessous de Toi » ? L'Imam Mouslim ainsi que l'Imam Al-Bayhaqiyy ont rapporté ce hadith, et l'Imam Al-Bayhaqiyy l'a commenté en disant que c'est une preuve que Allah est sans endroit.

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Les wahhabites s'obstinent à appeler "Cheikh al Islam" Ibnou Taymiyyah [1] qui a dit que l'enfer aurait une fin (qu'il s'anéantirait) ! Entre autres mécréances manifestes !


[1] Le verdict (fatwa) des savants de l'Islam contre de Ibnou Taymiyyah

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Les wahhabites persistent à faire l'éloge de Ibnou Taymiyyah [1], lui qui a dit que ce n'était pas un devoir de combattre auprès de l'Imam ^Aliyy contre les rebelles de Mou^awiyah.
Alors que l'Imam Ach-Chafi^iyy ainsi que l'Imam Al-Bayhaqiyy ont dit que tous ceux qui ont combattu contre ^Aliyy étaient injustes. L'APBIF confirment que la mère des croyants ^A'ichah n'est pas sortie pour combattre mais pour concilier entre les deux camps, ce qu'elle a regretté car seul ^Aliyy était dans son droit.


[1] Le verdict (fatwa) des savants de l'Islam contre de Ibnou Taymiyyah

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Les wahhabites s'obstinent à suivre leur fondateur Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab [1] qui a dit qu'il est interdit d'aller à Médine pour visiter la tombe du Prophète !



[1] Mentions de quelques livres de savants de l'Islam qui ont dénoncés les wahhabites

 


[Retour au Sommaire]

ABSURDE !

Les wahhabites veulent prouver la droiture de leur fondateur par son appartenance aux arabes et à Banou Tamim.

Soyons logiques ! Ce n'est pas l'origine qui garantit la droiture. Le propre père de Mouhammad Ibnou ^Abdi I-Wahhab a mis en garde contre lui en disant : « Vous verrez ce que vous verrez comme mal de la part de Mouhammad ». Son propre frère Chaykh Soulayman a écrit un ouvrage entier pour dénoncer ses égarements. Le père et le frère étaient tous deux faqih hanbalites, ceci est rapporté par le faqih hanbalite de La Mecque à cette époque. Tous deux étaient de Banou Tamim ! Tout comme Abou Mansour Al-Baghdadiyy At-Tamimiyy qui a confirmé que Allah existe sans endroit dans son livre "Al-Farqou bayna l-Firaq" en appuyant cette bonne croyance par la parole de l'Imam ^Aliyy que Allah a créé le trône comme manifestation de sa toute-puissance et ne l'a pas pris comme endroit pour Lui-même. Quelle meilleure croyance contre le dajjal qui est un corps limité qui va parcourir toutes les villes de la terre ?!

 


[Retour au Sommaire]

ABSURDE !

Les wahhabites veulent faire croire que le hadith du Najd vise l'Irak pour innocenter leur fondateur qui vient du Najd.


Soyons logiques ! Les compagnons ont posé la question pour leur Najd, le Prophète a répondu que du Najd viendrait le fer de lance du Chaytan. Or à l'époque aucun compagnon ne venait de l'Irak car l'Irak a été conquis après la mort du Prophète. Leur Najd était bien le Najd de la péninsule arabique. D'autre part le hadith du Najd doit s'interpréter en priorité par une autre version de ce hadith, à savoir le hadith "La fitnah viendra de l'Est", c'est-à-dire à l'est de Médine. Ces wahhabites, où ont-ils vu que l'Irak se trouve à l'est de Médine ?! L'Irak est au nord nord-est de Médine. A l'Est de Médine, on ne trouve que le Najd : la région de Riyad, et Qatar, les deux fiefs des wahhabites !

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Les wahhabites s'obstinent à considérer comme un grand mouhaddith de l'Islam Al-‘Albaniyy qui a voulu faire comprendre que Allah entoure d'après lui le monde et que de toutes les directions que l'on regarde, on va trouver la face de Allah !!

C'est cité dans son livre "Sahihou t-Targhibi wa t-Tarhib" première partie page 116 de l'édition Al-Maktabou l-'Islamiyy à propos du hadith de l'interdiction de cracher dans la direction de la Qiblah ou à droite.

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Abjecte la haine des wahhabites contre les soufis véridiques comme les rifa^iyyah, les qadiriyyah ou les naqchabandiyyah !


Ignoble leur amalgame avec les faux soufis qui prétendent la croyance en l'unicité de l'existence et avec tout imposteur qui prétend que son chaykh est meilleur que les prophètes ! Ils n'ont pas honte de tout mélanger pour salir l'image des véritables défenseurs de l'Islam.
Les vrais soufis [1]  ont le cœur véritablement détachés des richesses du bas monde et ne se font pas acheter par les ennemis da l'Islam, eux.

Les wahhabites ont également contredit leur leader qui est Ibnou Taymiyah Al-Harraniyy lorsqu'il a dit dans son livre Charhou Hadithi n-Nouzoul : (Al-Jounayd sayyidou s-soufiyyah, 'imamou l-houda) ce qui signifie : « Al-Jounayd est le maître des Soufis, un Imam de bonne guidée ». C'est donc Ibnou Taymiyah lui-même qui le dit et eux le contredisent. Qu'ils sachent donc que la réalité du soufisme est de suivre la Loi de l'Islam, d'appliquer la Loi, d'œuvrer conformément au Livre et à la Sounnah, de combattre ses passions et de combattre son âme et ses désirs ainsi que persévérer dans des actes recommandés.


[1] Pour en savoir plus sur le soufisme

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Abjecte la haine des wahhabites contre le Mawlid honoré du Prophète ! Ils interdisent de fêter le Mawlid [1] ! A qui veulent-ils faire croire qu'ils font partie de la 'Oummah ? S'ils disent que commémorer une naissance à la date anniversaire est haram, pourquoi commémorent-ils la naissance de leur fondateur Mouhammad Ibnou ^Abdi l-Wahhab ?! Comment organisent-ils la visite de la maison où est né leur leader, alors qu'ils ont transformé en bibliothèques la maison où est né Al-Habib Al-Moustafa salla l-Lahou ^alayhi wa sallam et en ont interdit l'accès ?!


[1] Pour en savoir plus sur le Mawlid et l'innovation

 


[Retour au Sommaire]

IGNOBLE !

Les wahhabites disent que tous ceux qui disent : « Ya Mouhammad » après sa mort sont des mécréants.
Or Ibnou Taymiyyah a cité dans son livre "Al-Kalimou t-Tayyib" que le compagnon ^Abdou l-Lah Ibnou ^Oumar, que Allah les agrée lui et son père, a dit : « Ya Mouhammad » et que sa jambe a été instantanément guérie [1]. Par leur règle, les wahhabites ont donc rendu mécréant Ibnou Taymiyyah puisqu'il a cité cela comme une bonne parole, et ils ont aussi rendu mécréant le grand compagnon du Prophète.


[1] Concernant la demande d'aide aux Prophètes et aux Saints

 


[Retour au Sommaire]

Centres d'activités de l’A.P.B.I.F. en France :


Avignon
71, avenue de Monclar 84000 Avignon
04 90 85 58 06

Lyon
145, cours Tolstoï 69100 Villeurbanne
04 78 85 44 98

Marseille
138, rue de Crimée 13003 Marseille
04 91 62 98 09

Montpellier
560, avenue de Barcelone 34080 Montpellier
04 67 04 10 79

Nancy
201, rue Laurent Bonnevey 54100 Nancy
03 83 96 20 57

Narbonne
26, avenue de Toulouse 11100 Narbonne
04 68 42 28 34

Nîmes
56, galerie Richard Wagner 30900 Nîmes
04 66 64 51 84

Nice
2 bis, rue Fodéré prolongée 06300 Nice
04 93 26 79 19

Paris
2, rue Cavé 75018 Paris
01 42 62 86 46

Paris
52, boulevard Ornano 75018 Paris
01 42 51 53 50

Paris
24, rue du département 75018 Paris
01 40 05 95 22

Rennes
18, rue du docteur Francis Joly 35000 Rennes
02 99 30 25 66

St-Dizier
2, rue Hubert Fisbacq 52100 St-Dizier
03 25 05 37 90

St-Etienne
21, rue Badouillère 42000 St-Etienne
04 77 41 36 97

Strasbourg
29, rue Saglio 67100 Strasbourg
03 88 39 27 57

Toulouse
33 bis, rue Vestrepain 31100 Toulouse
05 61 76 17 16

Val-de-Marne
3, rue Henri Barbusse 94340 Joinville-le-Pont
01 42 83 09 93

L'Association des Projets de Bienfaisance Islamiques est présente dans de nombreuses autres villes en France.


Le site officiel de l'APBIF : http://www.apbif.org 

Pour contacter l'APBIF :
ICI 

Pour contacter le webmaster de ce site : Indisponible pour le moment

Renseignez-vous

[Retour au Sommaire]